//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / [CRITIQUE] “Grâce à elles” (2016) : Merci à elles !
Grâce à elles Sophie Degano image couverture

[CRITIQUE] “Grâce à elles” (2016) : Merci à elles !

Grâce à elles est un hommage rendu à 60 françaises qui ont fait avancer la place de la femme dans notre société. 60 portraits écrits et illustrés par les gravures de l’artiste plasticienne Sophie Degano.

Synopsis :

Grâce à elles est une œuvre de Sophie Degano. Elle rentre dans la lignée de son travail mettant en perspective les femmes dans la société et les places auxquelles elles n’ont pas accès. A travers 60 textes et 60 gravures d’un noir profond, on découvre les biographies de 60 merveilleuses femmes françaises connues, méconnues ou oubliées qui, par leurs engagements, ont bousculé les mentalités et ont changé leurs vies pour faire avancer la condition féminine. Nous ne sommes donc pas surpris de découvrir que cet hommage est préfacé par Élisabeth Badinter.

“60 portraits de femmes
qui ont inventé leur vie …”

 

Sophie Degano, artiste plasticienne, est inspirée depuis toujours par la condition féminine. Ces différentes créations rendent hommage à celles qui se sont battues pour leurs idées. A travers les pages de ce magnifique livre Grâce à elles qui s’assimile à une œuvre d’art, nous voyageons du XIIe au XXe siècle à la rencontre de 60 femmes, provenant de toutes les classes sociales et de tous les métiers.

Elles sont femmes d’affaires, artistes, scientifiques, sportives, femmes de lettres ou résistantes. Tous types de profils s’y retrouvent : des femmes mariées, des femmes fières de leur célibat, de leur homosexualité, de leur bisexualité ou revendiquant leur droit à ne pas vouloir d’enfant, ou d’être pleinement heureuse dans leur maternité.

Mais elles ont toutes un point commun : lutter contre l’injustice et toutes les formes de discriminations faites aux femmes et de s’engager sans faille pour leurs idées. Des combattantes nobles qui, sans elles, rendraient encore plus difficile aujourd’hui notre propre bataille et ce n’est pas peu dire. Car malgré leurs implications, leurs actions, nous avons encore un long chemin à parcourir avant de proclamer une réelle égalité. Sophie Degano n’est restée que dans une exposition de portraits. Malgré le sujet, Grâce à elles n’est pas un ouvrage féminisme de combat mais un beau témoignage de femmes oubliées.

“… et changé les nôtres”

 

D’Aliénor d’Aquitaine à Régine Desforges que nous connaissons, Grâce à elles nous invite à rencontrer des femmes qui, victimes du fameux effet Matilda, ont été passées sous silence. Et pourtant les pionnières sont nombreuses !

Connaissez-vous Alice Guy qui réalisa un court-métrage sur les taches domestiques inversés pour montrer l’inégalité ? Ou encore Anita Conti, océanographe, qui créa les premières cartes de pêche ?

Ces femmes ont osé, se sont affirmées, ne reculant devant aucun obstacle. C’est ainsi que Jeanne Barret, botaniste du XVIIIe siècle, se fait passer pour un valet de chambre en se bandant les seins et en portant des pantalons pour pouvoir embarquer sur les navires du roi. Elle tient à faire partie d’une expédition naturaliste qui doit faire le tour du monde. Alexandra David-Néel, quant à elle, sera exploratrice jusqu’à plus de 100 ans, refusant la maternité pour garder son esprit de liberté, et assouvira sa passion pour l’Orient en s’initiant à la pratique des yogis et en bravant les interdictions, parviendra à pénétrer Lhassa.

Ces 60 récits redonnent leurs lettres de noblesse à ces femmes incroyables et Sophie Degano nous entraînent avec elles.

Grâce à elles, portraits en profondeur

 

Dans Grâce à elles, Sophie Degano rend hommage à ces femmes à travers les mots et à travers la force des gravures sur linoléum imprimées à l’encre noire profonde. Elle a réalisé un vrai travail d’investigation pour choisir ces femmes qui l’ont bousculée, fascinée. Parmi toutes ces figures historiques ou inconnues, sa plus grande difficulté a été de choisir seulement 60 femmes françaises alors qu’il en existe tant d’autres dans notre pays et dans le monde. Elle met en avant les moments-clés de leurs vies et en valeur les traits de caractères les plus significatifs et représentatifs pour elle.

Au-delà des mots de Grâce à elles, c’est à travers la création de ces gravures sur linoléum que l’artiste nous exprime la force et la douceur de ces femmes. Ce noir profond, soulignant les traits caractéristiques de leur visage mais aussi de leur sensibilité, nous invite à les découvrir presque intiment. La force du travail de portrait de Sophie Degano est de nous faire comprendre qui elles étaient au plus profond d’elles-même.

Grâce à elles est un sublime ouvrage mais aussi une exposition itinérante. On est ému de rencontrer ses femmes. On a pour elle la tendresse et l’admiration qu’on voue à celles qui nous ont montré le chemin, qui sans faille ont œuvré pour nous les femmes mais aussi pour vous les hommes.

Oui ne l’oublions pas, l’un ne va pas sans l’autre. Je vous invite à les rencontrer, à les (re)découvrir à travers ces belles pages en papier blanc épais qui rajoute à l’ambiance puissante des gravures de Sophie Degano.

 

En savoir plus :

  • Grâce à elles, Sophie Degano, Préface d’Élisabeth Badinter, Éditions Ex-Voto, 160 pages, 25 euros
  • Site officiel de Sophie Degano
  • Le livre est disponible dans de nombreuses librairies ou en commande à [email protected]
  • L’ouvrage est soutenu par la Délégation Régionale à L’Égalité et Morlaix Communauté
Cathy Ellissèche

Cathy Ellissèche

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Dévoreuse de livres, passionnée de danse, de théâtre et de cinéma, je suis curieuse et friande de toutes créations (même en arts plastiques) qui font s'agiter mes émotions.

TOP 4 CINÉMA : "Les Tontons flingueurs" de George Lautner (1963), "Singing in the Rain" de Stanley Donen et Gene Kelly (1952), "Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque" de Irvin Kershner (1980), "Gran Torino" de Clint Eastwood (2008)
TOP 4 LITTÉRATURE : "L'Ombre du Vent" de Carlos Ruiz Lafont, "Compartiment pour Dames" de Anita Nair, "Les Dieux voyagent toujours incognito" de Laurent Gounelle, "Harry Potter à l'Ecole des Sorciers" de J K Rowling
Cathy Ellissèche

Check Also

Journée internationale des femmes 2017 - onu femmes

Journée internationale des femmes 2017 : Nos conseils cinéma, télévision et littérature

A l’occasion de la Journée internationale des femmes 2017 sur le thème “Les femmes dans …

l'humour à mort affiche

L’Humour à mort (2015) de Daniel et Emmanuel Leconte

Sept ans après le film documentaire C’est dur d’être aimé par des cons (2008) où …

Laisser un commentaire