//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “OhLaLa” aux Folies Bergère, chic et sulfureux
OhLala

[CRITIQUE] “OhLaLa” aux Folies Bergère, chic et sulfureux

Le spectacle OhLaLa se joue sur les planches parisiennes aux Folies Bergère jusqu’au 11 septembre 2016. Ce spectacle surprenant propose des numéros de cirque dans un univers très sexy. Coquins et coquines, Bulles de Culture vous fait partager ce moment de chaleur !

La compagnie OhLaLa, créée en 2011 par Gregory Knie et son père Rolf Knie, propose actuellement un spectacle très sexy. Durant près de 2 heures de représentation, on pourra voir des corps d’athlètes supers bien taillés, des abdos à donner envie de retourner à la salle de sport et des seins capables de mettre en émoi la gente masculine. Que l’on soit homme ou femme, il y aura de quoi se rincer l’œil.

OhLaLa : Sexy et classe

OhLala
© D.R.

 

Pourtant, devant cet orgie de désirs, le spectacle OhLaLa ne tombe à aucun moment dans le vulgaire. On est dans une recherche esthétique absolue. Notamment, les tableaux de danse pourraient très bien être issues d’un univers à la Baz Lhurmann, sorte de grande fête colorée où tout le monde s’amuse sans complexe. A d’autres moments, on est dans un clip entre Sia et les Daft Punk, dont une chanson est d’ailleurs reprise dans le spectacle. Un tableau marquant, dans un noir ponctué de faisceaux alternatifs de lumières blanches, les comédiens s’aspergent de peintures flashies qui ressortent à la lumière bleue. On ne voit rien mais tout est suggéré.

Des numéros de cirque brio

OhLala
© D.R.

 

OhLaLa est d’autant plus savoureux que le spectacle propose, au-delà de danses endiablées, des numéros de cirque aux belles prouesses artistiques. Pour s’en convaincre, il ne faudra pas attendre longtemps puisque dès la première prestation, deux jeunes femmes très dénudées proposent un exercice de contorsionniste à couper le souffle ! Comment est-ce possible d’avoir le dos aussi souple ! On continuera avec un exercice de barre pole dance où un athlète opère des figures vertigineuses sur la chanson Singing in the Rain.

Trois prestations coups de cœur dans OhLaLa : Tout d’abord, la charmeuse de cerceaux a su complètement envoûter notre comparse Salvatore ! Ensuite, j’ai plus particulièrement craqué sur le lasso, moment alliant humour et prouesse scénique se terminant par un joli cliffhanger. Enfin, on a unanimement été bluffé par la danse en patins à roulettes. On pensait tous que l’espace réduit à un petit rond au milieu de la scène n’allait pas suffire aux deux artistes pour réaliser une chorégraphie risquée.

OhLala
© D.R.

 

Il ne faut pas oublier les traditionnels “clowns” inhérents à tout bon cirque. Dans OhLaLa, on oublie le nez rouge et on préfère un homme déguisé en danseuse étoile accompagné par son acolyte en mode “dresseur de lions”. Ces derniers vont faire rire à la manière d’un bon mime en faisant participer des membres du public à leur délire.

Des reprises de chansons phares

OhLala
© D.R.

 

Le spectacle OhLaLa est rythmé par des chansons du moment interprétées par Aurore Delplace. La chanteuse, assez stéréotypée, colle aux morceaux originaux sans apporter de patte particulière mais en accomplissant le travail sans aucune fausse note. Daft Punk, Sia, Bruno Mars, on aura l’occasion de se trémousser sur les sièges des Folies Bergère.

 

En savoir plus :

  • OhLala aux Folies Bergère (Paris, France) du 23 juin 2016 au 11 septembre 2016, puis en tournée dans toute l’Europe
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire