//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / MUSIQUE / [CRITIQUE] « Joanne » (2016) de Lady Gaga : country nonchalante
joanne-lady-gaga

[CRITIQUE] « Joanne » (2016) de Lady Gaga : country nonchalante

Et si Lady Gaga avait encore raté sa cible ? Avec Joanne, elle livre un disque plus authentique qu’ArtPop en 2013 mais néanmoins inabouti. La critique de Bulles de Culture.

Débarquée en force et avec un look de poupée Barbie potiche avec le clip de Poker Face en 2009, Lady Gaga a connu une carrière en dents de scie. C’était peut-être branché de l’écouter en 2010 – 2011 mais c’est rapidement devenu ringard dans le jugement des autres.

Avec son nouvel opus Joanne sorti il y a quelques jours, elle aurait pu regagner les faveurs de ces « trop bien cultivés » mais il manque quelque chose pour être totalement conquis. L’écoute passe sans que le cœur s’emballe…

Joanne, un hommage à une tante décédée

 

21 octobre 2016 : c’était gravé dans le marbre, les agendas électroniques comme de papier, et la matière grise des fanatiques de la chanteuse. Un nouvel album de Lady Gaga après ArtPop en 2013 et Cheek to Cheek (avec le crooner Tony Bennett) en 2014 ! Des disques concepts pour une artiste caméléon. Arrive maintenant Joanne du nom d’une tante que la chanteuse n’a pas connue. Elle avait 19 ans, avait une âme artistique et a blessé tout le monde en partant trop tôt…

C’est sûr, ce disque promettait de respirer la sincérité.

Moins de promo, moins de paillettes

 

lady-gaga-perfect-illusion
© 2016 Andrea Gelardin Ruth Hogben

 

Nous ne remettrons pas en doute les confidences de l’artiste qui opère une promo moins offensive qu’à ses débuts. Plus en retenue, la robe en viande rangée au placard (ou plutôt dans un musée), l’Italo-américaine – qui a fêté ses 30 ans au printemps dernier – livre une galette plus country et folk qu’à l’accoutumée. Mais on a peine à percevoir l’étendue du projet, sa réelle portée et les nouvelles envies de la pop star. Après réflexion, elles sont pourtant claires : Lady Gaga ne veut sans doute plus être l’immense pop star présente sur tous les fronts qu’elle était au début des années 2010.

Reste à savoir si la mue sera complète au prochain album ou si ce disque sera un album-concept de plus, prouvant que la star n’arrive pas encore à percevoir si elle demeure un personnage pur et dur dans l’âme. Le problème n’est pas de l’être mais de ne pas l’assumer.

Ce qui explique notre relative indifférence par rapport à ce disque.

Terne, tiède…
mais peut-être différent en live ?

 

Au fil des titres, le temps s’écoule rapidement. Rien n’est dérangeant mais rien n’est relevé ou remarquable. La seconde partie du disque, introduite par Perfect Illusion, le premier single, est la plus intéressante avec une petite poignée de titres acoustiques ou mid-tempo (Come To Mama en tête) réussis.

 

 

Le clip ci-dessus, premier extrait dévoilé début septembre, fut loin d’avoir fait l’unanimité. Nous sommes donc encore plus navrés de vous dire que c’est la seule chanson de Joanne susceptible de vous faire remuer le popotin. Lady Gaga offre, cette fois, un disque calme où le chant est sans surprise. Cela a le mérite d’être homogène mais imperturbable.

On verra si la future tournée de l’artiste – qui devrait, bien sûr, passer par l’Europe – nous permettra de réellement découvrir les trésors cachés de Joanne.

 

En savoir plus :

  • Joanne de Lady Gaga est disponible depuis le 21 octobre 2016 sur le label Polydor (Universal Music)

Check Also

NORD album Nord Photo 3

[INTERVIEW] Nord : Droit devant… vers le succès !

Nord, c’est qui, c’est où ? C’est vers le rock indé. Après des années d’expérience …

Monsieur critique Album

[INTERVIEW] Monsieur : « Le marché a toujours plus ou moins dicté ses règles en matière de formatage »

Bulles de Culture vous propose aujourd’hui de rencontrer Monsieur, un dandy parisien passionné de musique… …

Laisser un commentaire