//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [CRITIQUE] « Jason Bourne » (2016) de Paul Greengrass
JASON BOURNE affiche

[CRITIQUE] « Jason Bourne » (2016) de Paul Greengrass

« Jason Bourne » de Paul Greengrass : « I remember. I remember everything » sont les premiers mots de Jason Bourne. Difficile d’en dire autant, neuf ans (déjà !) après La Vengeance dans la peau (The Bourne Ultimatum, 2007).

 

Synopsis :

La traque de Jason Bourne (Matt Damon) par les services secrets américains se poursuit. Des îles Canaries à Londres en passant par Las Vegas…

Jason Bourne
ou la relance d’une franchise

 

jason bourne image-2
© Universal Pictures

 

Mise en suspens pendant plusieurs années, la saga Bourne avait fait l’objet d’un sequel des plus réussis en 2012 : Jason Bourne : L’Héritage, interprété par (le très sexy) Jeremy Renner.

Condition sine qua non imposée par Matt Damon, Paul Greengrass reprend aujourd’hui les rênes de la franchise !

Pour ce quatrième volet (ou cinquième, si l’on considère L’Héritage), la star se glisse à nouveau dans la peau de l’agent amnésique. Jason Bourne retrouve ses réflexes de lone boy en quête de vérité. Et lorsque l’imperturbable Nicky Parsons (Julia Stiles) reprend contact avec lui, c’est le début d’une série de courses-poursuites aux quatre coins du monde…

Un retour en force…
au goût passé

 

jason bourne image-4
© Jasin Boland

 

Instigatrice de toute une génération d’action-thrillers américains, la signature Jason Bourne est respectée : elle privilégie un réalisme exacerbé, de l’action pure et dure et met en scène des rendez-vous et filatures à n’en plus finir, enregistrés tout en tension.

Et Matt Damon arbore des pectoraux resplendissants, pour le plaisir des yeux.

 

jason bourne image-3
© Jasin Boland

 

Cependant, ce nouvel opus faillit à sa mission, celle de remettre au goût du jour l’histoire d’un des héros les plus bankables des années 2000. Lui rendre la mémoire ne suffit pas à créer l’envie. Absent des écrans depuis trop longtemps, Jason Bourne s’avère incapable de dépasser son « héritage » (la suite avec Jeremy Renner avait tellement plus de panache et de glamour) et dissimule mal une intrigue maigre. Simplement pris dans une lessiveuse, le spectateur ne ressent plus l’étonnement qui avait fait la gloire des premiers Bourne.

Alicia Vikander, Tommy Lee Jones et Vincent Cassel n’y font que de la figuration alors qu’avec un tel casting et le souvenir d’une trilogie palpitante, on s’attendait à beaucoup plus 🙁

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 10/08/2016
  • Distribution France : Universal Pictures International France

Check Also

riviera saison 1 image julia stiles

[CRITIQUE & INTERVIEWS] « Riviera » saison 1 : La Côte d’Azur impitoyable

Après Les Médicis, Maîtres de Florence, Sirens, Riviera saison 1 de Neil Jordan est le …

Split affiche night shyamalan

[CRITIQUE] « Split » (2017) : Le nouveau thriller aux multiples personnalités de M. Night Shyamalan

Après les succès de Sixième sens, Incassable, Le Village, Signes et les plus récents Le …

Laisser un commentaire