//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « De plus belle » (2016) : Une Florence Foresti crédible dans son premier rôle dramatique
De plus belle affiche affiche

[CRITIQUE] « De plus belle » (2016) : Une Florence Foresti crédible dans son premier rôle dramatique

Après Barbecue (2014) et A fond (2016), Florence Foresti propose autre chose en passant devant la caméra d’Anne-Gaëlle Daval. Elle interprète une femme atteinte d’un cancer du sein dans De plus belle. Notre critique et avis.

Synopsis :

Lucie (Florence Foresti) est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde… C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis (Mathieu Kassovitz), charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila (Nicole Garcia), prof de danse haut en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être.

De plus belle, Foresti repart

 

De plus belle image-3
© StudioCanal

 

Florence Foresti, ce n’est désormais plus l’avion de Barbie, Mother Fucker, sa (foireuse) Bercy Party ou encore le navrant partage de soucis entre potes dans Barbecue d’Eric Lavaine. La quarantaine, c’est autre chose, clamait-telle dans son dernier spectacle terminé à Bercy, Madame Foresti. Il était temps pour elle de proposer autre chose que des gémissements (drôles) de grande névrosée. Anne-Gaëlle Daval lui a proposé un rôle dramatique qu’elle a accepté. L’humoriste et comédienne surprend, et se révèle tout à fait crédible aux côtés de Mathieu Kassovitz. On croit à leur couple et leur jeu respectif est naturel.

Luminosité importante pour les cancéreux

 

De plus belle image-2
© StudioCanal

 

Malgré la fatigue et la dureté des traitements (qu’on ne fait que deviner car l’héroïne est en rémission au début de De plus belle), ce premier film d’Anne-Gaëlle Daval est lumineux et insiste sur le côté léger de la vie. Il est important pour que le malade arrive à prendre du recul et à se détacher des jours plus sombres. Pas convaincue qu’elle aura le dernier mot sur la maladie, Lucie évolue au milieu de beaux seconds rôles qui sont autant de soutiens que de merveilleux névrosés pour oublier ses propres angoisses. La mère qui ne rend pas la vie facile à ses enfants est un exemple de personnage important arrivant à nous tirer des sourires et même des rires… car elle aime préparer des paniers pour « les p’tits Noirs ».

Finalement, une comédie romantique

 

De plus belle image-1
© StudioCanal

 

De plus belle ne tombe jamais dans le pathos. L’humour et l’amour contre la maladie, comme facteurs de protection de la famille de Lucie. De plus, les forces et les capacités de résilience sont présentes en filigrane jusqu’à la dernière minute. Quoi de mieux pour passer un bon moment tout en étant touché ?

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 08/03/2017
  • Distribution France : StudioCanal

Check Also

Affiche Walk with me

[CRITIQUE] « Walk with me » (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire