//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Relève : histoire d’une création” (2015) de Thierry Demaizière et Alban Teurlai

[CRITIQUE] “Relève : histoire d’une création” (2015) de Thierry Demaizière et Alban Teurlai

Dans les coulisses de l’Opéra National de Paris l’année dernière, Relève : histoire d’une création de Thierry Demaizière et Alban Teurlai témoigne des débuts de Benjamin Millepied à la tête de l’institution, des défis à relever, de ses ambitions et surtout de son rapport passionné à la danse et aux danseurs.

Synopsis :

Benjamin Millepied, danseur chorégraphe français, est nommé directeur de la danse de l’Opéra National de Paris en novembre 2014. Sa jeunesse, son regard moderne, sa culture et sa notoriété doivent apporter un renouveau dans la prestigieuse institution. Relève : histoire d’une création raconte le processus de création de son nouveau ballet Clear, Loud, Bright, Forward, une incroyable épopée pleine d’énergie.

Benjamin Millepied
ou la Relève de l’Opéra National de Paris

 

Depuis sa collaboration au film Black Swan (Darren Aronofsky, 2010), Benjamin Millepied s’est vu affublé d’une aura de célébrité allant bien au-delà du milieu de la danse (il a notamment été danseur étoile du New York City Ballet). Benjamin Millepied représente avec Nathalie Portman, rencontrée sur le tournage de Black Swan, une sorte de success story tout à fait romantique – la danse, le cinéma, le franco-américanisme… – qui plaît évidemment au grand public.

Pourtant son passage à l’Opéra National de Paris aura été fulgurant. Et selon certains, un mauvais souvenir. Beaucoup de choses ont été dites sur l’accession de Millepied au poste de directeur, puis sur son départ anticipé de l’institution seulement un an et demi après sa nomination. Le documentaire Relève : histoire d’une création répond aux mauvaises langues en filmant l’homme dans son travail et dans ses échanges. Dans ce portrait réalisé par Thierry Demaizière et Alban Teurlai, on le découvre ainsi volontaire, investi, mais aussi équilibré et juste.

D’après Relève : histoire d’une création, Benjamin Millepied avait à cœur de dépoussiérer la danse française. Il accordait une grande importance au corps de ballet (au détriment des étoiles) en vue de créer une nouvelle génération de danseurs d’exception. Le danseur-chorégraphe souhaitait améliorer les conditions de travail de ses congénères (il aura fait changer les parquets en bois et instauré un suivi médical des danseurs) et promouvoir la diversité ethnique au sein de la troupe, un sujet tabou à ce jour. Et grâce à Millepied, l’institution a fait une entrée remarquée dans l’ère de la communication digitale.

Clear, Loud, Bright, Forward

 

Relève : histoire d’une création offre une vision à 360 degrés de la production d’un ballet de danse : de la conception des chorégraphies (Benjamin Millepied dessinant des storyboards), des costumes et des décors aux entraînements intensifs des danseurs. Le documentaire s’attarde sur le poids de l’administration et les enjeux de la communication autour d’un tel événement : Millepied crée, mais doit également produire et manager.

Devant la caméra de Demaizière et Teurlai, la danse apparaît à la fois mystérieuse, obscure et enchanteresse. Dans son repoussement des limites physiques, elle défie les lois de la gravité.

Relève : histoire d’une création :
Un film humble
et dévoué à l’art de la danse

 

Il est difficile de capturer la beauté d’un instant par la seule imagination ; filmer est tout simplement pour moi un outil de travail.
— Benjamin Millepied

Benjamin Millepied avait accepté avec enthousiasme d’être filmé tout au long de l’élaboration de Clear, Loud, Bright, Forward, voyant dans la captation de l’image – son image – un complice plutôt qu’un juge.

Relève : histoire d’une création est donc un bel exercice humble et dévoué à l’art de la danse, à l’instar, et souhaitons-le, de l’homme dont il esquisse le portrait.

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 07/09/2016
  • Distributeur France : KMBO
Gwenaëlle L.P.

Gwenaëlle L.P.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
J'aime tous les cinémas, pourvu qu'ils me transportent et me fassent réfléchir.

TOP 3 Cinéma : "Lost in translation" de Sofia Coppola, "L'avventura" de Michelangelo Antonioni, "The 39 Steps" d'Alfred Hitchcock

Site personnel : L'avventura di Gwen
Gwenaëlle L.P.

Check Also

sélection des sorties cinéma du mercredi 6 septembre 2017 image

Notre sélection des sorties cinéma du mercredi 6 septembre

Quel film voir cette semaine ? Barbara, Une famille syrienne, Ôtez-moi d’un doute, Jeannette, l’enfance …

AFFICHE BIARRITZ SURF GANG

[CRITIQUE] “Biarritz Surf Gang” (2017) : Les punks font du surf

Biarritz Surf Gang des réalisateurs et surfeurs Pierre Denoyel et Nathan Curren raconte l’incroyable histoire …

Laisser un commentaire