//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / [CRITIQUE] « All the Way » de Jay Roach

[CRITIQUE] « All the Way » de Jay Roach

Diffusion ce mardi 6  septembre 2016 sur OCS City de All The Way de Jay Roach avec Bryan Cranston. Adapté de la pièce éponyme de Robert Schenkkan, ce téléfilm politique de HBO revient  sur la présidence de Lyndon B. Johnson après l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

Synopsis :

La première année passée par le Président Lyndon B. Johnson (Bryan Cranston) dans le Bureau Ovale, après l’assassinat de John F. Kennedy. Guerre du Vietnam, droits civiques et élection présidentielle : le récit d’une période tumultueuse pour celui qui n’était pas destiné à occuper cette fonction…

All the Way : L’après-JFK

 

Les premiers du long métrage All the Way nous plonge directement dans le cœur du film. Coups de feu et cris sur des cartons de générique sur fond noir. Puis images ralenties, gros plans sur le siège arrière d’une voiture, salle d’opération d’un hôpital, chuchotements et nombreux visages dans l’attente sur une musique sombre. Enfin, une voix vient chuchoter à l’oreille du vice-président Lyndon B. Johnson : « He’s gone ».

Le téléfilm All the Way aborde une nouvelle fois le traumatisme qu’a pu être l’assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy (JFK) pour les américains. Mais ici, c’est l’après qui intéresse le réalisateur Jay Roach — réalisateur notamment des films Austin Powers et du long métrage Dalton Trumbo avec Bryan Cranston — en nous plaçant dans la tête du Vice-président Lyndon Baines Johnson (LBJ), devenu du jour au lendemain le 36ème Président des États-Unis.

Et la gestion du pays par ce président surprise sera loin d’être de tout repos, avec d’un côté les droits civiques des minorités à défendre et de l’autre, la guerre du Vietnam à mener.

Filmer l’homme derrière la figure

 

Dans All the Way, Jay Roach s’attache donc à filmer l’homme derrière la figure, n’hésitant pas pour cela à le présenter discutant avec son staff depuis le trône (des toilettes). Et dans le rôle du nouvel homme fort malgré lui, l’acteur Bryan Cranston — le Walter White de la série Breaking Bad — va offrir une prestation de haute volée en reprenant son rôle joué dans la pièce éponyme au théâtre.

En effet, métamorphosé par le maquillage, son jeu et ses intonations pour être au plus près du physique et des attitudes de Lyndon B. Johnson, l’acteur va nous guider de sa voix over dans cette nouvelle d’un homme amener à gérer l’après-Kennedy.

Autour de lui, le casting n’est pas en reste pour interpréter les figures importantes de cette époque avec des acteurs et actrices bien connus des téléspectateurs :

  • Anthony Mackie — Sam Wilson/Falcon, un super-héros dans les films Captain America — en Martin Luther King, Jr.,
  • Bradley Whitford — Josh Lyman, un conseiller du Président dans la série À la maison blanche — en Hubert Humphrey, sénateur démocrate devenu colistier du Président de Lyndon B. Johnson,
  • Melissa Leo — la râleuse Toni Bernette dans la série Treme ou l’infirmière Pam Pilcher dans la série Wayward Pines — en Lady Bird Johnson, la femme du Président,
  • Ray Wise — père de la célèbre Laura Palmer de la série Twin Peaks — en sénateur républicain Everett Dirksen,
  • Frank Langella — ancien superviseur du KGB dans la série The Americans — en sénateur républicain Richard Russell,

Un sujet peut-être trop américain

 

Malgré ses qualités certaines et son casting sûr, le téléfilm All the Way peine à nous (téléspectateurs non américains) tenir en haleine jusqu’au bout par sa description minutieuse des manœuvres politiques et luttes de pouvoir sous la présidence de Lyndon B. Johnson.

Cependant, deux séquence particulièrement fortes du film ne laisseront pas indifférentes :

Bref, bien que manquant parfois de rythme, le téléfilm All the Way saura rappeler avec a-propos et humanité des moments-clés de l’Histoire américaine.

 

En savoir plus :

  • All The Way est diffusé sur OCS City le mardi 6 septembre 2016 à 20h40
  • All The Way a été nominé aux Emmy Awards 2016 dans les catégories Meilleur téléfilm, Meilleur acteur dans une mini-série ou téléfilm (Bryan Cranston) et Meilleure actrice de second rôle dans une mini-série ou téléfilm (Melissa Leo)

Check Also

Missions saison 1 affiche

♥ [CRITIQUE & EXPLICATIONS] « Missions » saison 1 : Épisode par épisode

Direction Mars depuis le jeudi 1er juin 2017 sur OCS City. Notre avis sur Missions …

series mania 2017 image Eric Laroche copyright DR

[INTERVIEW] Le boum des séries digitales selon Éric Laroche

Lors du festival Séries Mania 2017, Éric Laroche nous a parlé des séries web & …

Laisser un commentaire