//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / #Cavaillon2016 : « Atelier Stylo et Caméra », témoignage de Nicolas Pradeau
Atelier Caméra et Stylo
© Nemir

#Cavaillon2016 : « Atelier Stylo et Caméra », témoignage de Nicolas Pradeau

Nicolas Pradeau a participé à l’Atelier Stylo et Caméra organisé par l’Association Ciné Plein Soleil dans le cadre des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon. Avec les autres participants, il a pris part à la réalisation d’un court-métrage de fiction. Pour Bulles de Culture, il nous explique comment s’est déroulée cette expérience. 

Une comédie pour cet Atelier Stylo et Caméra

Atelier Caméra et Stylo
© Nemir

« L’Atelier Stylo et Caméra s’est déroulé sur deux semaines, week end compris. On a utilisé la totalité de la première semaine pour trouver l’idée du scénario et l’écrire.

L’écriture était compliquée, car on était nombreux. Il fallait trouver une idée de film dans lequel tout le monde pourrait jouer. On a hésité à faire une comédie « pure » pour les 10 ans de l’Atelier Stylo et Caméra.

Mais le problème avec l’idée de la comédie, notamment l’enchaînement de sketchs, c’était que tout reposait sur l’humour. Cela pouvait ne pas marcher.  Au final, une simple phrase lancée par l’un des participants est devenue une idée, qui est elle-même devenue le film de cette année, et je pense que les gens seront surpris.

C’est la deuxième fois que je fais l’Atelier Stylo et Caméra. Je suis revenu parce que j’avais aimé la première année, et c’était aussi le moyen pour moi de travailler avec des amis qui habitent plutôt loin.

En raison du grand nombre de participants, l’écriture et le tournage étaient plus lents. C’était parfois compliqué à gérer, surtout quand on filme de nuit et qu’on est tous fatigués.

Je ne sais pas si je ferais encore l’Atelier Stylo et Caméra car je vais peut-être dédier mes prochaines grandes vacances entièrement à la réalisation de projets personnels. »

« J’ai aimé être directeur de la photographie »

Atelier Caméra et Stylo
© Nemir

« Il y a toujours une bonne ambiance entre les autres participants, c’est plutôt agréable. Néanmoins, parfois, quand on a un plan à filmer et que des gens parlent dans la pièce d’à côté, il faut se faire comprendre.

J’ai aimé être directeur de la photographie. Je voudrais en faire mon métier. On peut peindre avec la lumière et les couleurs. On peut donner une ambiance, transmettre des émotions et raconter des histoires simplement grâce à l’image (et je sais que quand je dis ça les gens pensent que j’exagère).

Mais c’est vrai que des fois, quand il est minuit et qu’il faut régler des trucs au niveau de la lumière et que des gens t’attendent pour filmer, c’est très stressant.

Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui ont compris ce que je trafiquais avec mes projecteurs, mais au final je suis content du résultat.

Par rapport au week-end avec Fabrice Herbaut pour l’initiation au jeu : Fabrice est quelqu’un de très sympa, mais j’ai toujours eu du mal avec les improvisations. D’habitude je joue mal mais seul, jouer mal devant 19 personnes c’est très stressant.

Je pense aller aux prochaines Rencontres Cinématographiques de Cavaillon : j’y étais déjà l’année dernière pour les filmer, et c’était vraiment bien de parler avec des réalisateurs et des acteurs. »

« Ce qui m’apporte le plus, c’est la partie pratique »

Atelier Stylo et Caméra
© Marine Masier

 

« Ce stage a toujours une partie « théorie », mais ce qui m’apporte le plus, c’est la partie pratique, parce qu’à chaque fois j’apprends de mes erreurs et je sais ce que je devrais plus faire à l’avenir. Je parie que quand le film sera projeté sur grand écran, je me demanderais comment j’ai fais pour éclairer aussi mal les scènes…

Avec cet Atelier Stylo et Caméra, on a réussi à faire un film différent des autres. Sébastien Simon, notre « animateur », a réussi à tous nous gérer. On a réussi à faire des plans de nuits, à trouver un montage intelligent…

C’est toujours compliqué de juger de la qualité d’un film quand on y a participé, mais étant donné que Henri Lanoë, monteur nommé 8 fois aux Césars, a trouvé le résultat professionnel, je suis plutôt confiant. »

Ecrit par Nicolas Pradeau

En savoir plus :

  • L’Atelier Stylo et Caméra a eu lieu du du 1er au 14 août 2016 puis du 15 au 28 août 2016 à Cavaillon (France)
  • Site officiel des Rencontres Cinématographiques de Cavaillon et de l’Atelier Stylo et Caméra

Check Also

Affiche Walk with me

[CRITIQUE] « Walk with me » (2017) de Lisa Ohlin

Walk with me (De standhaftige) de Lisa Ohlin est un film sentimental nordique traitant de …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire