//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] “Nerve” (2016), un teen-movie Millénial un peu trop sage
NERVE affiche

[CRITIQUE] “Nerve” (2016), un teen-movie Millénial un peu trop sage

Nerve de Henry Joost et Ariel Schulman est un film d’ado new-yorkais dans l’ère du temps. Le film tâcle enfin le thème excitants des jeux internet connectés en live grâce aux smartphone et aux réseaux sociaux omniprésents. Le potentiel cinématographique de cette forme de réalité augmentée est énorme mais tout aussi complexe… Nerve réussit-il à être à la hauteur de son sujet? Notre réponse.

Synopsis :

En participant à NERVE, un jeu qui diffuse en direct sur Internet des défis filmés, Vee (Emma Roberts) et Ian (Dave Franco) décident de s’associer pour relever des challenges de plus en plus risqués et gagner toujours plus d’argent. Mais bientôt les deux « Joueurs » s’aperçoivent que leurs moindres mouvements sont manipulés par une communauté anonyme de « Voyeurs ». Le jeu vire au cauchemar. Impossible d’arrêter…

La mise-en-scène de Nerve divertissante…

 

 

Adapté d’un roman de Jeanne Ryan, le film Nerve est le nouveau teen-movie américain des générations Millénials. Entre Smartphones, réseaux sociaux et réalité augmentée, Nerve s’attaque à la modernité du virtuel à travers un jeu en ligne underground, simple mais efficace.

À la réalisation, le duo Ariel Schulman/Henry Joost arrive à mettre en image la connectivité virtuelle de ses protagonistes grâce à une mise-en-scène appliquée et dynamique. Fiers de leur expérience sur Paranormal Activityet 4, les deux réalisateurs ne rechignent pas à rythmer le film de plans subjectifs des smartphones de leurs jeunes joueurs en plein défis.

En plus de cela, l’illustration visuelle de l’interactivité du jeu et des différents réseaux sociaux s’intègre adroitement aux prises de vues réelles. Le résultat est assez efficace et aide à captiver le spectateur, surtout dans la première moitié du film qui culmine par une séquence en moto divertissante à travers les rues de New York.

… pour un scénario qui manque de nerf

 

 

Mais les limites du scénario un peu trop simplifié ont finalement raison du film. L’action se déroulant en plein New York City, les possibilités narratives et l’ampleur réelle d’un tel jeu vidéo, live et connecté, auraient vite pu rendre le film chaotique. Ainsi, pour contenir son sujet ambitieux et complexe, le scénario de Nerve simplifie largement la trame de son récit.

En se centrant autours d’une poignée de joueurs, reliés entre eux par des ficelles scénaristiques un peu trop évidentes, le film manque de s’éparpiller et maintient une cohérence dramaturgique, certes convenue. Le dernier tiers du film en pâtit plus lourdement, à travers une résolution un peu décevante et une morale simpliste (les anonymes cachés derrières leurs avatars virtuels sont aussi responsables de leurs actes).

La charmante Emma Roberts (It’s Kind of a Funny Story, We’re The Millers, Palo Alto) mène agréablement le film ax côté du sympathique Dave Franco (Now You See Me 1 et 2, Nos Pires Voisins 1 et 2), qui trouve enfin la tête d’affiche. Emily Meade (The Leftovers, Money Monster) vient compléter ce casting de jeunes talents (déjà bien rodés) en tenant le rôle le plus intéressant parmi cette bande de jeunes new-yorkais un peu trop sages.

 

 

 

 

Nerve est un petit film qui se regarde facilement sans trop se prendre la tête. Il contient sa dose de divertissement grâce à son jeune casting séduisant et sa trame ludique et assez prenante. Le film a la qualité de s’attaquer à un sujet audacieux et pas si aisé à porter à l’écran. Un thème dans l’ère du temps, anticipant de justesse le phénomène social Pokémon Go.

Il y a encore beaucoup à faire sur la réalité augmenté et les réseaux sociaux modernes. Et on a hâte de voir ce que les futurs cinéastes en herbe feront avec ce sujet passionnant et au fort potentiel cinématographique…

En attendant, Nerve est un aperçu distrayant sur le sujet, même s’il évite encore tout le caractère subversif qui pourrait aller avec…

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 24/08/2016
  • Distribution France : Metropolitan Filmexport
Emilio M.

Emilio M.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de films et de séries, made in USA et d’ailleurs…

TOP 3 Films récents : "The Revenant" (2015), "Sicario" (2015), "Boyhood" (2014)
TOP 3 Séries : "The Wire" (2002-2008), "The Office" (US) (2005-2013), "Louie" (2010-...)
Emilio M.

Check Also

sélection des sorties cinéma du mercredi 27 septembre 2017 image

Sorties cinéma du mercredi 27 septembre

Quel(s) film(s) voir cette semaine ? Un Beau Soleil Intérieur, Demain et tous les autres …

sélection des sorties cinéma du mercredi 30 août 2017 image

Notre sélection des sorties cinéma du mercredi 30 août 2017

Petit paysan, Le Prix du succès, Wind River, Gabriel et la montagne, Le Veuf, Bonne …

Laisser un commentaire