//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / THEATRE / [CRITIQUE] « OdinO » (2016) fait Bobino !
ODINO
©Greg Alexander

[CRITIQUE] « OdinO » (2016) fait Bobino !

Le spectacle OdinO, mené par le chef d’orchestre Sylvain Audinovski, propose une immersion dans l’univers musical, entre classique et modernisme, le tout accompagné par un orchestre de 20 musiciens. Bulles de Culture a pu voir le show en avant-première. Notre avis

 

OdinO : Audace du mélange des genres

 

ODINO
©Greg Alexander

 

Grande audace pour un musicien, Sylvain Audinovski, dit Odino, décide de casser les codes en proposant un concert symphonique surprenant qui va livrer les plus grands airs classiques en les mélangeant aux rythmes pop actuels. Aussi, on pourra entendre pour la première fois dans un spectacle Johanne Brahms côtoyant les airs de Michael Jackson.

OdinO est cette idée simple, mais au combien authentique, qu’il n’y a pas à prendre partie quant il s’agit de musicalité. On peut aussi bien écouter de la musique classique en étant fan des chansons d’aujourd’hui. C’est bien sur ce point qu’insiste le chef d’orchestre en déclarant à multiples reprises que le vainqueur du tournoi entre classicisme et modernisme doit finalement être la musique.

Et il arrive particulièrement à remporter cette victoire dans OdinO à travers un spectacle énergique à forte dose participative. On retiendra notamment une très beau moment émouvant lorsque Sylvain Audinovski fait monter un membre du public pour l’accompagner sur le morceau  Skyfall, interprété habituellement par Adèle.

 

Un humour très présent

 

ODINO
©Greg Alexander

 

Tout au long du spectacle, l’humour est présent, que ce soit par les « burlesqueries » des musiciens, qui se prêtent facilement au jeu de la rigolade dans une franche camaraderie, malgré le sérieux de leurs prestations musicales. De même, tout au long de la soirée, le chef d’orchestre est en quelque sorte notre animateur de soirée.

A côté de Sylvain Audinovski, le violoncelliste Damien Jarry est également le second icône de ce spectacle avec son look de rockeur punk qui joue du classique avec énergie.

OdinO a un côté très libéré. Le spectacle se veut accessible et sans prétention. Il mise sur une originalité étonnante. On ne s’attend pas à voir un show aussi réussi en rentrant dans la salle. Aussi, on vous conseille allègrement de vous laisser tenter par la ferveur de Sylvain Audinovski, qui n’est pas sans rappeler le ton du spectacle Les Franglaises, qui se jouait également récemment au Théâtre Bobino.

 

 

En savoir plus :

  • OdinO à Bobino (Paris, France) du 19 janvier 2017 au 29 avril 2017
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Check Also

    CCN CRETEIL PIXEL affiche

    ♥ [CRITIQUE] « Pixel » par la Compagnie Käfig : Un spectacle à voir d’urgence

    Un vent de numérique a soufflé sur la Commanderie de Dole pour deux soirées extraordinaires : …

    Etre ou paraitre Affiche

    [CRITIQUE] « Être ou paraître » (2017) avec Julien Derouault, Danse avec Shakespeare

    Être ou paraître, nouvelle production du Théâtre du corps, allie la mise en scène de …

    Laisser un commentaire