//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [VIDEO] L’édito sérievore de Rhomin : « Outcast » saison 1
Bulles de Culture Rhomin affiche Outcast

[VIDEO] L’édito sérievore de Rhomin : « Outcast » saison 1

Et une nouvelle adaptation de comic ! Outcast est crée et développé pour la télévision par Robert Kirkman, l’un des créateurs de The Walking Dead. Diffusé sur OCS choc en US +24 depuis le samedi 4 juin, Notre youtubeur Rhomin délivre ses impressions sur le premier épisode de cette série qui se révèle être vraiment particulière.

Synopsis :

Kyle Barnes (Patrick Fugit) n’est pas un homme comme les autres, et ce, depuis sa tendre enfance quelque peu mouvementée par le contact qu’il entretient avec des esprits démoniaques. Avec l’aide du révérend Anderson (Philip Glenister), ils vont exorciser des âmes possédées.

Une liberté de ton

Outcast saison 1 image-6
© 2016. FOX INTERNATIONAL STUDIOS. ALL RIGHTS RESERVED

 

L’ambiance. C’est ce qui est frappant dès les premières minutes du visionnage de cet épisode. Outcast n’hésite pas à montrer de l’hémoglobine, à faire peur, à faire sursauter, à déranger et mettre mal à l’aise le téléspectateur. Attendez vous à ne pas regarder une série lambda qui vous laisse bien confortablement sur votre canapé. Ici, vous allez ressentir, vivre des émotions quitte à ce que cela vous dérange et c’est là un point fort de Outcast.

Grâce à la chaîne de diffusion aux Etats-Unis, Cinemax (déjà derrière la série d’action Strike Back), disponible sur le câble, le ton est beaucoup plus libre que sur une chaîne de télévision dit « de network ». Pour vous donner une idée, c’est un peu comme si on comparait les séries de TF1 et celles de Canal+ : ce n’est pas la même type de public ni les mêmes attentes en audience.

À la frontière du réel

Outcast saison 1 image-7
© 2016. FOX INTERNATIONAL STUDIOS. ALL RIGHTS RESERVED

 

Qui dit possession démoniaque, dit forcément aspect religieux. Et la série ne déroge pas à la règle. Outre les petites références bien pensées notamment la ville où se situe la série une petite ville américaine, Rome, et qui fait immédiatement écho à la capitale italienne, source de la religion chrétienne, il faut attendre de Outcast une certaine binarité, toute somme évidente, entre le bien et le mal.

Un autre aspect important de la série c’est son réalisme sur le traitement des sujets (la religion, les possessions démoniaques, les événements surnaturels) qui amènent, avec une facilité déconcertante, le téléspectateur à penser que tout ce qui s’y passe est plausible et criblant de réalité. Outcast propose une limite entre la réalité et le fantastique tellement fine, qu’elle pourrait faire réfléchir sur nos propres croyances.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous notre avis détaillé sur le premier épisode de la saison 1 de Outcast.

 

En savoir plus  :

  • Outcast est diffusée à partir du 4 juin 2016 sur OCS choc en US+24

Check Also

To the Bone affiche

[CRITIQUE] « To the Bone » (2017) : Polémique et anorexie sur Netflix

Après la série 13 Reasons Why sur le suicide chez les jeunes, To The Bone …

Ozark saison 1 affiche

[CRITIQUE] « Ozark » saison 1 : Jason Bateman à contre-emploi

La série Netflix Ozark de Bill Dubuque et Mark Williams est présentée par nos confrères …

Laisser un commentaire