//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / [CRITIQUE] « Sans raison… » (2015) de Mehdy Brunet
Sans raison livre

[CRITIQUE] « Sans raison… » (2015) de Mehdy Brunet

Né en 1974, Mehdy Brunet aime le changement : Gironde, Haute-Savoie, Genève, île de la Réunion, Lozère, la Manche, un sentiment de liberté anime sa vie. Agent de maîtrise dans l’industrie technologique, ce n’est que très tard qu’il découvre sa passion pour l’écriture. Au fil des mots, une facette méconnue de sa personnalité va poindre à l’ombre de sa plume. Avec son livre Sans raison… il signe un premier roman réussi, un thriller aussi dramatique que haletant. Notre avis et critique sur le livre.  

Synopsis :

Je suis dans cette chapelle, avec ma femme et mes deux enfants, je regarde le prêtre faire son sermon, mais aucun son ne me parvient.
Je m’appelle Josey Kowalsky et en me regardant observer les cercueils de ma femme et de ma fille, mon père comprend.
Il comprend que là, au milieu de cette chapelle, son fils est mort. Il vient d’assister, impuissant, à la naissance d’un prédateur.

Sans raison...

La vengeance est un plat qui se mange froid

 

Sans raison… de Mehdy Brunet évoque la transformation, ainsi que de la descente en enfer de son personnage principal. Josey Kowalsky, suite à la mort tragique de sa femme et de sa fille, va tout faire pour retrouver et tuer les bourreaux. D’un bon père de famille, il se transforme en un monstre sanguinaire. Impossible de ne pas faire un parallèle au film Death Sentence de James Wan sorti en 2007, dont la descente en enfer est sensiblement la même.
Ce roman repose donc sur cette traque et sur la vengeance. Cependant, en aucun cas, Mehdy Brunet veut être un grand moralisateur. Bien au contraire. L’auteur nous prend au piège et nous enferme dans cette escalade de violence. Mehdy Brunet n’a peur de rien et décide, pour son premier roman, d’aller au bout de l’histoire.
Le personnage principal n’est jamais rongé par la culpabilité. Il a un but et ne reviendra à lui seulement quand tout sera terminé. De plus, c’est un véritable bloc qui va s’installer autour de lui puisque sa famille va le couvrir sans réellement connaître ses intentions.

Sans raison… Un premier roman marquant

 

Mehdy Brunet offre un premier roman court mais marquant. Avec seulement 274 pages, l’auteur réussi à capter le lecteur et ne plus le faire lâcher. Sans raison… ne connaît aucun temps mort  dans son déroulement. C’est un récit nerveux et instantané de par sa violence. Il est impossible de lâcher ce roman une fois que nous nous sommes plongé à l’intérieur.

Les scènes de violences sont, au final assez courtes, permettant ainsi au lecteur de ne pas être nauséeux. Cette rapidité confère une sensation de froideur dans le comportement du personnage principal. Tout comme lui, le lecteur voudra que ça aille vite et sans émotions.

 

 

En savoir plus :

  • Sans raison…, Mehdy Brunet, Taurnada éditions ,mars 2015, 274 pages, 9,99€

Check Also

Taipei, Histoires au coin de la rue

[CRITIQUE] « Tapei, histoires au coin de la rue » : Des nouvelles captivantes

La maison d’édition L’Asiathèque propose, avec Tapei, histoires au coin de la rue, un recueil …

De sang et de lumière Laurent Gaudé image couverture

♥ [CRITIQUE] « De Sang et de Lumière » de Laurent Gaudé : Une poésie belle d’engagement

De Sang et de Lumière, ce sont de longs poèmes comme des chants qui rendent …

Laisser un commentaire