//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] « Fais pas ci, fais pas ça » saison 9 : L’ultime saison d’une série devenue culte

[CRITIQUE] « Fais pas ci, fais pas ça » saison 9 : L’ultime saison d’une série devenue culte

Depuis le 8 février 2017, la série familiale et comique Fais pas ci, fais pas ça, créée par Anne Giafferi et Thierry Bizot, signe sa neuvième et dernière saison, dix ans après sa première diffusion sur France 2. Retour sur le parcours d’une série devenue culte.

Synopsis :

Fin 2016. Renaud Lepic (Guillaume de Tonquédec) fête son 50e anniversaire, délaissé par sa femme Fabienne (Valérie Bonneton) , avec pour seul cadeau un kit de dépistage de cancer colorectal offert par la Sécurité sociale. Il déprime et s’interroge sur le sens de la vie et de ses valeurs. Fabienne, en panne de création artistique, néglige complètement son couple, sa famille et met en péril le futur de l’entreprise Fabja och Vally. De son côté, Valérie Bouley (Isabelle Gélinas) donne le change et tente de sauver les emplois de la boîte tout en ménageant son couple. Denis (Bruno Salomone), lui, s’est donné comme mission de convaincre Eliott (Lilian Dugois) de s’inscrire sur les listes électorales pour voter aux futures présidentielles… Bouley et Lepic vivent le premier jour du reste de leur vie.

Fais pas ci, fais pas ça saison 9 :
Dix ans de vie commune

 

C’est un au revoir, pas un adieu. (…) Une envie de finir bien.
— Fanny Rondeau, directrice de la fiction de France 2

Et voilà, c’est donc en 2017 que l’on entendra pour dernière fois la chanson éponyme de Jacques Dutronc accompagner le générique d’une nouvelle saison de la série Fais pas ci, fais pas ça. Et quel chemin parcouru par cette série en neuf saisons.

D’une saison 1 en forme de faux documentaire avec interviews des parents face caméra à une structure de fiction plus conventionnelle pour les saisons suivantes, la série Fais pas ci, fais pas ça aura réussi à nous faire partager le quotidien de deux familles que tout semblait opposer : la famille traditionnelle et conservatrice des Lepic et la famille recomposée et  bobo des Bouley. Source de conflits, cette opposition entre deux éducations parentales a su séduire rapidement diffuseurs et téléspectateurs puisque dès sa deuxième saison, la série quittera la case du samedi 19h (access prime-time) pour la très enviable case du prime time du mercredi soir.

Ce changement de case horaire de Fais pas ci, fais pas ça s’est accompagné également du rapprochement dans l’espace des deux familles — ils sont devenus voisins à partir de la saison 2 — qui va questionner de manière plus générale le vivre ensemble. Ainsi, tout au long de ses neuf saisons, nous avons eu le plaisir de voir grandir les membres de ces deux familles car axée au départ sur les parents, la série a su faire peu à peu une place aux enfants comme, par exemple, pour le personnage du petit Lucas Lepic (Timothée Kempen Hamel), trois ans au début de la série et au collège dans la neuvième saison.

 

 

Succès critique et public

 

Avec une moyenne de 4-5 millions de téléspectateurs par saison sur France 2 — 4,1 millions de téléspectateurs pour les deux premiers épisodes de la saison 9 —, la série Fais pas ci, fais pas ça a su créer un rendez-vous télévisuel régulier avec les téléspectateurs qui se déclinera même à travers :

  • une web-série en 2012 de 20 épisodes, intitulée Fais pas ci, fais pas ça – Quand les parents sont pas là ;
  • une bande dessinée éponyme de Gilles Dal et Philippe Bercovici, publiée en 2012 aux éditions Dupuis ;
  • Un, dos, très, je déstresse : La méthode Denis Bouley, un faux manuel de coaching écrit par Bruno Salomone et publié aux éditions Cherche Midi ;
  • Fais pas ci fais pas ça – A Table !, un livre des recettes des familles Lepic et Bouley publié aux éditions Solar en 2014.

