//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “The Good Fight (2017), le combat continue avec Diane Lockhart
The Good Fight Affiche

[CRITIQUE] “The Good Fight (2017), le combat continue avec Diane Lockhart

Le Festival Séries Mania 2017 a proposé en exclusivité les premiers épisodes de la série judiciaire The Good Fight, spin off de The Good Wife, diffusée depuis le début d’année sur la plateforme internet CBS All-Access. Notre critique et analyse de ces premiers épisodes. 

Synopsis :

Après un scandale qui a ruiné la réputation de la jeune avocate Maia Rindell (Rose Leslie) et le compte en banque de sa marraine, l’éminente Diane Lockhart (Christine Baranski), un cabinet de Chicago majoritairement afro-américain les accueille. Diane y retrouve son ancienne collègue Lucca Quinn (Cush Jumbo)…

 

The Good Fight un peu déroutant au début

 

The Good Fight photo
©2016 CBS Interactive, Inc. All Rights Reserved

 

Après qu’on est pris une grande claque avec la fin de The Good Wife, l’équipe artistique, dont les créateurs Michelle King et Robert King, a souhaité continuer l’aventure en développement The Good Fight, centré autour de l’avocate Diane Lockhart. Si le pilote de cette série se déroule un an après le final de sa grande soeur, on a quand même dû mal à en voir une suite fluide tellement les situations ont bougé.

Adieu le projet de cabinet contrôlé uniquement par des femmes que souhaitait Diane ; fini également la collaboration avec Lucca Quinn qui est parti sans justification vers un cabinet concurrent. Même les locaux de “Lockhart et Garner” semble avoir déménagé.

Il reste de la série originale les personnages emblématiques qu’on va revoir au fil des épisodes. Diane, en premier lieu, apparait résigné en début de saison. Elle ne semble plus avoir l’envie de continuer. Cela surprend ! Mais elle reprend vite son caractère qu’on lui connait si bien de femme battante, prête à ne rien laisser passer. On prend également plaisir à retrouver David Lee (Zach Grenier), Marissa Gold (Sarah Steele) ou encore Howard Lyman (Jerry Adler).

 

Maia Rindelle, le pendant jeune d’Alicia Florrick

 

The Good Fight photo
©2016 CBS Interactive, Inc. All Rights Reserved

 

Pour autant, The Good Fight affiche du sang neuf en partant sur une nouvelle intrigue fil rouge. Exit les tourments de femme trompée d’Alicia Florrick pour laisser désormais la place à la jeune génération en la personne de Maia Rindell. A l’inverse d’Alicia qui était une avocate sénior qui reprenait son activité professionnelle, la jeune protagoniste vient tout juste d’avoir son examen du barreau. Ce nouveau personnage a néanmoins plus de mal à être originalement caractérisé. On s’attachait de prime abord beaucoup plus au tempérament d’Alicia qui avait plus de passé. Pour Maia, il faut le temps aux créateurs de peaufiner son caractère pour qu’elle soit moins lisse.

Cependant, le développement narratif n’est pas si différent entre Alicia et Maia. Les deux sont confrontés en début de série dans un scandale qui les dépassent. Ce faisant, elles sont obligées de s’affirmer et de prendre leurs envols.

 

On retrouve vite la narration de The Good Wife

 

The Good Fight photo
©2016 CBS Interactive, Inc. All Rights Reserved

 

Si le pilote de The Good Fight peut être une perte de repères pour les amoureux de The Good Wife, tel un épisode introductif qui doit distiller de nouveaux enjeux. On retrouve vite l’impulsion des showrunners dans la suite de la série. On est vite confrontés à l’efficacité de l’écriture décrivant des affaires passionnantes sur fond de problématiques actuelles. En cela, la récente élection de Donal Trump, auquel Diane Lockhart est fermement opposé, donne un sérieux coup de push à The Good Fight qui peut se permettre plus d’audace, n’étant pas diffusée sur une grande chaine.

The Good Fight apparait comme cette série coup de poing qui contentera les fans de The Good Wife et qui donne l’occasion aux autres de commencer une très bonne série judiciaire.

 

En savoir plus  :

  • The Good Fight a été présenté au Festival Séries Mania 2017 dans la sélection Best-of USA
  • Le Festival Séries Mania se déroule du 13 au 23 avril 2017 à Paris
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire