//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] « Tout ce que vous voulez » (2016) avec Bérénice Béjo et Stéphane de Groodt
Tout ce que vous voulez affiche

[CRITIQUE] « Tout ce que vous voulez » (2016) avec Bérénice Béjo et Stéphane de Groodt

Tout ce que vous voulez est la pièce de théâtre la plus attendue de ce début de saison 2016. Elle est mise en scène par Bernard Murat, sur un texte de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. Elle réunit sur les planches Bérénice Béjo et Stéphane de Groodt. Bulles de Culture a vu la pièce. Notre avis. 

Synopsis :

Lucie (Bérénice Béjo), qui n’a jamais écrit que sur ses malheurs, a perdu l’inspiration le jour où elle a trouvé le bonheur.
Si seulement quelqu’un pouvait la rendre un peu malheureuse…
Heureusement, la vie est mal faite et l’arrivée de Thomas (Stéphane de Groodt), son nouveau voisin, va tout changer.

Un couple Béjo/de Groodt qui fonctionne bien

 

Tout ce que vous voulez bérénice béjo stéphane de groodt
© Emmanuel Murat

 

Les lumières mettent du temps à s’éteindre. Le rideau s’ouvre. On découvre alors un décor très cosy reproduisant un bel appartement parisien. Le travail sur celui-ci est minutieux, notamment sur la clarté du jour qui provient de fenêtres encastrées au plafond et d’une large ouverture censée donnée sur la rue. Avec Tout ce que vous voulez, on est tout de suite dans cette ambiance urbaine très bourgeoise, immergés dans le quotidien de la protagoniste. 

Pourtant, Bérénice Béjo décide d’aborder son personnage de manière assez particulière, mettant de prime abord dans son ton une certaine agressivité lorsque Stéphane de Groodt, en voisin du dessous, vient pour la première fois sonner à sa porte. Ce côté exacerbé de l’actrice va ensuite peu à peu s’assagir au fur et à mesure de la pièce de théâtre, comme s’il eut fallu un temps d’adaptation pour quelle rentre dans son rôle.

Hormis cette mise en place compliquée, le duo Bérénice Béjo/Stéphane de Groodt est touchant dans une relation très particulière à la manière d’un « fuis moi je te suis, suis moi je te fuis ». Ils s’envoient constamment des paroles incisives à longueur de pièce, donnant beaucoup de piquant à Tout ce que vous voulez. 

 

Tout ce que vous voulez : Une écriture prévisible, drôle et rythmée

 

 

L’écriture de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière est bien rythmée. On aurait cependant aimé plus d’audace dans la narration de Tout ce que vous voulez. Le récit reste finalement assez classique. Les situations sont en effet prévisibles. On se doute assez rapidement des conflits dramatiques que vont rencontrer la protagoniste à écrire en s’inspirant de sa propre vie, notamment vis-à-vis de son entourage. En cela, les auteurs donnent à Lucy le syndrome Zola, qui avait choisi d’écrire son Oeuvre (1886) en se basant sur l’histoire de son ancien ami Cézanne.

Tout ce que vous voulez réserve également quelques surprises. On assiste notamment à la participation via une vidéo de l’acteur Eric Elmosnino, vu dernièrement dans La Famille Bélier (2015) d’Eric Lartigau. D’ailleurs, on peut se poser la question de la cohérence d’insérer une scène intégralement filmée dans une pièce de théâtre, par définition spectacle vivant. En cela, la mise en scène aurait pu être plus astucieuse. Néanmoins, Bernard Murat se rattrapage dans les derniers instants de la pièce de théâtre empreints d’une certaine féérie à la manière d’un vrai tableau de cinéma.

Tout ce que vous voulez est donc cette pièce de théâtre relativement prévisible.  Elle fait pourtant passer à ses spectateurs un bon moment, en compagnie de deux brillants acteurs : Bérénice Béjo et Stéphane de Groodt.

 

En savoir plus :

  • Tout ce que vous voulez au Théâtre Edouard VII (Paris, France) du mardi 18 octobre au 16 décembre 2016

Check Also

KABOUL KITCHEN saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Kaboul Kitchen » saison 3 de Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes

La série comique Kaboul Kitchen de Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes est de …

Papa ou Maman 2 affiche

[CRITIQUE] « Papa ou Maman 2 » (2016) de Martin Bourboulon

Après le succès d’une première comédie décalée et décomplexée en 2015, Martin Bourboulon remet en …

5 Commentaires

  1. J’a vu i la pièce hier, Bérénice Béjot est peut être bonne actrice…..MAIS dans la pièce c’est une catastrophe………..ERREUR DE CASTING EVIDENT . J’avoue que je ne comprends pas ce choix!
    Franchement , elle est mauvaise et très mauvaise.Nous étions plusieurs amis et la critique en fin de spectacle a été unanime. Nous avons tous convenu que nous voudrions voir la pièce joué par une autre actrice plus vraie et meilleure actrice;
    Stéphane de Groodt est LUI par contre excellent et tiens la pièce de a à z .
    c’est un vrai gâchis d’avoir sélectionné cette actrice……………JE NE PRENDS PAS.

  2. Tout à fait d’accord avec Berthou, Bérénice Béjot complètement nulle elle est inerte meme au moment du salut on a l’impression qu’elle s’ennuie ; Heureusement que Stéphane de Groodt est excellent cela fait passé on bon moment sinon quelle catastrophe!! Quelle longueur on voit le temps passé. Pourquoi prolonger cette pièce avec cette actrice?

  3. Malheureusement, je parage entièrement l’avis de Berthoud et de Bouet. J.ai vu la pièce samedi 14 janvier.. Même constat: Berenice Bejo est fade, inexpressive.. Le ton est constant.. C’est dommage car le personnage méritait mieux. En revanche, Stéphane de Groodt est épatant. Il tire la pièce vers le haut et sauve le spectacle.

  4. Ce mercredi 8 février,nous venons de partager une déception totale concernant le jeu de Berenice. Espérons qu’elle arrivera à incarner son rôle et sorte de sa niaiserie
    En revanche bravo à STEPHANE qui porte merveilleusement la pièce.

  5. Je suis d’accord avec les commentaires précédent, j’ai été très déçue par le jeu de Bérénice Béjot… elle n’est pas dans son rôle du tout, elle ne donne aucune étoffe au personnage, vraiment dommage …Stéphane De Groodt porte la pièce seul… On a d’ailleurs du mal à démarrer …commentaire à chaud vu la pièce hier soir…

Laisser un commentaire