//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Le Ciel Attendra » (2016), au coeur de l’embrigadement
Le ciel attendra affiche

[CRITIQUE] « Le Ciel Attendra » (2016), au coeur de l’embrigadement

Le Ciel Attendra est le quatrième film de Marie-Castille Mention-Schaar, qui après Les Héritiers, s’attaquent au sujet difficile de l’embrigadement des jeunes filles pour Daech. Bulles de Culture vous donne son avis sur ce film bouleversant. Notre critique. 

Synopsis :

Sonia (Noémie Merlant), 17 ans, a failli commettre l’irréparable pour « garantir » à sa famille une place au paradis. Mélanie (Naomi Amarger), 16 ans, vit avec sa mère, aime l’école et ses copines, joue du violoncelle et veut changer le monde. Elle tombe amoureuse d’un « prince » sur internet qui amène à l’embrigadement….Pourraient-elles en revenir?

Un récit construit en trois temporalités

 

 

Le Ciel Attendra est construit autour de trois temporalités distinctes suivant des destins liés à une même souffrance. Le parcours de Sonia est celui du difficile chemin vers le désembrigadement. Daech a pénétré son esprit comme une drogue dont elle a du mal à se désintoxiquer. On est d’ailleurs constamment dans le parallélisme d’une junkie, notamment lorsque privée de tout réseau de communication, Sonia arrive à voler un portable pour regarder de nouveau une vidéo islamiste. Habitée par la culpabilité, elle avoue peu de temps après à sa mère qu’elle a de nouveau craqué.

L’histoire de Mélanie permet à l’inverse de comprendre comment on peut arriver à un tel degré de captivité vis-à-vis de terroristes qui poussent in-fine à faire partir ces jeunes filles en Syrie. La réalisatrice prend soin de montrer que l’embrigadement n’est pas uniquement lié aux problèmes de cités mais peut toucher des filles de classe moyenne. Là encore, à la façon d’un Requiem for a dream (2000) de Darren Aronofsky, on voit comment l’amour pour un garçon va emprisonner Mélanie et la dépouiller de toute pensée autonome.

Enfin, Sylvie (Clotilde Coureau) est une mère seule dont sa fille vient de partir en Syrie. Elle est tiraillée par le fait de n’avoir rien vu. Elle ne cesse de penser à sa progéniture, quitte même à vouloir la rejoindre. Cette mère est rongée par le remord . Heureusement, elle est guidée par l’extraordinaire Dounia Bouzar, qui interprète son propre rôle dans Le Ciel Attendra, chargée par le gouvernement d’aider les jeunes à se désembrigader, tout en accompagnant les parents victimes de ce fléau.

Le Ciel Attendra, un film d’urgence

 

 

Autant dire que Le Ciel Attendra est un film d’urgence qui résonne en plein de l’actualité. Extrêmement recherché, il est presque un documentaire, témoignant des souffrances psychologiques causées par l’islamisme radical. Marie-Castille Mention-Schaar alterne pour cela avec des scènes chocs, extrêmement dures, comme celle où le père de Sonia la prive d’intimité jusqu’à la salle de bain pour éviter qu’elle fasse ses prières; et des scènes de pures tendresses, notamment lors de tendres étreintes filiales.

Le message passe complètement grâce notamment à des actrices exceptionnelles. Noémie Merlant et Naomi Amarger donnent cette rage à des personnages qui sont hors du temps. Sandrine Bonnaire apparait vidée émotionnellement, elle est véritablement touchante. Enfin, Clotilde Courau est étonnante. Elle est volontairement effacée, montrant que son personnage est parti avec sa fille.

Le Ciel Attendra réussit à traiter d’un sujet contemporain avec le recul nécessaire pour donner un résultat poignant.

 

En savoir plus  :

  • Date de sortie France : 05/10/2016
  • Distribution France : UGC Distribution

Check Also

Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 affiche

[CRITIQUE] « Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 » (2017) de James Gunn

Après le succès inattendu du premier opus, James Gunn rempile pour Les Gardiens de la …

Affiche Message From The King

[CRITIQUE] « Message From The King » (2017) : Fabrice du Welz à L.A.

Le belges Fabrice du Welz est parti aux États-Unis pour tourner son film Message From The …

Laisser un commentaire