//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « A fond » (2016) de Nicolas Benamou
A fond affiche

[CRITIQUE] « A fond » (2016) de Nicolas Benamou

Nicolas Benamou, réalisateur de Babysitting (2014) et Babysitting 2 (2015), propose en cette fin d’année 2016 une comédie routière A Fond. Notre critique du film. 

Synopsis :

Une famille embarque dans son monospace flambant neuf, au petit matin, afin d’éviter les embouteillages pour les vacances d’été. Tom (José Garcia), le père, enclenche son régulateur de vitesse électronique sur 130 km/h. Au moment où une dernière bourde de Ben (André Dussolier), le beau-père, pousse Julia (Caroline Vigneaux), excédée, à demander qu’on fasse demi-tour, Tom s’aperçoit qu’il ne contrôle plus son véhicule. L’électronique de bord ne répond plus, la vitesse est bloquée à 130 km/h. Toutes les manœuvres pour ralentir la voiture emballée restent sans effet. Une voiture folle, six passagers au bord de la crise de nerfs et un embouteillage monstre qui les attend à moins de deux cents kilomètres de là…

A Fond, ça stagne

 

A Fond josé garcia
© 2016 Wild Bunch

 

On en attendait beaucoup plus de la part de Nicolas Benamou. Après avoir fait de l’éclat avec la saga Babysitting, le cinéaste semble désœuvré sans l’aide de son acolyte co-réalisateur Philippe Lacheau.  Il livre ici un film sans grande saveur dont le scénario, écrit par Frédéric Jardin et Fabrice Roger-Lacan, ne mérite pas toute une histoire.

Il faut dire que la difficulté de mise en scène d’A Fond est cette construction dans cette espèce de huis-clos dans une voiture qui peut vite lasser. On n’arrive pas à être captivé par les pérégrinations de cette famille qui part en vacances. La caméra fixée sur le pare-brise semble bien trop immobile pour donner du punch, les péripéties non plus.

 

Un casting décevant

 

A Fond josé garcia caroline vigneaux
© 2016 Wild Bunch

 

Côté acteur, on sait que José Garcia peut créer des engouements surprises, notamment dans Tout Schuss (2016) de François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard, petit film sans ambition qui a recueilli néanmoins un petit succès en salles. A Fond est surement de cette veine là, construit pour un public qui a envie d’un pur divertissement en cette fin d’année, laissant son cerveau au placard. On préférera néanmoins nettement Caroline Vigneaux dans ses spectacles (elle nous fait beaucoup lorsqu’elle « quitte la robe » du nom de son précédent one-woman-show) et André Dussolier en grand-père esseulé dans Adopte un veuf (2016) de François Dessagnat. Même Florence Foresti n’est que la caricature d’elle même dans son rôle de policière vulgaire et écervelée, elle était pourtant déjà tombée bien bas avec Barbecue (2014) d’Eric Lavaine.

Au final, nous n’aurons pas grand intérêt pour A Fond  qui, sans être une déception, n’aurat pas combler une attente.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 21/12/2016
  • Distribution France : Wild Bunch Distribution

Check Also

L'amant double affiche film

Cannes 2017 « L’amant double » (2017), le cinéma français content de lui par François Ozon

L’amant double de François Ozon a été présenté vendredi en Compétition du 70ème Festival de …

Affiche Mobile Homes film

[Cannes 2017] « Mobile Homes » (2017) : Vladimir de Fontenay, un jeune réalisateur à suivre

Mobile Homes est le premier long-métrage de Vladimir de Fontenay, jeune réalisateur français installé aux …

2 Commentaires

  1. moi il m’a plus et j’ai ri aux larmes.

  2. Un film qui m’a fait beaucoup rire et c’était le cas de beaucoup de personnes dans la salle.
    Il ne faut pas attendre un scenario brodé, culturel,…qui sera promu à Cannes (vous savez le truc avec des films à éviter). Mais cous aurez une heure trente de détente, et ça fait du bien.

Laisser un commentaire