//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “The Young Pope” saison 1 de Paolo Sorrentino

[CRITIQUE] “The Young Pope” saison 1 de Paolo Sorrentino

Le Jour du Seigneur sur France 2 le dimanche matin a étendu son influence sur Canal+. Le pape, interprété par Jude Law, a pris possession de la chaîne cryptée avec une série aussi étrange que fascinante. Notre avis sur la première saison de The Young Pope de Paolo Sorrentino.

Synopsis :

Le conclave vient d’élire Lenny Belardo (Jude Law), dit Pie XIII, au Saint-Siège, faisant de lui le premier pape américain de l’Histoire ; âgé de 47 ans, c’est également le plus jeune. Cela ne l’empêche pas de faire valoir avec fermeté sa vision radicale de la papauté. Sur ce chemin, il doit toutefois compter avec le très puissant cardinal Voiello (Silvio Orlando)…

Un pape made in America

 

Après Louis XIV dans la série Versailles, c’est au tour du pape de parler en anglais sur Canal+. En effet, série d’anticipation à la fois inquiétante par sa figure extrême de l’obscurantisme et drôle par les comportements de son personnage principal, The Young Pope imagine l’accession au pouvoir suprême du catholicisme un jeune cardinal américain capable de faire cesser (dans la réalité ou en rêve ?) la pluie ou faire gronder l’orage au-dessus de ses fidèles massés sur la place Saint-Pierre.

Cigarette à la bouche et globe terrestre dans son bureau aussi grand que celui de Charlie Chaplin dans Le Didacteur (1940), l’acteur américain Jude Law interprète ce pape qui est tour à tour :

  • traumatisé par le souvenir de ses parents qui l’ont abandonné petit,
  • en plein doute existentiel et peut lâcher dans le secret de la confession qu’il ne croit pas en Dieu,
  • imprévisible et peut surprendre tout son monde, comme lors d’une première homélie où il tient à ses fidèles le discours d’un nouveau pape inflexible et intransigeant.

Comme l’écrivain Bernard Lenteric avec La Nuit des enfants rois (1981) mais plus sur le ton de la comédie cynique, Paolo Sorrentino prend un malin plaisir à placer au sommet du pouvoir un jeune homme au sentiment de toute puissance.

Qui pourrait stopper un inconnu, élu monarque absolu et de droit divin ?

Un régal de mise en scène

 

Régal de mise en scène esthétique et maîtrisée, la saison 1 de The Young Pope est couronnée par une prestation de haut vol de Jude Law. Ajoutée à cela des personnages secondaires tout aussi passionnants dans cet État de la Cité du Vatican bousculé dans ses fondations par ce jeune pape extrémiste :

  •  le cardinal Voiello, interprété par l’excellent Silvio Orlando (La Chambre du fils, Le Caïman) que son habitude à tout manipuler dans l’ombre donnera lieu à de magnifiques face-à-faces feutrés et même frontaux avec le nouveau pape Pie XIII;
  • la “mère” adoptive de Lenny Belardo, Sœur Mary, une femme forte que l’on prend plaisir à voir sous les traits de Diane Keaton (Annie Hall, Ainsi va la vie) ;
  • l’ancien mentor de Lenny, le cardinal Michael Spencer, interprété par la voix grave de James Cromwell (24 heures chrono, Halt and Catch Fire), qui est un homme meurtri et jaloux après avoir vu son espoir de devenir pape anéantie par l’élection de Lenny ;
  • la responsable du marketing, Sofia, jouée par la frenchy Cécile de France (L’Auberge espagnole, Quand j’étais chanteur), qui se révèle la plus à même de s’adapter à ce nouveau pape ;
  • le monseigneur Gutiérrez, interprété par un Javier Cámara échappée du cinéma de Pedro Almodóvar (Parle avec elle, Les Amants passagers), et la croyante Esther, jouée par l’autre frenchy de la série, Ludivine Sagnier (Swimming Pool, La Résistance de l’air), qui sont deux personnages pour lesquels le pape va se prendre d’affection ;

Une saison 2 pour The Young Pope ?

 

Avec son générique pop et décalé sur une version instrumentale du single Watchtower de Devlin (à partir de l’épisode 3), cette première incursion de Paolo Sorrentino dans l’univers des séries est une grande réussite. The Young Pope est à apprécier sur la durée de ses dix épisodes d’une cinquantaine minutes.

Et la confirmation de la saison 2 de cette série est une bénédiction.

 

 

En savoir plus :

  • La saison 1 de The Young Pope est diffusée sur Canal+ depuis le vendredi 21 octobre 2016
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

Canneséries 2018 affiche

Canneséries 2018 : Le déroulé de la programmation dévoilé

Lors d’une conférence de presse organisée à Cannes ce lundi 16 octobre 2017, la présidente …

captain fantastic image 3

♥ “Captain Fantastic” sur Canal+ : Notre avis sur ce film coup de coeur

Captain Fantastic, un film coup de coeur de Bulles de Culture en 2016, est diffusé …

Laisser un commentaire