//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / #FIFM2016 Masterclass de Paul Verhoeven
Paul Verhoeven
© Bulles de Culture

#FIFM2016 Masterclass de Paul Verhoeven

Paul Verhoeven est l’invité d’honneur du Festival International du Film de Marrakech 2016. Pour l’occasion, il a donné une masterclass durant laquelle il revient sur son parcours cinématographique. Résumé sur quelques moments clés de l’entretien. 

Paul Verhoeven est un réalisateur néerlandais qui a construit sa carrière autour du thème de l’érotisme et de la violence. Il est au commande de blockbusters à double lecture, mêlant action et second degré : Total Recall (1990), Starship Troppers (1997), Robocop (1987), Hollow Man (2000)… Cette année, il revient dans l’actualité cinématographique avec son polar transgressif Elle (2016) pour lequel Isabelle Huppert récolte actuellement tous les prix d’interprétation de part le monde.

 

Extraits de la masterclass de Paul Verhoeven

 

Paul Verhoeven
© Bulles de Culture

 

Concernant Elle, le réalisateur a eu quelques mots. L’auteur du livre Oh, Philippe Dijan, lui a envoyé une copie en espérant qu’il l’adapte. Cela a été très dur de trouver des financements et des acteurs pour donner vie au film. En cela, la rencontre avec Isabelle Huppert a été déterminante car selon lui elle était la personne idéale, le film « ne pouvant pas se faire sans elle ».

Elle devait être un film américain mais le sujet trop corrosif n’a pas plu aux producteurs. La preuve, une fois sorti, le film a beaucoup fait polémique aux USA alors qu’il n’a pas posé de problème dans le reste du monde. « C’est le thème du viol qui a choqué », selon Paul Verhoeven.

Il rajoute qu’Isabelle Huppert va toujours le plus loin possible et ses propositions ne sont jamais dans le cliché.

Lors de son premier film en langue étrangère, la barrière de la langue était un cauchemar. Afin d’éviter de réitérer ce problème, Paul Verhoeven a pris des cours de français pour Elle. Dans cette masterclass, il avoue sa fascination pour le mal et les réalités multiples dans le cinéma.

 

Elle photo
© D.R.

 

Lorsqu’il engage un acteur, il le fait « pour que ce qu’il représente dans l’imaginaire commun ». Pour résumer, il attend qu’Isabelle Huppert soit Isabelle Huppert dans Elle. C’est avec l’acteur qu’il nuancera un nouveau personnage à partir de ce qui est déjà construit. Il veut en faire une extension de ce qu’ils sont déjà. Il ne s’intéresse pas aux passés de ses personnages. Il n’est fixé que sur leurs présent. Selon lui, il n’y a pas forcément d’explications à la nature profonde d’un personnage.

Concernant ses films, il se concentre uniquement sur ce qui se passe à l’écran : la couleur d’une robe, le maquillage, la mise en scène. Le réalisateur revient sur ses films de science-fiction. L’utilisation d’effets visuels est pour lui une contrainte car la mise en scène est verrouillée dès le storyboard. Le moindre imprévu coûtant très cher. D’ailleurs à propos de science-fiction, son film le plus politique est pour lui Starship Troopers que beaucoup considèrent comme un film fasciste alors qu’il en est le contrepied.

 

Paul Verhoeven est revenu brièvement sur sa collaboration avec Arnold Schwarzenegger, la star de son Total Recall (1990). « Il est très ouvert d’esprit, c’est très facile de travailler avec lui et s’il y a des problèmes d’argent, il va les pallier. Il s’implique dans tous les aspects du film, notamment les trailers et le reste ». Sur Total Recall, ce qui intéresse le réalisateur, c’est le thème de la réalité, thème récurrent en filigrane dans la plupart de ses films.

 

 

Sur Spetters (1980), l’un de ses plus vieux films hollandais, il a été critiqué dans son pays d’origine car sa vision était trop extrême ce à quoi il répond que lui n’avait pas l’impression d’être transgressif car il ne cherche pas à provoquer mais juste une vérité sur son histoire.

Paul Verhoeven n’écrit pas lui-même ses scripts mais ses films sont jalonnés des mêmes thématiques et obsessions qu’il injecte au gré des réécritures qu’il demande lorsqu’il s’approprie petit à petit les films.

Besoin de réviser la filmographie de Paul Verhoeven, ce petit mashup vous rafraîchira la mémoire :

 

 

En savoir plus  :

Check Also

Life - Origine Inconnue affiche

[CONCOURS] [CRITIQUE] « Life – origine inconnue » (2017) de Daniel Espinosa

Life – origine inconnue (Life) de Daniel Espinosa est le nouveau thriller spatial mené par Jake Gyllenhaal, …

Affiche The Young Lady

[CRITIQUE] « The Young Lady » (2017) venimeux et glacé

En anglais comme en français, nous avons droit à un titre anglophone pour cette nouvelle …

Laisser un commentaire