//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / ♥ [CRITIQUE] “De Sang et de Lumière” de Laurent Gaudé : Une poésie belle d’engagement
De sang et de lumière Laurent Gaudé image couverture

♥ [CRITIQUE] “De Sang et de Lumière” de Laurent Gaudé : Une poésie belle d’engagement

De Sang et de Lumière, ce sont de longs poèmes comme des chants qui rendent voix à ceux du monde que l’on n’écoute pas. Et les mots de Laurent Gaudé sont magnifiques d’humanité et d’indignation. Ce recueil de poèmes est un coup de cœur pour Bulles de Culture.

De sang et de lumière Laurent Gaudé image couvertureSynopsis :

Huit longs poèmes et autant de vérités terribles, de situations d’urgence ou de désarroi, d’une violence du monde, de regard occidental inhumainement détourné, voilà ce qui fait la trame du recueil de poésie De Sang et de Lumière de Laurent Gaudé.
De Sang et de Lumière, c’est un ouvrage superbe qui interroge et malmène notre façon d’être au monde, une expérience de lecture riche et profonde.

Laurent Gaudé n’en finit pas d’explorer les contrées étrangères et de partir à la rencontre de ces hommes blessés par notre monde. Ce sont des hommes du passé, comme les soldats de la Première Guerre mondiale qu’il met en scène dans Cris ; ce sont aussi ces souffrants d’aujourd’hui à l’instar des migrants qui traversent l’Afrique et la Méditerranée au péril de leur vie, et que l’on découvre dans Eldorado. L’auteur, déjà récompensé, entre autres, du Prix Goncourt, du Prix Goncourt des lycéens, du Prix des Libraires, a déjà fait ses preuves dans le roman comme dans le théâtre. Il en arrive aujourd’hui à la poésie avec le recueil De Sang et de Lumière, paru chez Actes Sud.

De Sang et de Lumière :
Une poésie du monde

 

De sang et de lumière image Laurent Gaudé (c) Leonardo Cendamo
© Leonardo Cendamo

Il faut dire que la poésie n’est pas absente de l’œuvre de Laurent Gaudé ; le lecteur la touche souvent du doigt dans nombre des magnifiques pages du romancier. Elle prend toutefois une dimension nouvelle dans De Sang et de Lumière.

Laurent Gaudé nous livre ainsi huit chants comme huit morceaux de notre monde, morceaux distincts mais dans lesquels résonne la même violence. Huit chants comme autant d’incantations qui s’élèvent de régions différentes pour dire, d’une même voix, des horizons lointains ou proches, enfermés dans le silence ou dans l’oubli.

Ces longs poèmes sont nés de voyages, de tristes voyages comme celui de l’écrivain dans le camp de Kawergosk, au Kurdistan irakien, à Grande-Synthe dans les camps de réfugiés, en Haïti, ou encore sur les traces de ses ancêtres dans le Nord de la France. Ces longs poèmes rappellent la vie de ceux qui n’ont rien, ou si peu ; ces longs poèmes rappellent les abus de l’histoire, le pouvoir éhonté vécu comme un droit inaliénable, les transactions humaines abominables, la vie dans un univers borné et clos.

De Sang et de Lumière :
Faire entendre la voix des opprimés

 

Des lieux différents comme autant de preuves que les plus faibles sont exploités, foulés au pied, humiliés, vendus, pillés par d’autres plus forts, c’est ce qui donne l’unité au recueil de Laurent Gaudé. De Sang et de Lumière, ce sont les chants du malheur tissés de larmes, de cris, de coups, d’exil, d’abandon ; ce sont encore des chants nourris par le spectacle de la faim, de la misère, de la maladie.

Terre des camps d’exilés ou terre ensanglantée de l’Afrique, là résonnent les voix des oubliés de notre siècle, des laissés-pour-compte du progrès. À leurs voix se mêlent celles d’ancêtres esclaves dont la souffrance est encore enracinée dans ces arbres centenaires, témoins des pires atrocités. À leurs voix se mêlent celles d’ancêtres du vingtième siècle embourbés dans la guerre, habitants d’un Nord industrieux, individus abimés par le deuil et par la maladie, celle qui tue encore tant d’hommes : la tuberculose.

Pas de misérabilisme gratuit cependant. Car Laurent Gaudé saisit aussi la lumière de l’humanité, l’étincelle de l’espoir, la beauté de la tendresse et de la générosité, la richesse d’un altruisme grandi d’engagement. On espère au fil des pages que s’uniront les peuples comme s’est unie l’Europe, et que s’ouvriront les cœurs pour trouver remède aux maux humains.

De Sang et de Lumière :
Un hymne à l’humanité

 

Huit longs poèmes comme autant de chants incantatoires, comme autant de prières païennes. C’est ce qui émane encore du recueil De Sang et de Lumière. Aussi la dualité de ces chants réside-t-elle dans le titre de l’ouvrage. Déploration pleine d’indignation, mais aussi flamme belle qui grandit de page en page, qui traverse les contrées et les drames, qui donne la force de croire encore.

De la terre de Kawergosk à celle de Grande-Synthe, c’est un sentiment d’appartenance qui cherche sa voie ; sur des terres africaines, c’est l’amour maternel qui grandit dans un cri ; des terrils du Nord aux régions lointaines, c’est la fraternité qui vient faire vibrer l’humain que nous sommes.

Et cet humain vient résonner fort dans Le Serment de Paris, ultime texte du recueil qui vient clamer la force de l’humanisme contre la barbarie, la force de l’amour contre la haine, même si chacun de nous devient une cible dans la cruauté des attentats qui ont ensanglanté notre pays et tant d’autres. Un texte éblouissant qui dit la force de vivre après les épisodes sanglants qui se succèdent, qui dit l’importance du partage. Un texte saisissant qui affirme la détermination à porter les idéaux de la joie légère d’un François Rabelais, de la liberté des Lumières et de celle des soixante-huitards, de l’engagement d’un Victor Hugo. Un texte incroyable qui vient nous rappeler que c’est à un “humanisme de combat” que nous appartenons.

Coup de cœur de Bulles de Culture, les textes de Laurent Gaudé refusent l’introspection ou le nombrilisme, rejettent les émois d’un lyrisme excessif, mais nés d’une poésie libre à l’élan salvateur, ils savent trouver les cordes universelles qui font de nous des frères et des sœurs du monde.

 

 

En savoir plus :

Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice chez Bulles de Culture
Rédactrice

Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Check Also

La loi du marché image

“La loi du marché” (2015) sur ARTE : Notre avis sur le film

La loi du marché de Stéphane Brizé est diffusé sur ARTE ce mercredi 18 octobre 2017. …

showeb cinéma de rentrée 2017

Showeb Cinéma de rentrée : Les 23 films français à voir en 2017/2018

Lors du Showeb Cinéma de rentrée 2017, les distributeurs de films nous ont présentés leurs …

Laisser un commentaire