//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] #Deauville2016 : « Frank & Lola » (2016) de Matthew Ross
Franck et Lola
© D. R.

[CRITIQUE] #Deauville2016 : « Frank & Lola » (2016) de Matthew Ross

Frank & Lola de Matthew Ross avec Michael Shannon est présenté en première au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2016. Bulles de Culture vous donne son avis. 

Synopsis :

Frank (Michael Shannon) est un Chef réputé de Las Vegas, il met toute son énergie au service de ses créations culinaires. Il fait la rencontre de Lola, une jeune femme énigmatique. Ensemble, ils vont vivre une relation intense. Mais leur belle histoire va commencer à se fissurer lorsque Frank apprend que Lola le trompe. Dans le même temps celui-ci se voit offrir un poste dans un célèbre restaurant parisien.

Frank & Lola, un sous Basic Instinct

 

Franck et Lola
© D. R.

 

N’est pas Paul Verhoeven qui veut ! Matthew Ross en fait les frais avec son Frank & Lola en voulant donner une ambiance à la Basic Instinct (1992) ou au plus récent Elle (2016). Pour ce faire, on oublie le pic à glace et on se retrouve dans la première scène en plein milieu du lit de Michael Shannon et Imogen Poots. Alors que le couple est prêt à consommer, notre bad guy retient les ardeurs de la jeune femme.

Matthew Ross souhaite choquer en installant le public dans un univers particulier où s’entremêle club échangiste, manipulations et vidéos de domination. Il nous en faudra plus pour être émoustillés. Pire, les dialogues très explicatifs plombent l’ambiance et coupent court à la subtilité de certaines situations.

Un tournage sur Paris

Le cinéaste s’est pourtant bien inspiré de tourner certains plans de Frank & Lola à Paris.  C’est sans compter sur le fait qu’il n’arrive pas à sublimer la ville, préférant filmer les devantures d’hôtels que nos beaux monuments parisiens.

Emmanuelle Devos est l’actrice surprise d’un casting plutôt éclectique. Son glamour a quelque peu perdu de l’éclat dans ce film.

Il reste un Michael Shannon qui sait rester mystérieux, dont la mono-expression commence à lasser. On le préfère dans le plus dramatique 99 homes, grand prix du Festival de Deauville en 2015.

Frank & Lola est donc un film qui nous aura déçu, qui aurait plus sa place dans une grille de l’après-midi de petites chaines de télévision que dans un grand Festival de Films.

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : inconnue
  • Distribution France : inconnue
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.
Antoine Corte

Les derniers articles par Antoine Corte (tout voir)

    Check Also

    Fixeur photo

    [CRITIQUE] « Fixeur » (2016) de Adrian Sitaru

    Fixeur (The Fixer) est un film franco-roumain de Adrian Sitaru présenté en compétition du Festival …

    orpheline affiche film

    [CRITIQUE & CONCOURS] « Orpheline » (2016) d’Arnaud des Pallières

    Après son réussi Michael Kohlhaas sorti en 2013, Arnaud des Pallières nous revient avec son …

    Laisser un commentaire