 

 

 

Ce succès public sera accompagné par un succès critique puisque la série recevra un Prix de la meilleure série d’access/day time au Festival de la fiction TV de La Rochelle en 2007 et un Prix de la meilleure série au Festival des Créations Télévisuelles de Luchon en 2009.

Ainsi que par la présence au casting de nombreuses guest-stars au fil des saisons pour :

  • des rôles récurrents comme Frédérique Bel (saisons 4-6), Corinne Masiero (saison 4-8), Stéphane de Groodt (saisons 6-7), Isabelle Nanty (saisons 3-9) ou André Manoukia (saisons 2-9) ;
  • des personnages plus ponctuels comme ceux interprétés par Anémone (saison 2), Bruno Solo (saison 3), François-Xavier Demaison (saison 4), François Morel (saison 5), Anne Charrier (saison 6), Samuel Jouy (saison 7), Jean-Noël Brouté (saison 8) ou Arielle Dombasle (saison 9).

 

Clap de fin

 

Guillaume Renouil [NDLR : un des producteurs de la série] a eu une très belle et très poétique idée à la fin, dans les cinq dernières minutes du dernier épisode.
— Guillaume de Tonquédec

Comment oublier les moments ou répliques cultes de la série Fais pas ci, fais pas ça tels que les « A table » de Valérie Bouley, le Medusor de Denis Bouley ou les rêves de Valery Bouley d’un Denis Bouley en bête de sexe ?

 

 

Cette saison 9 de Fais pas ci, fais pas ça signe donc la fin d’une très belle aventure. Et comme le plaisir de la série durant toutes années aura été de voir « vieillir » les personnages, producteurs et auteurs ont eu l’idée audacieuse de faire de nombreux sauts dans le temps pour clore la série lors de cette ultime saison. Si le résultat donne des épisodes qui partent parfois un peu dans tous les sens et un « suspense » un peu facile (que s’est-il passé entre les dizaine d’années ellipsées ?), cette belle trouvaille devrait cependant nous permettre de ne pas rester sur notre faim lors de l’ultime épisode en donnant une conclusion satisfaisante au devenir de chacun des membres de ces deux familles auxquelles nous nous sommes tant attachés.

Car la force de la série Fais pas ci, fais pas ça aura été d’avoir su nous faire rire et nous émouvoir avec ses personnages haut-en-couleurs pendant 9 saisons et 68 épisodes avec une qualité qui est allée en s’augmentant avant toutefois de s’essouffler quelque peu sur la fin.

Bon vent aux Bouley et Lepic. Et merci.

A noter que pour les nostalgiques de la série, il existe une adaptation italienne de la série, intitulée Come fai sbagli, qui est diffusée sur la chaîne Rai 1 depuis 2016. En attendant peut-être une éventuelle adaptation cinématographique ou théâtrale…

 

 

En savoir plus :

  • Fais pas ci, fais pas ça saison 9 est diffusé sur France 2 depuis le mercredi 8 février 2017 à 21h

Check Also

AFFICHE BIARRITZ SURF GANG

[CRITIQUE] « Biarritz Surf Gang » (2017) : Les punks font du surf

Biarritz Surf Gang des réalisateurs et surfeurs Pierre Denoyel et Nathan Curren raconte l’incroyable histoire …

The Art of Television les réalisateurs de séries saison 1

[CRITIQUE] « The Art of Television : Les réalisateurs de séries » saison 1

La série documentaire The Art of Television : les réalisateurs de séries de Charlotte Blum …

3 Commentaires

  1. A mon avis, une saison de trop; j’ai regardé tous les épisodes, je ne suis pas sûre de regarder les derniers tellement les précédents m’ont déçue.

    • Je suis entièrement d’accord , j étais plutôt fan
      Quel ennui la dernière saison , nulle déousue mal interprété, grande déception
      La saison de trop

  2. 2 premiers épisodes supers, dans la lignée des saisons précédentes, et ensuite c’est décousu et carrément horrible. Personnage massacrés, violence des dialogues, saison déprimante, pour une série que j’adorais…

Laisser un commentaire