//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Miss Peregrine et les enfants particuliers” (2016) de Tim Burton
Miss Peregrine et les enfants particuliers

[CRITIQUE] “Miss Peregrine et les enfants particuliers” (2016) de Tim Burton

Dans l’adaptation du roman Miss Peregrine et les enfants particuliers (Miss Peregrine’s Home For Peculiar Children) de Ransom Riggs, Tim Burton nous dévoile une histoire étrange où nos signes distinctifs se muent en un talent, comme celui de l’actrice française Eva Green. Laissez-vous emporter par ce conte. Notre avis. 

Synopsis :

À la mort de son grand-père (Terence Stamp), Jacob (Asa Butterfield) découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine (Eva Green) pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs… et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre “particularité” peut sauver ses nouveaux amis.

Miss Peregrine et les enfants particuliers,
un conte plein de fantaisie

Miss Peregrine et les enfants particuliers
© 20th Century Fox 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers, adapté du roman de l’auteur américain Ransom Riggs, possède tous les ingrédients d’un conte : des aventures de monstres, d’enfants dotés de pouvoirs extraordinaires le tout dans un monde imaginaire hors du temps.

Tim Burton arrive une nouvelle fois à plonger le spectateur dans un univers irréaliste et tout à fait crédible. L’histoire est bien ficelée et prend forme progressivement comme lorsque vous tournez les pages d’un livre.

Si par moment, vous vous doutez de la « page suivante », Tim Burton vous étonnera cependant en allant au-delà de votre imaginaire. Ce film ravira aussi bien les adultes que les enfants.

Un mélange de réel et d’imaginaire

Miss Peregrine et les enfants particuliers
© 20th Century Fox 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers est un film plein de contrastes. Le réel et l’irréel se confrontent constamment. Lors des premières minutes, votre esprit rationnel domine mais au fil des images le « terre à terre » disparaît lentement et vous vous laissez porter par l’histoire jusqu’à en croire les moindres détails.

Le personnage de Miss Peregrine, joué par l’actrice française Eva Green, accentue le contraste. Son personnage charismatique affiche à la fois une personnalité sombre et autoritaire mais également affectueuse et protectrice. D’où peut-être le choix de sa coiffure sur l’affiche du film ? Long d’un côté et court de l’autre…

La force du nouveau film de Tim Burton est bien là. On y croit… Les particularités de ces enfants sont justifiées « scientifiquement » par des gènes récessifs qui leur confèrent ces caractères hors-normes. Tim Burton n’a rien laissé au hasard.

Un message de tolérance

Miss Peregrine et les enfants particuliers
© 20th Century Fox 2016

Derrière le conte, Tim Burton soulève dans ce film le problème de l’intolérance des Humains entre eux. Les individus présentant des particularités physiques ou psychiques ont été ou sont encore mis à l’écart dans de nombreuses sociétés. Leurs différences sont vues comme des faiblesses. C’est le cas de Jacob, adolescent de 16 ans, très bien joué par le jeune acteur Asa Butterfield, dont la personnalité singulière le laisse seul sans ami de son âge.

Dans Miss Peregrine et les enfants particuliers (2016), l’originalité de chaque enfant est finalement sublimée et devient leur force. Il y a là un beau message de tolérance.

Un film où on prend le temps

Miss Peregrine et les enfants particuliers
© 20th Century Fox 2016

Un dernier point clé de ce film est la notion du temps. Les Hommes ont toujours été fascinés par la possibilité de le maîtriser au point de l’arrêter. Le temps est omniprésent ici et cet ingrédient finalise la recette de réussite de ce long métrage.

On peu noter un petit bémol sur la fin du film qui paraîtra, peut être pour certains d’entre vous, un peu confuse.

Prenez le temps d’aller, en famille, voir Miss Peregrine et les enfants particuliers. Ce monde imaginaire plein de fantaisie, avec en prime un bon casting, plaira aux jeunes comme aux plus anciens.

En savoir plus (cf. tuto) :

  • Date de sortie France : 05/10/2016
  • Distribution France : Twentieth Century Fox France
  • Film à partir de 10 ans
Céline D.

Céline D.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
J'aime les musiques, les films et les spectacles qui arrivent à me transporter dans leur univers et à m'ouvrir sur une réalité autre que la mienne.

TOP 3 Cinéma : "Forrest Gump" (1994), "Million Dollar Baby" (2004), "Le Dernier des Mohicans" (1992)
Céline D.

Laisser un commentaire