//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Kubo et l’Armure magique » (2016) de Travis Knight
Kubo Affiche

[CRITIQUE] « Kubo et l’Armure magique » (2016) de Travis Knight

Chantre de l’animation en stop-motion (entendre par là l’animation de figurines images par images façon Ray Harryhausen), le studio Laïka nous revient avec le flamboyant Kubo et l’Armure Magique (Kubo And The Two Strings) de Travis Knight, un conte qui plonge ses racine dans la mythologie du Japon médiéval. Notre avis. 

Synopsis :

Kubo est un être aussi intelligent que généreux, qui gagne chichement sa vie en sa qualité de conteur, dans un village de bord de mer. Cette petite vie tranquille, ainsi que celle de ses compagnons Hosato, Hashi et Kamekichi va être bouleversée quand par erreur il invoque un démon du passé.

 

Un joyaux visuel sans précédent
dans le monde de l’animation

 

Kubo et l'Armure Magique photo
© Universal Pictures France

 

Disons-le d’emblée, Kubo et l’Armure Magique est une pépite d’animation qui, à une époque où la full 3D règne en maître dans le domaine du dessin animé, rappelle qu’une animation alternative et traditionnelle a toujours sa place.
Véritable arc-en-ciel visuel, le plaisir dans le ressenti des textures, le mélange des couleurs et la fluidité des marionnettes est vivace et permanent.
Bénéficiant d’une animation éblouissante dans le domaine de la stop-motion, le long-métrage s’offre des scènes de bravoure rarement vues dans le domaine de l’animation et accède directement au statut d’exemple à suivre pour tout bon animateur en herbe.

Juste pour son univers visuel, Kubo et l’Armure Margique vaut le déplacement.

Kubo et l’Armure Magique,
un scénario (trop) poétique

 

Kubo et l'Armure Magique photo
© Universal Pictures France

Côté écriture, le scénario de Kubo et l’Armure Magique tape allègrement du côté du héros aux milles et un visages de Joseph Campbell en proposant un récit initiatique où le héros se retrouve face à une crise identitaire. Tout à fait classique dans sa construction et dans les thèmes abordés, l’histoire saura captiver les plus jeunes là où les spectateurs plus aguerris pourront somnoler devant un conte où la poésie permanente pourra parfois alourdir le récit.

Avec son univers visuel sans précédents, et sa délicatesse permanente Kubo et l’Armure Magique est une petite merveille visuelle qui saura séduire à coups sûr petits et grands, à la condition que ces derniers renouent avec leur âme d’enfant…

 

Notre interview à Deauville
du réalisateur Travis Knight

 

Kubo et l'Armure Magique photo
© Universal Pictures France

 

Dans le cadre du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016, nous avons rencontré, avec d’autres blogueurs, le réalisateur de Kubo et L’Armure Magique, Travis Knight, qui s’est confié sur son travail sur le film.

Retrouvez la vidéo en deux parties de cet entretien :

Travis Knight revient notamment sur ses choix musicaux, sa technique de dessin ou encore sur les thématiques très dures abordées dans ce film d’animation.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 21/09/2016
  • Distribution France : Universal Pictures International France

Check Also

L'amant double affiche film

Cannes 2017 « L’amant double » (2017), le cinéma français content de lui par François Ozon

L’amant double de François Ozon a été présenté vendredi en Compétition du 70ème Festival de …

Affiche Mobile Homes film

[Cannes 2017] « Mobile Homes » (2017) : Vladimir de Fontenay, un jeune réalisateur à suivre

Mobile Homes est le premier long-métrage de Vladimir de Fontenay, jeune réalisateur français installé aux …

Laisser un commentaire