//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Voyage à travers le cinéma français” (2016) de Bertrand Tavernier

[CRITIQUE] “Voyage à travers le cinéma français” (2016) de Bertrand Tavernier

Après les cinéastes Martin Scorsese (Un Voyage de Martin Scorsese à travers le cinéma américain, Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma italien) et Jean-Luc Godard (Histoire(s) du cinéma), c’est au tour du passionné et passionnant Bertrand Tavernier de nous faire partager son Histoire du cinéma avec le documentaire Voyage à travers le cinéma français.

Synopsis :

“Ce travail de citoyen et d’espion, d’explorateur et de peintre, de chroniqueur et d’aventurier qu’ont si bien décrit tant d’auteurs, de Casanova à Gilles Perrault, n’est-ce pas une belle définition du métier de cinéaste que l’on a envie d’appliquer à Renoir, à Becker, au Vigo de l’Atalante, à Duvivier, aussi bien qu’à Truffaut ou Demy. A Max Ophuls et aussi à Bresson. Et à des metteurs en scène moins connus, Grangier, Gréville ou encore Sacha, qui, au détour d’une scène ou d’un film, illuminent une émotion, débusquent des vérités surprenantes. Je voudrais que ce film soit un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont surgi dans ma vie. La mémoire réchauffe : ce film, c’est un peu de charbon pour les nuits d’hiver”.
— Bertrand Tavernier

Voyage à travers le cinéma français :
souvenirs d’enfance et de cinéphilie

Après la somme (plus de 1200 pages) sur le cinéma américain (les livres 30 ans de cinéma américain en 1970 puis 50 ans de cinéma américain en 1991 et 1995), écrite en compagnie du critique de cinéma Jean-Pierre Coursodon, Bertrand Tavernier vient poser son regard rétrospectif sur le cinéma français du siècle dernier. Et comme Martin Scorsese et Jean-Luc Godard avant lui, il ne cherche pas à être exhaustif mais nous invite à  un voyage subjectif où les escales sont choisies en fonction de ses souvenirs d’enfance et de cinéphilie.

Il y a quelque chose qui nous unit, Bertrand et moi, c’est que nous sommes tous deux les enfants de la Libération et de la Cinémathèque.
— Jean-Luc Godard

C’est par cette citation que s’ouvre le documentaire Voyage à travers le cinéma français. Assis face à nous devant les affiches de ses films ou narrateur des images des autres, Bertrand Tavernier nous fait revivre pendant plus de trois heures le grand cinéma classique français d’après guerre. Et le premier film qui a marqué le gamin de six ans qu’il était sont les images de poursuite en voiture dans Dernier atout (1942) de Jacques Becker.

Et c’est ce même Jacques Becker qui lui donnera sa première émotion de cinéphile pendant ses années lycée avec le long métrage Casque d’or (1952) avec Simone Signoret et Serge Reggiani. Plutôt que de multiplier les extraits de films d’auteurs différents, Bertrand Tavernier consacre donc de longs moments aux figures cinématographiques de l’après-guerre qui l’ont marqué. Il consacre par exemple près de vingt minutes à souligner la mise en scène et le rythme précis d’un réalisateur tel que Jacques Becker.

Un magnifique hommage du cœur

Mais ces “monographies” qui jalonnent ce Voyage à travers le cinéma français ne concernent pas seulement des cinéastes connus tels que Jean Renoir, Marcel Carné, François Truffaut ou Jean-Pierre Melville mais s’arrêtent également sur le travail de réalisateurs jugés mineurs comme Jean Sacha ou Jean Delannoy.

De même, Bertrand Tavernier profite de ce voyage dans le cinéma du siècle dernier pour évoquer aussi bien des acteurs tels qu’Eddie Constantine ou Jean Gabin que des chefs décorateurs comme Alexandre Trauner, des compositeurs tels que Maurice Jaubert ou Joseph Kosma. Il rappelle entre autres que la collaboration entre réalisateur et compositeur en France — qui était inexistante à ce moment-là à Hollywood — a contribué à l’écriture de magnifiques bandes originales autour d’un seul instrument, comme la guitare de Narciso Yepes dans Jeux interdits (1952) ou la trompette de Miles Davis dans Ascenseur pour l’échafaud (1957).

Ainsi, à travers anecdotes, citations, témoignages,  affiches, extraits de films, photos d’époque, images d’archives… cet amoureux du 7ème art signe avec ce Voyage à travers le cinéma français un magnifique hommage au patrimoine cinématographique national.

Un hommage du cœur à ne pas rater.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 12/10/2016
  • Distribution France : Pathé Distribution
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire