enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique & Interviews] « Zone Blanche » saison 1 : Une série policière et fantastique
Zone Blanche saison 1 affiche

[Critique & Interviews] « Zone Blanche » saison 1 : Une série policière et fantastique

Une réalisation réellement ambitieuse

Julien Despaux était très sur le polar et la construction. Moi, un peu plus sur l’ambiance.
— Thierry Poiraud

Ce qui fait la qualité de Zone Blanche saison 1 et qui manque souvent aux séries aux concepts prometteurs est qu’il y a eu une vraie entente entre le créateur Mathieu Missoffe , le producteur Vincent Mouluquet et les deux réalisateurs Thierry Poiraud et Julien Despaux : un vrai « gang artistique », dixit Vincent Mouluquet.

Thierry Poiraud (Atomik Circus, le retour de James Bataille, Alone) a réalisé les quatre premiers épisodes et Julien Despaux (Accusé, Imposture) les quatre suivants. Leur réalisation est très stylisée avec un format d’image proche du cinémascope, des cadres composés, de magnifiques plans aériens sur la forêt, une mise en scène audacieuse — ils n’hésitent pas à filmer à la télévision des scènes sans la moindre ligne de dialogue comme cet étrange prologue de l’épisode 1 — ainsi qu’un gros travail sur le sound design et la musique. Il y a ensuite ces nombreux plans sur la nature, sur les animaux — comme ces fascinants corbeaux qui ponctuent les épisodes tel un chœur grec qui plantent un décor inhabituel dans le Paysage Audiovisuel Français (PAF).

En effet, le résultat donne des ambiances visuelles et sonores à Zone Blanche saison 1 qui se démarquent très clairement des productions habituelles en France, au point d’avoir plus l’impression de regarder une série américaine qu’une série française. Surtout que l’ambiance très western choisie autour du « shérif », le major Laurène, accroit cette impression. On pense ainsi à Twin Peaks, à X-Files : Aux frontières du reel, à Wayward Pines, au récent Jordskott, la forêt des disparus

Il n’est donc pas étonnement d’entendre le réalisateur Julien Despaux expliquer que les influences visuelles de la série Zone Blanche ne vienne pas de France : « Il y a les polars nordiques dans les influences avec le rapport à la nature. Il y a les westerns américains pour le côté shérif. Et puis il y a le cinéma de genre avec l’étrange, le fantastique qui nous ramène plus vers Twin Peaks ».

Et Thierry Poiraud de préciser que c’est une série américaine en particulier qui a réuni leurs envies de mise en scène : « La série qui nous a mis d’accord tous les deux est ‘Fargo’. Pas tellement pour l’influence de l’image mais pour le mélange assez dingue d’un polar assez noir avec de l’humour, presque du fantastique. Ils ne s’interdisaient rien ».

Thierry Poiraud et Julien Despaux non plus puisqu’ils ont reçu tous les deux le Prix de Meilleur réalisateur au Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2017 pour cette première saison de Zone Blanche.

Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

10 Commentaires

  1. ZONE BLANCHE Une série insipide.

    Point positif :
    – Une belle lumière du à ce beau département des Vosges et à ses paysages.

    Points négatifs :
    – Des acteurs et des jeux médiocres
    – Des cadrages à l’emporte-pièce et mal « cadrés »
    – Des erreurs grotesques sur le matériel médical pour le jeune homme alité
    – Ridicule sur le maniement des armes par les acteurs
    – Une pseudo américanisation bidon
    – Action mollassonne ; sorte de zombie mais à moitié vivant
    – Une intrigue confuse due à une direction artistique à revoir
    – Ça veut faire crado-classe et bobo à l’arrache
    – Un western de mauvais goût

  2. Mal du siècle: une qualité de son déplorable, on ne comprend pas le dialogue.

    -EXIGEZ DES ACTEURS QU’ILS FASSENT CE POURQUOI ILS SONT PAYES: savoir leurs textes bien sûr MAIS AUSSI PARLER DISTINCTEMENT, dans la série ils sont INAUDIBLES
    -MAUVAISE PRISE DE SON ?
    -AUCUNE RIGUEUR DANS LES TRAVAUX DE FINITIONS SONORES (mixage de très mauvaise qualité)?

  3. Nath
    Encore plus pathétique le 2éme diffusion de Zone Blanche sur France 2.
    Sans queue ni tête, une cohérence qui reflète du grand n’importe quoi.
    Des scènes d’action débiles et des jeux d’acteurs niant niant !!
    Vous avez d’autres épisodes encore plus mauvais ou vous êtes déjà au fond du ridicule ?

  4. il y aura toujours des sceptiques et des qui comprendront pas pourquoi les choses évoluent et pas eux. Pour ne pas laisser toute la place à ces insatisfaits pathologiques. J’ose écrire mon humble commentaire. Bravo pour ce moment de dépaysement qui met en scène la nature, les contes et légendes, nos racines, le tout très bien filmé très bien joué.

  5. continuellement dans le noir on a du mal a reconnaitre les acteurs,les lieux et je ne parle pas du son ,incomprehensible

  6. RAS LE BOL DE CES SÉRIES OU LE SON EST INFECTE JE SUIS OBLIGÉ DE METTRE LE TÉLÉTEXTE POUR COMPRENDRE INGÉNIEUR DU SON EST UN MÉTIER ALORS PRENEZ DES DIPLÔMES

  7. J ‘ai regardé tous les épisodes, et mon avis ne plaide pas vers le chef
    d’oeuvre. Son inaudible perte d’intérêt sur 4 semaines et final interrogatif, avec l’impression d’avoir un peu perfusion temps.

  8. J’ai trouvé cette série prenante, avec une ambiance, un environnement et des personnages vraiment intéressants. Vivement la suite ! Évidemment, tout n’est pas parfait, mais de là à préférer Laurent Ournac (sans lui manquer de respect) … En tout cas, j’ai adoré !

  9. Achetez un sonotone

  10. La série Zone Blanche, quel gâchis de ce jeu médiocre d’acteurs, avec une histoire sans queue ni tête qui ne tient pas la route !
    Mal tourné, mal monté… des scènes d’actions bas de gamme orchestrées sur un goût plus que mauvais !
    Zéro et nul comme série !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :