//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [ITW] #Deauville2016 : 3 questions à Michael O’Shea («Transfiguration»)
Michael O'Shea

[ITW] #Deauville2016 : 3 questions à Michael O’Shea («Transfiguration»)

Michael O’Shea est le réalisateur du film Transfiguration, présenté en compétition au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016. Pour l’occasion, il accorde à Bulles de Culture un entretien exclusif pour parler de ce premier film. Notre interview.

Michael O’Shea a grandi dans le quartier de Rockaway, dans le Queens à New York, lieu de l’action de Transfiguration se situe. Il a étudié le cinéma au conservatoire de théâtre et de cinéma Suny Purchase. Pour Deauville,

3 questions à Michael O’Shea
pour Transfiguration

 

Bulles de Culture : Quel est la base de votre univers de vampire ? 

 

 

Michael O’Shea : J’ai beaucoup regardé le film de Park Chan-wook Thirst, ceci est mon sang (2009). J’ai également lu deux livres : Dracula de Bram Stoker et Le déni de la mort d’Ernest Becker, dont je tire la fascination de Milo pour le massacre des animaux.

Bulles de Culture : Est-ce que vous allez continuer dans ce style de films violents et gores ?  

 

Michael O’Shea : Oui, j’aime l’univers des films d’horreur. J’ai plusieurs films en préparation, dont un muscial de prévu. Tous seront très violents.

Bulles de Culture : Avez-vous finalement aimé Twilight

 

 

Michael O’Shea : Je n’ai pas d’avis sur Twilight.  Je trouve en tous cas cela très drôle. La saga littéraire encoure à garder sa virginité le plus lointain poussible, c’est l’inverse que je veux transmettre dans mes films.

Et puis, 500 millions de fans ne peuvent pas se tromper sur la qualité d’une oeuvre, un peu comme du Bon Jovi.

Propos recueillis le 06 septembre 2016 à Deauville.

En savoir plus :

Check Also

L'amant double affiche film

Cannes 2017 « L’amant double » (2017), le cinéma français content de lui par François Ozon

L’amant double de François Ozon a été présenté vendredi en Compétition du 70ème Festival de …

Affiche Mobile Homes film

[Cannes 2017] « Mobile Homes » (2017) : Vladimir de Fontenay, un jeune réalisateur à suivre

Mobile Homes est le premier long-métrage de Vladimir de Fontenay, jeune réalisateur français installé aux …

Laisser un commentaire