//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Tous en scène » (2017) : Eux, chouettes et charmants
Tous en scène affiche

[CRITIQUE] « Tous en scène » (2017) : Eux, chouettes et charmants

L’hiver est arrivé. Une déferlante de froid, ayant franchi le Mur, est venue vous étreindre. Une vague de frissons vous envahie… Franchissez donc les portes de votre cinéma pour vous installez dans la chaleur rouge des fauteuils. Après La La Land, Les notes du film Tous en scène (Sing) de de Garth Jennings vous revigoreront. Notre avis

Synopsis :

Buster Moon est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis illustre, mais aujourd’hui tombé en désuétude. Buster est un éternel optimiste, un peu bougon, qui aime son précieux théâtre au-delà de tout et serait prêt à tout pour le sauver. C’est alors qu’il trouve une chance en or pour redorer son blason tout en évitant la destruction de ses rêves et de toutes ses ambitions: une compétition mondiale de chant. Cinq candidats sont retenus pour ce défi. Tout ce petit monde va venir chercher sur la scène de Buster l’opportunité qui pourra changer leur vie à jamais

Après la mise en scène du scélérat Gru de Moi, moche et méchant (2010), le studio Illumination s’aventure sur les terrains inexplorés de la comédie musicale. L’aventure en vaut-elle la chandelle ?

Le fruit de la passion

 

Tous en scène image 4
© Universal Pictures International France

 

L’idée ingénieuse de Buster Moon pour sauver son théâtre se mue en véritable catharsis pour les protagonistes de l’histoire. En effet, empêtrés dans leurs quotidiens ou rêvant à d’autres destins, nos amis les animaux profitent de l’offre pour se libérer de leurs chaînes.

Malgré leur appartenance à des espèces différentes et des univers diversiformes, nos amis à poils, plumes et pics possèdent des atomes crochus : celui d’être en harmonie avec la musique. Ils ont tous un même objectif, celui de pouvoir vivre leur passion.

Une citation de Victor Hugo (1802-1885) résume bien le fil conducteur suivi par le réalisateur Garth Jennings (Le Fils de Rambow, 2007) : « le plus lourd fardeau de l’existence est d’exister sans vivre ». Dans Tous en scène, nos héros ont décidé de jouer la partition de leur amour tapis et de briser l’ordre établi.

Tous en scène : Un film familial

 

Tous en scène image 4
© Universal Pictures International France

 

Tous en scène oscille entre deux accords. Le premier est construit sur un scénario classique mêlant pointe d’humour et comique de situation. Le second est forgé sur le rythme d’un spectacle dans le but d’émerveiller le public. Pour cela, un large éventail de musiques a été choisi pour satisfaire toutes les générations : allant d’Elton John à Lady Gaga, tout en passant par Gipsy Kings.

Chacun passera donc, immergé dans ce zoo musical, un agréable moment. A une condition tout de même, celle de ne pas avoir visionné la bande annonce.

Deux erreurs récurrentes

 

Tous en scène image 4
© Universal Pictures International France

 

A trop vouloir faire la promotion de leur œuvre, les producteurs en viennent à dévoiler la quasi intégralité du film. Les bandes annonces foisonnantes disponibles nuisent à l’intrigue. Beaucoup de scènes sont attendues et perdent de leur saveur. Il existe désormais une forte tendance à vouloir satisfaire la curiosité des spectateurs.

Pourquoi ne pas laisser libre cours à leur imagination jusqu’au visionnage ? Le mystère et l’attente doivent rester le prélude d’une œuvre. La découverte est un sentiment savoureux qui ne doit pas être occulté.
Alors un conseil aux productions, laissez-nous l’intrigue. Cela poussera davantage les spectateurs à venir lire nos critiques !

Il est une autre mode cinématographique contemporaine, celle de faire un casting de star pour les doublages… Alors que l’industrie du doublage français est réputée pour sa qualité, pourquoi nous imposer Gad Elmaleh dans Moi, moche et méchant (2010) puis Patrick Bruel dans Tous en scène ?

Évidemment, la raison sous-jacente de ce choix est purement promotionnelle. Ont-ils peu foi en leur scénario ? Nous vous laisserons en juger.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 25/01/2017
  • Distribution France : Universal Pictures International France
  • Film à partir de 6 ans

 

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz part aux Etats-Unis pour tourner son film Message From The King. …

Laisser un commentaire