//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « La Grande Course au Fromage » (2016) de Rasmus A. Sivertsen

[CRITIQUE] « La Grande Course au Fromage » (2016) de Rasmus A. Sivertsen

Pour son 4e film,  Rasmus A. Sivertsen reprend les personnages de son film précédent, De la neige pour Nöel (2014). Ludwig le hérisson et Féodor l’inventeur sont entraînés, une fois de plus, dans une folle aventure  par leur ami Solan, dans La Grande Course au Fromage (Herfra til Flåklypa). Notre critique.

Synopsis :

Quand Solan découvre l’ancienne tradition de course au fromage opposant son village natal au village voisin, il voit l’occasion de montrer à tous qu’il est un vrai champion. Emporté par son enthousiasme, il n’hésite pas à parier sur la victoire de son équipe, ni à mettre en jeu la maison de son ami Féodor. Un prix que rêverait de gagner son adversaire,  M. Grigoux, directeur de la laiterie du village rival…Avec Ludwig et Féodor dans son équipe, Solan est sûr de remporter la course! Pourtant sa confiance vacille quand M. Grigoux présente ses partenaires: un gorille brutal et un comédien farfelu… Comment expliquer à Féodor que leur maison est en jeu? Une seule solution, les amis doivent à tout prix remporter la course!

La Grande Course au Fromage :
Des personnages attachants

 

La Grande course au Fromage photo
© D.R.

 

Dès le début de La Grande Course au Fromage, il est facile de se faire une idée sur les différents protagonistes. On peut tout de suite s’apercevoir que les ennuis viendront toujours de la fougue de ce cher Solan. Que ce dernier trouve en Ludwig le hérisson craintif,  un ami qui le suivra malgré ses peurs. Et que les deux ont bien de la chance d’avoir avec eux l’inventeur Féodor. Un trio bien relevé dont les différentes qualités, et même les défauts vont finalement être bien utiles tout au long de cette course folle. Une belle illustration de l’esprit de groupe.

Animation réussie,
aventure pleine de rebondissements

 

La Grande course au fromage photo
© D.R.

 

La Grande Course au Fromage est un film d’animation, mais aussi un film d’aventure, avec bien plus de rebondissements que bon nombre de blockbusters américains que l’on a eu à l’affiche dernièrement. Si on se doute que l’issue et heureuse, n’étant pas chez Grimm, elle n’en est pas moins surprenante. Réalisme des situations, humour et dialogues soutenus évitent au film de tomber dans la naïveté, voire un côté trop neuneu. Des dialogues qui pourraient justement échapper aux plus petits, mais rendent le film plus intéressant encore pour les plus grands. Une occasion de partage et d’échange entre générations? Le réalisateur norvégien réussit ainsi à intégrer en toute légèreté des thèmes actuels – le rapport à la célébrité- sans oublier la dose de bons sentiments.

En suivant La Grande Course au Fromage, petits et grands peuvent donc partager un très bon moment. Rasmus A. Sivertsen donne envie à ceux qui ne les connaissaient pas de voir les premières aventures de ce trio, et pourquoi pas, d’en voir une suite. Encore la preuve qu’un bon film,  d’animation ou autre, c’est surtout un bon scénario, pas une tonne d’effets spéciaux.

 

En savoir plus:

  • Date de sortie France : 09/11/2016
  • Distribution France : KMBO
  • Film à partir de 4 ans

Check Also

Le magasin des suicides

[CRITIQUE] « Le Magasin des Suicides » (2017) par la compagnie Nandi

« Nous vous souhaitons un mauvais spectacle et bien sûr ne vous adressons pas le bonjour …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire