//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Gangsterdam » (2016) de Romain Levy
GANGSTERDAM affiche film Kev Adams

[CRITIQUE] « Gangsterdam » (2016) de Romain Levy

Gangsterdam de Romain Levy, la nouvelle comédie porté par Kev’Adams, sort ce mercredi 29 Mars 2017. L’occasion pour Bulles de Culture de se pencher cette comédie d’aventure surprenante. Notre avis et critique. 

Synopsis :

Ruben (Kev’ Adams), Durex (Côme Levin) et Nora (Manon Azem) sont tous les trois étudiants en dernière année de fac. Par manque de confiance en lui, Ruben a déjà raté une fois ses examens. Même problème avec Nora, à qui il n’ose avouer ses sentiments. Et ce n’est pas Durex son ami d’enfance, le type le plus gênant au monde, qui va l’aider…Lorsqu’il découvre que Nora est aussi dealeuse et qu’elle part pour Amsterdam afin de ramener un tout nouveau type de drogue, Ruben prend son courage à deux mains et décide de l’accompagner. Ce voyage à Amsterdam, c’est le cadre idéal pour séduire enfin Nora, dommage pour lui que Durex s’incruste dans l’aventure. Alors que tous les trois découvrent la capitale la plus dingue d’Europe, leur vie va franchement se compliquer quand ils vont réaliser que la drogue qu’ils viennent de récupérer appartient aux plus grands criminels d’Amsterdam…Très vite Ruben, Durex et Nora vont comprendre que pour retrouver leur vie d’avant, ils vont devoir cesser d’être des blaireaux, pour devenir de vrais héros.

 

Gangsterdam, une comédie déjantée et décomplexée

 

gangsterdam film photo 1
© Marie Genin

 

Si on serait de prime abord tenté de dire que Gangsterdam est une énième comédie commerciale sans saveur capitalisant sur la notoriété de Kev’Adams, le métrage de Romain Lévy nous prouve rapidement le contraire. Puisant son inspiration du côté des comédies américaines (difficile de ne pas penser aux frères Farelly et à American Pie à certains moments), Gangsterdam se révèle être une véritable bonne surprise, grâce à une série de gags ultra décomplexés qui donnent au film une énergie décalée et surprenante.

Si le film verse assez facilement dans le vulgaire et fait fi de toute vraisemblances, l’humour augmente crescendo et il serait compliquer de nier la puissance comique de Gangsterdam qui arrive à faire enchaîner les fous rire dans une deuxième partie qui s’assume comme une parodie de film de mafia.

 

Un casting savoureux

 

gangsterdam film photo 1
© Marie Genin

 

Autre point positif au bilan de Gangsterdam: son casting. Complètement inattendu (le film affiche tout de même Timsit, Manu Payet et  Rughter Hauer), chaque acteur amène une véritable dimension comique au personnage qu’il interprète. Si le personnage de Kev’Adams est une sempiternelle variation de son rôle dans la série Soda, l’acteur amène certaines nuances à son personnage de looser sympathique tandis que Côme Levin incarne un sidekick hilarant dont certaines scènes vont marquer durablement les esprits.

Pour conclure, Gangsterdam est un vrai film popcorn qui remplit son contrat: divertir le spectateur pendant deux heures.

 

 

En savoir plus  :

  • Date de sortie France : 26/03/2017
  • Distribution France : Studiocanal

Check Also

Le grand méchant renard et autres contes affiche

[CRITIQUE] « Le Grand méchant renard et autres contes » (2017) de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Après son succès en librairie aux éditions Delcourt, Le grand méchant renard de Benjamin Renner …

K.O. affiche

[CRITIQUE] « K.O. » (2017) : Le mystère selon Fabrice Godert

Après des débuts sur grand écran très remarqués (Simon Werner a disparu nominé pour le …

Laisser un commentaire