//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] #Deauville2016 : « In Dubious Battle » de James Franco
In Dubious Battle
© D. R.

[CRITIQUE] #Deauville2016 : « In Dubious Battle » de James Franco

L’acteur, réalisateur James Franco est à l’honneur du Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016 qui lui réserve un hommage. Pour l’occasion, le cinéaste vient présenter son dernier film, In Dubious Battle. Notre avis sur celui-ci. 

Synopsis :

En 1933, Californie, dans la vallée de Salinas plantée de vergers, neuf cents ouvriers migrants se soulèvent « en un combat douteux » contre les propriétaires terriens. Tirant sa force de chacun des individus qui le composent, le groupe a pour meneur un certain Jim Nolan (Nat Wolff) dont l’idéalisme tragique conduit les grévistes à avoir désormais le courage de « ne plus jamais se soumettre, de ne plus jamais céder ».

In Dubious Battle, une œuvre politique

 

In Dubious Battle
© D. R.

 

Avec In Dubious Battle, James Franco s’attaque à un film éminemment politique, sur fond de grande fresque historique. Le cinéaste met en lumière la naissance du syndicalisme qui défendait les travailleurs complètement exploités par les riches terriens, qui les sous-payaient et les maltraitaient. La révolte gronde, aboutissant à des énormes massacres de part et d’autre.

James Franco redonne ses lettres de noblesse à ces syndicats qui se battaient à l’époque pour la vie des salariés, loin des dérives et simulacres de leurs protestations actuelles.

Le réalisateur filme l’oppression sous l’angle de la parfaite cruauté. Les ressources alimentaires sont brulées, les corps mutilés et la dignité humaine complètement bafouée. On pense apercevoir en filigrane de ce film historique, un message intemporel qui vise également à dénoncer les différences de castes aux États-Unis. In Dubious Battle s’insère avec parcimonie dans un contexte actuel où le capitalisme peut broyer des familles entières. En cela, le film n’est pas très éloigné de 99 Homes (2014) de Ramin Bahrani, Grand prix du Festival du cinéma américain de Deauville en 2015.

Un travail propre sans éclat

 

In Dubious Battle
© D. R.

 

Sur le plan de la réalisation, James Franco fait un travail propre sans éclat pour autant. Sa narration est abordable mais tire trop dans le misérabilisme, surtout dans les scènes héroïques finales.

A l’écran, le casting est convaincant avec une Selena Gomez dont on ne soupçonnait pas jusqu’alors son petit talent d’actrice. Elle interprète une femme enceinte, touche sensible du film.

Avec In Dubious Battle, James Franco signe une œuvre engagée plutôt plaisante sans prouesse artistique. On espère qu’elle trouvera vite sa place dans les cinémas de France pour un réalisateur dont sa filmographie n’a pas l’habitude d’être distribuée dans notre hexagone. C’est bien dommage !

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : inconnue
  • Distribution France : inconnue

Check Also

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

The Circle affiche film

[CRITIQUE] « The Circle » (2017), l’avenir transparent

The Circle de James Ponsoldt est une dystopie adaptée du livre best-seller de Dave Eggers sur …

Laisser un commentaire