//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / [CRITIQUE] « Alice et les orties » (2016) de Julie Bonnie
Alice et les orties livre

[CRITIQUE] « Alice et les orties » (2016) de Julie Bonnie

Alice et les orties est le troisième roman de Julie Bonnie, musicienne et romancière française dont le premier roman, Chambre 2, a reçu le prix du roman Fnac en 2013. Le roman est illustré par Robin Feix, bassiste du groupe Louise Attaque. Notre avis sur son roman Alice et les orties.

Synopsis :

Parce que le silence tue, que la honte étouffe, Alice se met en quête des mots pour écrire son récit puis l’évincer une fois pour toute de sa vie. Sur son chemin, on croise des monstres, des morts, des personnages loufoques. Tous vont l’aider à comprendre enfin ce qui lui est arrivé. Pour raconter l’indicible, un conte poétique, magique et tendre.

 

Alice et les orties livre

Un drame enfoui

 

Alice a vécu un drame il y a de nombreuses années. Alice n’en parle jamais, elle en a honte… Ce drame lui gâche la vie.
Elle se sent rongée de l’intérieur et elle souhaite détruire ce sentiment. Alice va alors profiter de l’absence de son mari et de ses enfants pour mettre par écrit son récit, le drame qu’elle a vécu et puis brûler son texte pour se débarrasser définitivement de son malheur.
Cependant, Alice tourne autour du pot, elle n’arrive pas à trouver les mots et donc commencer son histoire. Elle va alors croiser une multitude de personnages loufoques qui vont l’aider à se sentir moins coupable et à se libérer pour trouver les mots justes. Alice se lie d’amitié avec Achille, un vieux professeur de français ayant un souci de prononciation et ayant perdu goût à la vie. Elle retrouve également son ami Tallulah, décédé depuis quelques années.

 

Alice et les orties, Un conte absurde et poétique

 

Alice est attachante, victime d’un drame, elle a su construire une vie de famille. Cependant, le drame reste tapi dans l’ombre et revient de temps en temps sous forme d’insomnie ou de dépression. Le personnage ne cherche pas à faire pitié, au contraire. Alice veut se battre pour avancer librement dans la vie.
Alice et les orties de Julie Bonnie est un roman touchant, triste et parfois drôle. Il y a un côté absurde dans cette histoire avec de nombreuses métaphores faisant penser aux histoires de Mathias Malzieu (chanteur du groupe rock français Dionysos).
Les dessins de Robin Feix (bassiste du groupe rock Louise Attaque) accentuent le côté poétique et absurde du roman de Julie Bonnie.
Alice et les orties n’est pas un témoignage. On en sait juste assez pour comprendre ce qu’a vécu Alice. Il n’y a aucunement besoin d’entrer dans les détails puisque le roman porte un sujet universel.

Alice et les orties est un roman absurde, porteur d’espoir grâce aux rencontres bienveillantes et humanistes de cette histoire. Un texte plein de pudeur, de poésie malgré la violence et la tristesse sous jacentes.

 

En savoir plus :

  • Alice et les orties, Julie Bonnie, éditions Grasset & Fasquelle, septembre 2016, 155 pages, 14,90€
Toma Books

Toma Books

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Dévoreur de thriller, de fantastique, de S-F et d'horreur. Mais aussi amateur de cinéma, séries TV et musique Rock.

Top 5 Littérature : La saga Harry Potter de J.K. Rowling , "Simetierre" de Stephen King, "Hannibal" de Thomas Harris, "Les Thanatonautes" de Bernard Werber, "1984" de Georges Orwell

Site personnel : Tomabooks
Toma Books

Les derniers articles par Toma Books (tout voir)

    Check Also

    120 nuances d’Afrique image couverture

    [CRITIQUE] Le Printemps des poètes 2017 : « 120 nuances d’Afrique » par Bruno Doucey, Nimrod et Christian Poslaniec

    Thème de la manifestation Le Printemps des Poètes 2017, l’Afrique dans sa pluralité, dans sa …

    Sans raison livre

    [CRITIQUE] « Sans raison… » (2015) de Mehdy Brunet

    Né en 1974, Mehdy Brunet aime le changement : Gironde, Haute-Savoie, Genève, île de la …

    Laisser un commentaire