//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / [CRITIQUE] “L’entreprise” (2015) de Sébastien Deux
L'ENTREPRISE image 2
© Christophe Brachet / Mother production / Mon voisin productions

[CRITIQUE] “L’entreprise” (2015) de Sébastien Deux

L’entreprise de Sébastien Deux est l’adaptation télévisée de la pièce de théâtre à succès de La Troupe à Palmade. Notre avis sur sa version téléfilm.

 

Synopsis :

Patrick (Pierre Palmade) a laissé son entreprise famiale de refroidissement Chauffinor péricliter. Même sa fille (Lucie Bourdeu) qui le considère comme un ringard, refuse de faire son stage chez lui. Alors quand le géant californien FOOND lui propose un contrat mirobolant, il se remet à rêver et voit la solution à tous ses problèmes !
Mais c’est sans compter sur Andy (Joffrey Platel), l’auditeur envoyé par FOOND pour contrôler les conditions de travail de ses employés. Comment Patrick va-t-il réussir à donner une bonne image de son entreprise, éviter qu’Andy ne découvre les comportements fantaisistes qui composent le quotidien de la vie chez Chauffinor ?

L’entreprise
ou
la petite entreprise de Pierre Palmade

 

C’est le producteur Dominique Besnehard (Dix pour Cent) qui a soufflé l’idée à Pierre Palmade : adapter la première création de sa troupe, L’entreprise, en téléfilm.

Retour en arrière : L’humoriste, acteur, auteur, chanteur, metteur en scène et même présentateur télévisé, Pierre Palmade, crée une sorte d’atelier de théâtre en 2005. Devant l’engouement suscité et la qualité des participants, l’atelier devient vite La Troupe à Palmade et commence par proposer au public une série de sketchs. Mais le vrai tournant sera la première création de la troupe : L’entreprise. La pièce jouée au au Théâtre Tristan-Bernard en 2013 est un succès.

Mais la belle histoire ne s’arrête pas là. À l’image de Claude Lelouch avec ses Ateliers du Cinéma, Pierre Palmade souhaite impliquer sa troupe dans toutes les étapes de création. Aussi, après avoir poussé ses comédiens à écrire leur première pièce — cinq d’entre eux ont ainsi co-écrit la pièce L’entreprise —, il va convaincre les producteurs mais aussi le diffuseur France 3 de laisser sa troupe adapter eux-même la pièce pour la télévision.

Si Pierre Palmade reste conscient du résultat inégal, comme il l’a confié à Télé Z, il n’en reste pas moins qu’il est fier d’avoir pu donner sa chance à sa petite troupe jusqu’au bout.

Des situations un peu stéréotypées…

 

Le contexte planté, il s’agit maintenant de juger l’œuvre final.

Côté scénario, les scénaristes Alexis Cadrot, Guillaume Clerice et Julien Ratel (trois comédiens de la Troupe) et Chloé Marçais (Famille d’accueil, Fais pas ci, fais pas ça) ont tâché de créer un fil conducteur entre les différentes situations en entreprise que la pièce donnait à voir. Ils ont notamment étoffé le personnage du chef d’entreprise, interprété par Pierre Palmade. Patron égoïste, insensible et divorcé, il jongle entre la vente de sa boîte et son envie de rester proche de sa fille adolescente.

Autour de lui, les personnages principaux sont interprété par Anne Charrier (Catherine), Alexis Cadrot (Alexis), Guillaume Clerice (Luc), Julien Ratel (Rémi), Joffrey Platel (Andy), Anne-Elisabeth Blateau (Sonia), Sarah Suco (Béa). Chacun d’eux reprend les différents postes que l’on retrouve en entreprise et les clichés afférents :

  • la secrétaire bavarde et tatillonne,
  • les employés aux nombreux complexes (vieille fille ou fille facile),
  • l’adjointe en manque de reconnaissance,
  • le responsable informatique fumant du narguilé sur son lieu de travail,

Le téléfilm L’entreprise enchaîne ainsi les situations stéréotypées rencontrées en entreprise comme les cancans, les coups bas, les mensonges, les manipulations et les histoires d’amour dissimulées.

… mais une troupe
de comédiens sympathiques

 

Côté réalisation, le réalisateur Sébastien Deux, plus connu pour son travail de premier assistant (LOLNous trois ou rien), signe avec L’entreprise son premier “film”. Pour cette première, il se met sobrement au service de la Troupe mais sans plus. Une jolie scène se détache cependant du lot : il s’agit du moment où le personnage de Béa retire ses lunettes devant un miroir et que l’image devient flou. Elle se rapproche ensuite de le-dit miroir et l’image redevient nette. Elle réajuste un peu ses cheveux puis recule. L’image redevient encore floue jusqu’à ce que le personnage rechausse ses lunettes. Une scène simple, poétique mais hélas trop rare dans ce téléfilm dont la réalisation aurait gagné à proposer davantage de ses moments presque cinématographiques.

Bref, L’entreprise n’échappe pas au défaut du premier film. Le récit tire un peu en longueur et le comique des situations manque parfois de subtilité. Le vrai intérêt de ce téléfilm sera surtout de revoir à l’écran Pierre Palmade et de découvrir le travail de sa sympathique troupe de comédiens.

 

En savoir plus :

  • L’entreprise est diffusé sur France 3 le mardi 23 août 2016 à 20h55
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

festival de la fiction tv de la rochelle 2017 image le jury

Le palmarès du Festival de la Fiction TV de la Rochelle 2017

le Festival de la Fiction TV de la Rochelle a consacré cette année quatre jours …

Festival de la Rochelle 2017 affiche

Festival de la Fiction TV de la Rochelle 2017 : La programmation

Du 13 au 17 septembre, Le Festival de la Fiction TV de la Rochelle 2017 …

Laisser un commentaire