//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “Les Faux British” (2015) par la Cie des Femmes à Barbe
Les Faux British affiche

[CRITIQUE] “Les Faux British” (2015) par la Cie des Femmes à Barbe

La pièce de théâtre Les Faux British, proposée par la Compagnie des Femmes à barbe, est ovationnée par le public depuis de nombreux mois au Théâtre Saint-Georges à Paris. Le spectacle a reçu en 2016 le Molière de la Comédie. Il était temps pour Bulles de Culture de vous donner son avis. Notre critique.

Synopsis :

Le club des admirateurs de Conan Doyle décident de monter une pièce de théâtre inédite en se basant sur le texte supposé du célèbre romancier anglais. Cependant, l’amateurisme de cette compagnie va vite se retourner contre eux et la représentation va être complètement chamboulée par de nombreux imprévus.

Les codes de l’absurde
repris par Les Faux British

 

Les Faux British par Christophe Raynaud de Lage
© Christophe Raynaud de Lage

La Compagnie des Femmes à Barbe reprend avec Les Faux British les codes de l’absurde.  A la manière des Monty Python, la troupe se sert de l’univers de Conan Doyle pour le tourner en dérision. Cela donne un marasme enjoué qui va faire rire à coup sûr les adeptes du genre. 

Les ingrédients humoristiques sont nombreux : le comique de situation avec des problèmes dans les décors, les accessoires qui ne sont pas placés au bon endroit et des personnages loufoques qui oublient leurs textes ou qui sur-jouent.

Une sauce qui prend entre les comédiens et le public

 

Les Faux British
© Christophe Raynaud de Lage

 

La sauce prend entre cette bande de comédiens sympathiques et le public qui est plié en deux durant la totalité de la représentation théâtrale. La troupe, totalement délurée, a l’air aussi décalée que les personnages qu’ils interprètent. Elle semble se réunir autour de la figure paternaliste de Jean-Marie Lecoq, interprétant le rôle titre de l’inspecteur, qui tient le fil rouge de la pièce.

On notera néanmoins quelques répétitions dans le mécanisme humoristique. En effet, dans la première demi heure, on sent une hâte de la compagnie à tout nous faire : le mauvais accent british, le faux mort qui se fait marcher dessus. A trop vouloir caractériser l’ambiance grotesque de départ, Les Faux British en oublie d’en garder sous le pied n’arrivant pas complètement à surprendre tout au long de la pièce.

Une théâtre moderne et réjouissant

 

Les Faux British
© Christophe Raynaud de Lage

Quoiqu’il en soit, les Faux British s’insère dans la veine d’un théâtre moderne et réjouissant. A la manière d’un Dernier coup de ciseaux de Sébastien Azzopardi ou de Thé à la menthe ou t’es citron ? de Patrick et Danielle Haudecoeur, la pièce est légère et remplira sa fonction primaire d’amuser de nombreux spectateurs, sans pour autant révolutionner le codes très particulier du théâtre de l’absurde.

 

 

En savoir plus :

  • Les Faux British au Théâtre Saint-Georges (Paris, France) du 8 septembre au 18 décembre 2016
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire