//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “The Man in the High Castle” saison 2 : de l’uchronie à la science-fiction
The man in the high castle saison 2 poster

[CRITIQUE] “The Man in the High Castle” saison 2 : de l’uchronie à la science-fiction

Après une saison 1 qui avait fait sensation, la saison 2 de la série The Man in the High Castle est disponible en France sur la plateforme Amazon Prime Vidéo à partir du 10 février 2017. Découvrez notre critique de la série qui fleurte avec l’uchronie. 

Synopsis :

Les Américains ont perdu la Seconde Guerre mondiale et l’Amérique est désormais partagée entre l’Empire du Japon et l’Allemagne Nazi. En 1962, un groupe de résistants cherche à envoyer de précieux vieux films dans la zone neutre, mais les transporter coûte la vie de beaucoup de monde. Après près de deux décennies de cohabitation entre les deux grandes puissances, les rumeurs persistantes rapportant la santé déclinante du Führer laissent présager l’arrivée d’une période de troubles…

 

Une saison 2 de The Man in the High Castle

qui commence doucement

 

The Man in the high castle saison 2 image
© Amazon prime videos

 

La saison 1 se terminait par un cliffhanger géant. Le ministre du Commerce japonais, Nobusuke Tagomi (Cary-Hiroyuki Tagawa), était projeté dans un univers parallèle dans lequel les Alliés avaient finalement gagné la guerre. On s’attendait à une saison 2 qui démarre sur les chapeaux de roues. Il n’en est rien ! Le départ du showrunner Frank Spotnitz a en cela eu des conséquences sur la lignes narratives de la suite de The Man in the High Castle.

 

 

Plutôt que de rentrer dans l’action directement, les trois premiers épisodes de la saison 2 sont un rappel des événements antérieurs, sorte de longue période introductive pour préparer le spectateur aux nombreuses péripéties qui vont arriver par la suite. Usant de flashbacks avec un rythme difficile à suivre, on se souvient que Juliana Crain (Alexa Davalos) a quitté la rébellion après avoir rencontré le fameux “The Man in the High Castle”. Elle a finalement pu visionner le fameux film. Joe Blake (Luke Kleintank) a pris la bobine, se retrouvant en pleine mer. Enfin, l’Obergruppenführer John Smith (Rufus Sewell) doit prendre une décision vis-à-vis de son enfant malade tout en déjouant une conspiration contre un Adolf Hitler vieillissant.

 

Une saison 2 davantage vers de la science-fiction

 

The Man in the high castle saison 2 image
© Amazon prime videos

 

On comprend difficilement où souhaite nous mener les auteurs dans les premiers épisodes. A commencer par la quête initiatique de Franck (Rupert Evans), transcendé par la rébellion, qui nous emmêle un peu dans l’histoire. Pourtant, The Man in the High Castle commence de nouveau à intriguer dès la fin de son épisode 3. On est tout d’abord happé par le regard terni de noir de John Smith lorsqu’il se retrouve avec sa progéniture autour d’un lac. Il est prêt à lui administrer une potion létale. De plus, l’intrigue de Juliana commence à prendre de l’ampleur quand, demandant l’asile aux Nazis, elle se retrouve complètement pantin de ses nouveaux bourreaux.

 

The Man in the high castle saison 2 image
© Amazon prime videos

 

Mais ce qui permet à The Man in the High Castle de prendre une tout autre ampleur dans sa saison 2, c’est l’incursion de la série dans un univers de science-fiction façon Lost. L’adaptation de l’œuvre éponyme de Philip K. Dick est-elle vraiment ce qu’on pense ? D’une uchronie, la série pourrait bien prendre ses galons de science-fiction en distillant un certain nombre de questions auxquelles il faudra être attentif : est-on dans le monde réel ? Est-ce que les visions de Nobusuke Tagomi sont des flash-forward ou des flash-followay (sous entendu un univers parallèle) ?

Après le succès de la série Westworld sur HBO, on est de nouveau confronté à un programme où la quête de vérité semble primordiale. Une citation récurrente dans le générique de  The Man in the High Castle nous indique d’ailleurs que “La vérité est aussi terrible que la mort, mais plus difficile à trouver” (“Truth, she thought. As as death. But harder to find“). Après avoir visionné la saison 2, et dans l’attente d’une saison 3 déjà commandée, on ne peut qu’y croire !

 

En savoir plus  :

  • The Man in the High Castle saison 2 est diffusée à partir du 10 février 2017 sur Amazon Prime Video
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire