//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Ouvert la nuit » (2017) d’Edouard Baer
Ouvert la nuit affiche

[CRITIQUE] « Ouvert la nuit » (2017) d’Edouard Baer

Probable autoportrait touchant et amusant, Ouvert la nuit est le dernier film d’Edouard Baer. Notre critique.

Synopsis :

Luigi a une nuit pour sauver son théâtre. Une nuit pour trouver un singe capable de monter sur les planches et récupérer l’estime de son metteur en scène japonais ; une nuit pour regagner la confiance de son équipe et le respect de sa meilleure amie – qui est aussi sa plus proche collaboratrice… et pour démontrer à la jeune stagiaire de Sciences Po, tellement pétrie de certitudes, qu’il existe aussi d’autres façons dans la vie d’appréhender les obstacles

C’est une bonne situation, ça ?

 

Ouvert la nuit edouard baer
© Pascal Chantier

 

A la veille de la première d’une nouvelle pièce, le Théâtre de l’Etoile est en panique : le metteur en scène est mécontent de ses acteurs (dont Michel Galabru dans l’un de ses derniers rôles), les salaires n’ont pas été versés à l’équipe et il manque toujours un singe acteur. Luigi (Edouard Baer), le directeur, est introuvable et semble avoir d’autres chats à fouetter.

Dès qu’il entre en scène dans Ouvert la nuit, Luigi accapare la parole et magnétise la caméra, qui le suit dans sa frénésie. Beau parleur infatigable, il rassure et embobine son équipe, à la fois outrée et charmée. Maîtrisant mieux l’art du verbe que celui de la comptabilité, le voilà pressé par sa collègue et néanmoins amie Nawel (Audrey Tautou) d’aller chercher non seulement un singe, mais aussi l’argent nécessaire aux salaires auprès de la mécène du théâtre.

 

Ouvert la nuit : Paris est une fête

 

Ouvert la nuit edouard baer
© Pascal Chantier

 

Commence alors pour Liugi dans Ouvert la nuit une sorte de road-trip frénétique à la tombée de la nuit. La stagiaire du théâtre, Faeza (Sabrina Ouazani, prometteuse), l’accompagne bon gré mal gré. Leur quête un peu absurde est un prétexte pour promener le duo dans Paris (et Montreuil), entre bistrots bruyants, bus de nuit et Ménagerie du Jardin des Plantes, le tout ponctué de rencontres hasardeuses.

Hédoniste, bohême et dictatorial, Liugi a décrété que tout n’était que joie et légèreté , et gare à quiconque se mettra en travers de son chemin, il risquerait de l’assommer d’une pirouette linguistique. C’est assez savoureux pour le spectateur mais très fatigant pour son entourage.

La nuit, les chats sont gris… sauf Luigi ?

 

Ouvert la nuit edouard baer
© Pascal Chantier

 

Comme l’inoubliable scribe d’ Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (2001) sous les traits d’Edouard Baer, Luigi chante la vie, danse la vie, en entraînant tout sur son passage. Mais par moment, Ouvert la nuit ouvre une fenêtre sur ce qui pourrait constituer les failles du personnage, comme la scène dans sa « vraie » famille (et non celle du théâtre).

Léger mais pas trop, Ouvert la nuit est une comédie attendrissante, un peu mélancolique et bien écrite. L’omniprésence et l’énergie enivrante d’Edouard Baer risque parfois de saouler le spectateur, mais, en cette période de froid hivernal, on a bien envie de se laisser porter par sa fantaisie, le temps d’une nuit.

Page suivante pour Gagner des places pour le film

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 11/01/2017
  • Distribution France : Le Pacte
Lauriane N.

Lauriane N.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Cinéphile dilettante, j'aime qu'on me raconte des histoires.

Top 3 Cinéma : "Mulholland Drive" (2001), "Mommy" (2014), "Volver" (2006)
Lauriane N.

Les derniers articles par Lauriane N. (tout voir)

    Check Also

    Compte tes blessures affiche

    [CRITIQUE] « Compte tes Blessures » (2017) de Morgan Simon

    Compte tes blessures est le premier long-métrage du réalisateur Morgan Simon, film de fin d’étude …

    corniche kennedy affiche

    [CRITIQUE] « Corniche Kennedy » (2016) : Un très beau portrait de Marseille et ses minots

    En cette période d’hiver et de grippe saisonnière, direction l’été et Marseille dans le très …

    Laisser un commentaire