//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / [CRITIQUE] “Les deux Timides” par la Compagnie Hisse-et-Eau : Une jolie révérence devant Labiche

[CRITIQUE] “Les deux Timides” par la Compagnie Hisse-et-Eau : Une jolie révérence devant Labiche

Eugène Labiche est à l’honneur à la Comédie Saint-Michel. Le théâtre accueille actuellement Les Deux Timides, par la compagnie Hisse-et-Eau, une pièce rafraîchissante servie par une jolie troupe de théâtre.

Synopsis :

Monsieur Thibaudier (Sylvain Marceaux) est atteint d’une timidité maladive, à tel point qu’il n’a pu refuser la main de sa fille, Mademoiselle Cécile (Mathilde Marillat), à Monsieur Garadoux (Eliott Janon), un homme sans scrupule, poussant le vice jusqu’à s’installer chez eux. Pourtant, Cécile est amoureuse d’un jeune avocat, Jules Frémissin (Gaël Guillon Verne), qui l’aime en retour mais qui est tout aussi gauche et effacé que Monsieur Thibaudier…

Les Deux Timides :
Un bon moment avec Eugène Labiche

 

les deux timides image-4
© Yohann SASSIER

 

C’est une jolie pièce que la Compagnie Hisse-et-Eau présente actuellement à la Comédie Saint-Michel. Un vent d’amusement souffle sur le théâtre avec Les Deux Timides. Comme toujours avec Labiche, la peinture des petites passions domestiques est à l’honneur.

Ici, il est question de la rencontre de deux personnages maladroits, réservés, caricaturaux, mais follement drôles. Un père et un futur gendre, qui craignent de se contrarier, de s’affronter, de se déplaire, de tout bonnement se parler. Autour d’eux gravitent trois autres personnages truculents, une jeune fille téméraire et décidée, une servante pleine d’assurance et un homme que l’on adore détester, un prétendant intéressé et cupide, confiant et hardi.

Un polyptyque amusant et haut en couleur, qui se veut léger et comique et qui tient ses promesses, tant par le biais du jeu des acteurs que par la mise en scène.

Une compagnie talentueuse

 

les deux timides image-1
© Yohann SASSIER

 

La mise en scène réalisée par la compagnie fait pénétrer le spectateur dans l’intimité du foyer Thibaudier.

La pièce se déroule dans un salon bourgeois joliment décoré, un bureau précieux sur la gauche, un meuble élégant en fond de scène, une table ornée d’un bouquet foisonnant sur la droite créant une atmosphère de proximité avec le public.

Dans ce décor, les dialogues se font et se défont, les deux grands timides se croisent mais surtout s’évitent, jouant avec le grand vase sur la table qui sert de frontière entre eux, utilisant le meuble au fond de la pièce pour déposer tour à tour des missives qu’ils s’adressent, pour n’avoir à se parler frontalement.

Le déroulement de la pièce est ponctué par des chansons, opportunément choisies, qui arrachent un sourire voir un rire au spectateur.

Les cinq acteurs incarnent avec adresse ces personnages attachants. Sylvain Marceaux et Gaël Guillon Verne, les deux timides, proposent une interprétation différente et d’autant plus riche de ce que peut être la réserve. Le premier est fuyant, tremblant et délicieusement émouvant, le second est plus nigaud, malhabile et véritablement attendrissant.

Mathilde Marillat joue une Mademoiselle Cécile douce mais déterminée, aux grands yeux de biche. Roxane Merlin est très agréable dans le rôle de la servante, se prêtant, avant même que la pièce ne commence, à des pitreries avec le public venu prendre place. Eliott Janon est parfait dans le rôle du petit malfrat plein de convoitise, mais aussi plein de petites maniaqueries.

C’est un vrai bon moment pour le spectateur, qui assiste à une pièce qui a pour simple ambition de divertir, ce qui est parfois le plus difficile au théâtre. Un dessein rempli par Les deux Timides dans la version que propose la Compagnie Hisse-et-Eau.

 

En savoir plus :

  • Les Deux Timides par la Compagnie Hisse-et-Eau à la Comédie Saint-Michel (Paris, France) jusqu’au 2 octobre 2016, le vendredi à 21h30 et le dimanche à 20h
Agathe M.

Agathe M.

Rédactrice / Editor chez Bulles de Culture
Croqueuse d'art, j'aime découvrir et faire découvrir des œuvres éclectiques.

TOP 3 Cinéma : Vittorio de Sica, Pasolini, Visconti
TOP 3 Littérature : Schnitlzer, Kundera, Roth
TOP 3 Théâtre : Brecht, Anouilh, Claudel
Agathe M.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    super article par contre les photos n’ont pas le bon copyright! Le copyright c’est yohann sassier.

    Merci

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :