//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / SERIES / Séries Mania 2017 : Rencontre avec Julianna Margulies de « The Good Wife »
Julianna Margulies rencontre
© Bulles de Culture

Séries Mania 2017 : Rencontre avec Julianna Margulies de « The Good Wife »

Le Festival Séries Mania 2017 invite cette année l’actrice à succès Julianna Margulies qui profite de la fin de tournage de The Good Wife pour venir sur l’évènement. Nous avons rencontré celle que l’on a découvert dans Urgences lors d’une masterclass. 

Julianna Margulies rencontre
© Bulles de Culture

Sur les début de Julianna Margulies

 

Julianna Margulies : Je me rappelle que j’étais à l’université et je pensais que j’allais être avocate. J’avais un programme très lourd et je travaillais beaucoup.

Lors de mes études universitaires, j’ai pris théâtre en option. J’ai alors passé une casting pour une pièce, dont le personnage s’appelait d’ailleurs « Alicia ».

J’ai découvert alors que la scène, c’était mon monde. Ma famille était d’un milieu artistique, hormis ma grand mère qui était avocate. J’avais à la base envie de ressembler à ma grand-mère. Mais le métier de comédien m’a rattrapé. Je me suis finalement lancée dans cette aventure. 

 

« On n’apprend pas à être acteur pour être connu« 

 

Julianna MarguliesA la base, je voulais être actrice pas forcément pour être connue. C’est ce qui prédomine en ce moment avec les réseaux sociaux, on cherche la gloire avant tout. Moi, ce n’était pas le cas. Je suis d’une autre génération. Je m’estime néanmoins chanceuse de gagner confortablement ma vie avec ce métier.

De Justice Sauvage à Urgences

 

Julianna Margulies
© Lubie en série

Julianna MarguliesA l’audition de Justice Sauvage avec Steven Seagal, j’ai été embauchée par les producteurs qui pensaient que je parlais espagnol. Lorsqu’ils ont découvert que je ne maitrisais pas la langue, j’ai failli me faire virer. Mais j’ai énormément travaillé pour apprendre le texte dans cette langue.

Puis, le casting d’Urgences est arrivé. Au début, j’avais pour seule ambition de me payer un billet d’avion pour New-York avec mon salaire sur le pilote de la série. Je ne voulais pas à la base m’engager pour six ans dans une aventure comme celle-là. 

J’ai eu une expérience très agréable sur le tournage du pilote d’Urgences. A la fin de celui-ci, je suis censée être morte. D’ailleurs, je me suis endormie sur ce lit d’hôpital. En me réveillant, plus personne n’était là. Ils étaient en pause déjeuner. Et moi, j’étais ligotée à mon lit !

Après le tournage, je suis partie comme prévu à New-York. J’allais postuler pour d’autres rôles. Là, George Clooney m’appelle et me dit « ne cherche pas un autre boulot ». J’étais circonspecte car mon personnage de Carol Hathaway était censée être morte. Les producteurs ont trouvé un moyen de me faire revenir en personnage récurrente car il sentait que la jeune médecin était un atout pour le show. 

Durant la première année, je ne m’étais pas rendue compte de l’engouement autour d’Urgences. C’est lorsque j’ai commencé à voyager que je me suis rendue compte de son succès. Je me souviens passer à la douane lorsqu’un policier s’écrit « Mon dieu, c’est Carol ! ». Je suis passée beaucoup plus facilement aux contrôles.

 

 

Pour m’encourager à rester dans le milieu, je me rappelle que Georges (‘Clooney’) m’avait confié avoir raté l’audition de 14 pilotes avant d’être embauché sur Urgences.  C’est un acteur qui travaille en équipe et qui a beaucoup de considération pour les techniciens. Je crois que j’ai beaucoup appris de lui et j’ai essayé de reproduire cette considération pour l’équipe de tournage sur The Good Wife. 

Après la 6ème saison d’Urgences, une fois que Georges parti, je me suis dit que l’histoire n’avançait plus sans lui. J’ai décidé d’arrêter. Je voulais voyager, davantage faire du théâtre. J’avais besoin d’être sur scène.

Une actrice de scène

 

Julianna MarguliesJ’ai besoin d’être sur scène. On peut totalement contrôler sa performance au théâtre alors qu’à la télévision, il y a le montage. D’ailleurs, on a tourné 2 épisodes en live d’Urgences, c’était grisant.

Puis après Urgences, il y a eu Les Soprano. On m’a demandé de jouer tout d’abord dans un seul épisode. Puis, les producteurs ont souhaité que je sois dans l’épisode suivant. J’étais un peu nerveuse d’accepter ce rôle car je devais ramper sur le sol en sous-vêtement. Sur le conseil de mes proches, j’ai accepté. La nudité dans une scène, ce n’est pas un problème pour moi. Il faut simplement que ce soit justifié. Si c’est simplement un producteur qui veut me voir nue, c’est non ! Mais dans Les Soprano, chacun de mes gestes, de mes dialogues étaient minutieusement pensés.

Julianna Margulies, la Good Wife par excellence

 

The Good Wife
©2012 CBS Broadcasting Inc. All Rights Reserved.

 

Julianna MarguliesA la télévision, on apprend une discipline car on n’a pas de temps sur les tournage. On ne peut pas garder une charge émotionnelle qu’on garde avec soi durant 6 ans, au risque d’en pâtir dans sa vie personnelle. Aussi, il faut être efficace très rapidement et rentrer dans son personnage dès qu’on arrive sur le tournage.

Avant un pilote, on doit décider plein de choses : son style vestimentaire, sa coupe de cheveux. Pour The Good Wife, j’ai pris contact avec un juge et un avocat pour qu’ils me donnent des pistes pour le rôle d’Alicia.

J’ai voulu donné à Alicia Florrick (son personnage dans The Good Wife) l’image d’une femme qui repousse tout ce qui lui arrive. Elle est pleine de passion et c’est toxique. Elle n’arrive pas à exprimer ses émotions, surtout quand elle lui font mal. On ne la voit jamais se noyer dans ses émotions.

En dernière saison, elle se laisse un peu aller. L’homme de sa vie est mort. On voit qu’elle est traumatisée. Elle est incapable d’imaginer la suite.

The Good Wife est basée sur de nombreuses histoires vraies de femmes, derrière leurs maris, qui subissent une humiliation de façon impassible. On peut notamment penser à Hillary Clinton lors de l’affaire Lewinsky. Qu’est ce qui a bien pu se passer dans les coulisses de la fameuse conférence de presse lorsque le président des Etats-Unis a avoué ?

 

Une féministe engagée

 

Julianna Margulies Pierre Langlais
© Lubie en série

Julianna MarguliesOn a l’impression d’être dans un monde où les femmes s’excusent d’avoir un esprit clair. C’est quelque chose que l’on retrouve dans la personnalité d’Alicia. En quelque sorte, certaines femmes font peur aux hommes à l’image de Jeanne, qui fût pape au IXème siècle. Depuis, l’église a cette hantise d’avoir de nouveau sur le trône pontifical une femme en vérifiant grâce à un siège spécial que l’élu a bien des testicules.

The Good Wife est avant tout une série sur la loi. Il y a pourtant de la politique derrière et des éléments de société. Les créateurs, Robert et Michelle Kings, sont très intelligents et anticipent les débats de société.

Je pense qu’il faut fondamentalement se rappeler de notre histoire. Le monde est universel et les arts subsistent. Actuellement, il y a des menaces, notamment sur la culture avec l’arrêt de certaines subventions aux Etats-Unis. Je pense qu’il y a de l’énergie pour surmonter ces obstacles. Il ne faut pas pleureur. Il faut réagir. Je pense que dans quelques années, on sera étonné du fait qu’on ait pu élire Donal Trump à la tête des Etats-Unis.

Toujours dans le domaine politique, j’ai un combat : celui de l’interdiction de la vente d’armes. Je ne souhaite pas une interdiction absolue. Je crois que les contrôles doivent être plus sévères. On parle beaucoup du second amendement mais à un moment il faut être réaliste, doit-on protéger nos vies ou la possibilité d’acheter des armes qui nous tuent ?

« J’ai vu le premier épisode de The Good Fight« 

 

The Good Fight photo
©2016 CBS Interactive, Inc. All Rights Reserved

 

Julianna MarguliesJ’ai vu le premier épisode de The Good Fight. Je n’ai pas très bien compris comment m’abonner à la plateforme CBS All Access mais je l’ai quand même vu. J’attends que CBS m’adresse les DVD des autres épisodes, ca serait quand même la moindre des choses.

J’ai adoré le pilote et je pense que Christine Baranski (‘Diane Lockhart’) fait un super travail. Les créateurs de la série m’ont demandé de venir pour 3 épisodes de la série. J’ai décliné l’offre. J’ai pensé que je ne rendrais pas service à Christine et aux autres. C’est leur série. Je pense que l’introduction d’Alicia aurait cassée une nouvelle dynamique. Je suis contente d’avoir pris cette décision.

Rencontre du 20 avril 2017

En savoir plus  :

  • Festival Séries Mania 2017 du 13 au 23 avril.
  • The Good Fight est actuellement diffusé aux Etat-Unis sur CBS All-Access, pas de diffuseur en France.

Check Also

les grands saison 2 image tournage 12

Sur le tournage de « Les Grands » saison 2

La série OCS Signature, Les Grands de Vianney Lebasque, Joris Morio et Victor Rodenbach, a …

Loulou - credits La Onda Productions

[INTERVIEW] Jérôme Fansten et Éric Laroche : « On a choisi «Loulou» à l’unanimité »

La toute nouvelle compétition internationale de séries web & digitales du festival Séries Mania 2017 …

Laisser un commentaire