//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / THEATRE / SPECTACLES À L'AFFICHE / [CRITIQUE] « Le jeu de l’amour et du hasard » par Salomé Villiers au Théâtre Michel
AFFICHE Le jeu de lamour et du hasard

[CRITIQUE] « Le jeu de l’amour et du hasard » par Salomé Villiers au Théâtre Michel

Le jeu de l’amour et du hasard est la pièce la plus célèbre et la plus représentée de Marivaux à travers le monde. Salomé Villiers nous en propose une mise en scène contemporaine au Théâtre Michel pour 25 représentations exceptionnelles. Notre avis et critique.

Synopsis

Silvia (Salomé Villiers), la femme de chambre Lisette (Raphaëlle Lemann), Dorante (François Nambot) et son valet Arlequin (Etienne Launay). Silvia et Dorante ne se connaissent pas et sont pourtant destinés à être unis. Avant de consentir au mariage, ils ont chacun la même idée pour faire discrètement la connaissance de leur prétendant : intervertir les rôles avec leurs suivants. Ainsi, Silvia se travestit en Lisette et inversement ; il en est de même pour Dorante et Arlequin. Pendant ce temps, le père et le frère de Silvia, seuls personnages informés de la situation, s’en amusent avec une joie non dissimulée.

Un grand classique du théâtre français modernisé

 

Le Jeu de l'amour et du hasard
© Julien Jovelin

 

Le jeu de l’amour et du hasard est un grand classique du théâtre français, représenté pour la première fois en 1730 puis intégré au répertoire de la comédie française et traduite dans une dizaine de langues. Royaume du quiproquos, la pièce est drôle et engagée.

Les choix de mise en scène de Salomé Villiers sont pertinents et drôlement efficaces. Elle transpose l’histoire à notre époque avec une unité de lieu – le jardin du château de la famille de Silvia – et alterne les actes avec de courtes séquences vidéo. On y voit en accéléré les personnages dans des situations drôles, incongrues, mais s’inscrivant toujours dans la continuité de l’intrigue.

 

Une distribution exceptionnelle

 

Le Jeu de l'amour et du hasard
© Helena Soubeyrand – La Boite aux Lettres

 

Salomé Villiers sait s’entourer. La troupe de ce Jeu est absolument formidable. Citons l’hilarant Etienne Launay dans le rôle d’Arlequin ou encore le malicieux Bertrand dans le rôle de beau Mario. Quelle distribution, vraiment !

Finalement, cette production du Jeu nous a beaucoup fait penser à une comédie romantique comme on peut les voir au cinéma. Nous n’avions qu’une envie : que les deux amours naissants – celui de Silvia et Dorante, mais aussi celui de Lisette et d’Arlequin – triomphent enfin.

Malgré un petit bémol sur des décors un peu cheap qu’on oublie heureusement vite, cette production du Jeu de l’amour et du hasard est d’excellente facture. Les parti-pris de mise en scène sont judicieux, la direction d’acteurs est audacieuse et les comédiens sont formidables. L’occasion est immanquable pour découvrir ou redécouvrir ce classique théâtral.

 

Cet article vous est proposé par Tony Comédie, blog d’opinion sur l’actualité de la comédie musicale partenaire de Bulles de Culture.

En savoir plus :

  • Le jeu de l’amour et du hasard (Marivaux) est joué du 5 avril au 6 mai 2017 au Théâtre Michel (Paris, France).

Check Also

L'Enfant et les sortilèges Les Musiques à Ouïr

[CRITIQUE] « L’Enfant et les sortilèges » par la compagnie Les Musiques à Ouïr

Grâce à Les Scènes du Jura, Bulles de Culture a découvert L’Enfant et les sortilèges, …

Comment va le monde ? les déchargeurs affiche

[CRITIQUE] « Comment va le monde ? » par Michel Bruzat

Comment va le monde ? est un texte succulent, drôle et grinçant de Marc Favreau, …

Laisser un commentaire