//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / SERIES / [CRITIQUE] « Dix pour cent » saison 2 de Fanny Herrero

[CRITIQUE] « Dix pour cent » saison 2 de Fanny Herrero

Après un succès d’audience surprise l’année dernière — plus 4 millions  de téléspectateurs, soit largement plus  de 10% de part de marché 🙂 —, la série créée par Fanny Herrero sur les agents artistiques fait son retour ce mercredi 19 avril 2017 sur France 2. Notre avis sur Dix pour cent saison 2.

Synopsis :

En ce début de saison 2, l’agence n’est pas sortie de ses difficultés financières, et la situation est très préoccupante. Nos agents cherchent un sauveur… Ce sera Hicham Janowski (Assaad Bouab), jeune patron millionnaire qui vient de revendre son site de rencontres. Andréa (Camille Cottin) l’a convaincu d’investir chez ASK. Mais derrière la success-story, il y a un homme caractériel qui ne connaît rien au métier. Le soulagement est donc de courte durée ! Soumis aux pressions contradictoires de leur nouveau patron qui joue avec leurs nerfs, Andréa, Mathias (Thibault de Montalembert), Gabriel (Grégory Montel) et Arlette (Liliane Rovère) tentent de garder le contrôle de leur agence, de leurs clients hauts en couleur… et, surtout, de leurs vies personnelles toujours aussi chaotiques.

Dix pour cent saison 2 :
Dans les coulisses du cinéma

 

Mais c’est la base de notre métier, Gabriel, on passe notre temps à vendre du désir. Il faut qu’il y ait du désir pour que les gens travaillent ensemble, surtout un réal et son actrice. Attends, s’il n’y pas de désir, tu peux être sûr qu’à l’image, on va se faire chier à mort.
— Camille

Enfin, une série qui nous change des si nombreuses séries policières qui pullulent à la télévision. La série Dix pour cent, imaginée par Dominique Besnehard, Michel Vereecken et Julien Messemackers et créée par la scénariste Fanny Herrero (Kaboul Kitchen, Un village français), fait partie de cet ensemble de séries (Caméra Café, WorkinGirls) qui se déroulent sur des lieux de travail où vies privées et professionnelles se mêlent dans un jeu de relations complexes et hiérarchisées.

Ici, l’originalité de Dix pour cent vient bien sûr du choix de son arène, dans le milieu glamour du cinéma, du côté des acteurs/actrices français et de leurs hommes de l’ombre, leurs agents.

Mais il ne faut pas se tromper. La série télé Dix pour cent n’est pas une observation acerbe d’un milieu (ici, les coulisses du cinéma) comme les comédies britanniques peuvent nous en offrir mais une série comique inspirée de vraies anecdotes mais incluses dans la fiction.

Un nouveau casting de guest-stars

 

Le principe de départ de Dix pour cent, et qui en a fait son succès, est que les acteurs et actrices français, gérés par les agents de la série, jouent leur propre rôle. Et après une première saison où, méfiants, ils avaient été peu nombreux à accepter de participer à l’aventure, la série télévisée est devenue depuis « the place to be » du cinéma.

En effet, si le réalisateur Cédric Klapisch n’est plus aux manettes en deuxième saison — il est remplacé par Laurent Tirard (Le Petit Nicolas, Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté) qui a réalisé des épisodes de cette deuxième saison avec les deux réalisateurs Antoine Garceau (Dix pour cent saison 1), et Jeanne Herry (Elle l’adore) —, le casting de rôles secondaires a continué de s’étoffer.

Ainsi, après Cécile de France, Françoise Fabian, Line Renaud, Nathalie Baye, Laura Smet, Audrey Fleurot, Julie Gayet, Joey Starr… dans la première saison, c’est au tour de Ramzy Bédia, Virgine Efira, Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Guy Marchand, Christophe Lambert, Julien Doré, Norman Thavaud… de se prêter à ce jeu du vrai et du faux.

Une saison 2 encore plus drôle

 

Côté histoire, il faut reconnaître que la série télé Dix pour cent a su se renouveler et confirmer les promesses de sa première saison, contrairement à une série comme Chefs. En effet, elle a su continuer à s’appuyer sur le noyau dur de ces quatre agents (et de leurs assistants), tout en déplaçant légèrement son centre de gravité.

En effet, si le personnage de Camille (Fanny Sidney) a permis aux auteurs de nous faire découvrir en saison 1 ce milieu des agents artistiques, en accordant notre regard extérieur au sien, les problématiques et le manque d’épaisseur de ce personnage donnaient une narration peu intéressante sur la durée et seule la succession des scènes avec des guests nous avait séduite.

Et dans Dix pour cent saison 2, plus que Mathias Barneville (Thibault de Montalembert) et ses histoires compliquées avec les femmes, plus que Gabriel Sarda (Grégory Montel) et ses crises de jalousie, plus qu’Arlette Azémar (Liliane Rovère) et son chien Jean Gabin, c’est le personnage d’Andréa Martel, interprétée par Camille Cottin, qui donne le vrai tempo de la série. Et cela, Fanny Herrero et sa team l’ont très bien compris et appuie tout le récit de cette deuxième saison sur ce personnage moteur et sur cette comédienne capable de jouer l’émotion et le rire avec une incroyable facilité. Rien d’étonnant donc que ce soit ce personnage qui introduise le nouvel associé de l’agence, Hicham Janowski (Assaad Bouab), un homme totalement extérieur à ce milieu et qui va permettre aux auteurs d’en bousculer les codes et habitudes posés dans la première saison.

Bref, mieux écrite et plus drôle, Dix pour cent saison 2 est une série télévisée comique à ne pas rater, même si le peu d’épisodes (six épisodes de 52 minutes) risquent fort de vous frustrer.

Mais rassurez-vous car une saison 3 est déjà dans les tuyaux — le nom de l’actrice Catherine Deneuve est même espérée au casting.

 

 

En savoir plus :

  • Dix pour cent saison 2 est diffusé sur France 2 à partir du mercredi 19 avril 2017

Check Also

War Machine affiche phot

« War Machine » (2017) de David Michôd : Netflix continue son ascension dans le cinéma

War Machine de David Michôd est disponible sur Netflix depuis le 26 mai 2017. Avec …

Twin Peaks saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Twin Peaks » saison 3 : Aussi bien que la première fois ?

Ce mardi jeudi 25 mai 2017, double évènement autour de Twin Peaks saison 3 de …

2 Commentaires

  1. Quelle déception ! Autant la saison 1 était jubilatoire, autant la saison 2 est grotesque ! À zapper vite fait.

  2. Deuxième saison extrêmement décevante.
    Hicham est super antipathique, les guests sans grand intérêt.
    Les acteurs, Camille Cottin en tête, restent excellents mais l’histoire est devenue un grand soap opera où tout tourne autour de leurs histoires de fesse.
    Je ne regarderai sans doute pas les derniers épisodes.
    Dommage.

Laisser un commentaire