//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “Être ou paraître” (2017) avec Julien Derouault : Danse avec Shakespeare
Etre ou paraitre Affiche

[CRITIQUE] “Être ou paraître” (2017) avec Julien Derouault : Danse avec Shakespeare

Être ou paraître, nouvelle production du Théâtre du Corps, allie la mise en scène de Marie-Claude Pietragalla avec les textes de William Shakespeare et Louis d’Aragon, le tout interprété par le majestueux Julien Derouault. Notre critique de cette pièce dansante.  

 

Etre ou paraitre Julien Derouault photo
© Pascal Elliott

Un danseur autant qu’acteur

Julien Derouault apparait sur la scène de Être ou paraître ligoté à une corde, comme emprisonné de sa folie. Il souhaite attendre cette couronne insaisissable comme pour devenir un roi : le roi de son propre monde, peuplé de douleurs et de schizophrénie.

 

Etre ou paraitre Julien Derouault photo
© Pascal Elliott

 

Après avoir tourné avec Marie-Claude Pietragalla avec Je t’ai rencontré par hasard, le danseur franchit un cap avec cette nouvelle réalisation en devenant acteur. Il trouve dans les écrits de Shakespeare et Aragon de quoi nous raconter une histoire. Être ou paraître devient autant une œuvre chorégraphiée qu’un récit passionnant.

 

Être ou paraître : entre textes, musiques et danses

 

Etre ou paraitre Julien Derouault photo
© Pascal Elliott

 

Côté danse contemporaine, le duo PietragallaDerouault a trouvé des nouveaux atouts pour surprendre son public. On y voit des gestes millimétrés qui servent de point d’impact pour dessiner à la craie une figure difforme sur un tableau géant. Ils mettent en valeur la beauté du corps, tout en permettant de lancer les spectateurs dans des longues envolées métaphoriques.

Ce qui surprend davantage dans Être ou paraître, c’est la qualité de jeu de Julien Derouault qui sait complétement rentrer dans le rôle de son (ses) personnage(s), quitte à en être complétement défiguré en fin de pièce. Le danseur interagit énormément avec le public, gardant toujours une pointe d’espièglerie.

 

Etre ou paraitre Julien Derouault photo
© Pascal Elliott

 

Le Théâtre du Corps a toujours su rendre hommage à des pianistes virtuoses qu’ils adorent. Après avoir offert la première partie de Je t’ai rencontré par hasard à Yannaël Quenel, Être ou paraître intègre sa musique, tenant véritablement le second rôle de ce spectacle.

Toujours plus étonnant et de plus en plus fascinant, le Théâtre du Corps nous livre avec Être ou paraître un beau mélange entre art chorégraphique et musical.

 

 

En savoir plus  :

  • Être ou paraître au Studio Hébertot (Paris, France) a été joué du 10 février 2017 au 15 février 2017, puis en tournée en Europe
  • Être ou paraître sera rejoué au Studio Hébertot du 17 Septembre au 30 Octobre 2017, les dimanches à 19h30 et les lundis à 20h00
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire