//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / “Ouragan” (2016), une immersion époustouflante et poétique
OURAGAN affiche

“Ouragan” (2016), une immersion époustouflante et poétique

Alors que le documentaire 3D Ouragan, de Cyril Barbançon, Andy Byatt et Jacqueline Farmer, vient de sortir en salle, Bulles de Culture est allé à la Géode pour voir la version Imax 3D. Une version plus courte (45 min au lieu des 83 min de la version cinéma), mais dans un format extra-large, à l’échelle du film et de son sujet. Époustouflant.
    

Synopsis :

Ouragan raconte le voyage de 15 000 km du phénomène climatique le plus dévastateur sur notre planète : l’ouragan. Force à la fois destructrice et indispensable à l’équilibre de la vie sur Terre. Son existence est brève mais dramatique : né en Afrique, il grandit au-dessus de l’Atlantique et meurt un mois plus tard en Amérique. Les survivants se confient. Leurs vies sont dévastées, jeunes et anciens livrent leurs peurs, et pourtant acceptent leurs pertes. Avec un regard qui passe du divin au terrestre, l’ouragan brise les équilibres, mais il ramène la lumière.

Je suis Lucy

Lucy, c’est le nom du personnage principal d’Ouragan dont le film retrace la vie, de sa naissance au Sénégal jusqu’à sa mort en Louisiane. Ouragan de catégorie 1 qui grandira en catégorie 4, Lucy dévastera sur son passage Cuba et Porto Rico, sans remords ni malice.

Personnifiée par la voix grave et féminine de Romane Bohringer, Lucy nous raconte elle-même sa vie et son destin dans un lyrisme envoûtant, librement inspiré des écrits de Victor Hugo (La mer et le vent).  Un anthropomorphisme éloquent qui donne voix à la Nature dans toute sa monstrueuse grandeur et nous donne à réfléchir.

Un récit captivant mais évidemment fictif : Lucy est un ouragan imaginaire créés de toute pièce par les cinéastes à partir des quelques 18 cyclones qu’ils ont suivis dans pas moins de 12 pays. L’ampleur du projet est à la hauteur de ses ambitions, qu’elles soient narratives (suivre la vie d’un ouragan) ou techniques (capturer ces images extrêmes en véritable 3D-4K).

Des images somptueuses et inédites en trois dimensions

Ouragan multiplie les points de vue, de l’infiniment grand (l’ouragan vue de l’espace) à l’infiniment petit (les fourmis formant un radeau pour survivre à l’apocalypse météorologique) ; des fonds marins (avec les vagues tonitruantes qui s’effondre sur des bancs de poissons en symbiose) aux hauteurs célestes (dans l’avion de météorologues qui traverse les nuages pour nous emmener au cœur du cyclone).

Une richesse d’images inédites, toutes plus impressionnantes les unes que les autres, et le tout dans une 3D en haute définition. Sur l’écran Imax de la Géode, l’immersion est totale et spectaculaire : on est au cœur de l’ouragan.

Pour réaliser cet exploit, les cinéastes ont pisté les ouragans à travers le globe pour une période de 300 jours de tournage étalés sur quatre ans. Une production titanesque nécessaire pour être prêt à tourner au bon endroit et au bon moment, et en sécurité (toute relative qu’elle soit).

Challenge supplémentaire de taille : la captation en 3D stéréoscopique, qui implique l’usage de caméras particulièrement lourdes et encombrantes (dans les 30 kg), avec en plus des “rigs” et des caissons spéciaux (et souvent innovateurs) pour pouvoir tourner et cadrer dans les conditions météorologiques extrêmes du film.

Un travail herculéen totalement payant avec au final des images 3D sensationnelles et uniques.

Ouragan,
un film riche et abouti

Entre une narration réfléchie, une démarche artistique assumée et des prouesses techniques modernes, Ouragan est une œuvre complète et plus que jamais multi-dimensionnelle.

Le film réussit à être à la fois : un documentaire accompli sur les ouragans et la manière dont nous les pistons aujourd’hui ; une immersion sensorielle au cœur de la Nature, nourrie d’images d’un réalisme spectaculaire ; et enfin une fable poétique et philosophique.

Le tout liée par l’élégante musique du breton Yann Tiersen (Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Goodbye Lenin), qui accompagne adroitement les sons prégnants des tempêtes capturés par les cinéastes.

Ouragan est bien entendu une expérience à vivre sur grand écran et en 3D. Et si jamais vous passez par la Géode, la version Imax vaut largement le détour, autant pour les petits que pour les grands. Quand aux inconditionnels du petit écran, Andy Byatt a parallèlement co-réalisé une version série d’Ouragan en trois épisodes, disponibles en VOD.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 08/06/2016
  • Distribution France : Océan Films
  • Ouragan est visible à la La Géode en version Imax 3D de 45 minutes, tous les vendredis à 18h30 depuis le 8 juin 2016
Emilio M.

Emilio M.

Rédacteur / Editor chez Bulles de Culture
Passionné de films et de séries, made in USA et d’ailleurs…

TOP 3 Films récents : "The Revenant" (2015), "Sicario" (2015), "Boyhood" (2014)
TOP 3 Séries : "The Wire" (2002-2008), "The Office" (US) (2005-2013), "Louie" (2010-...)
Emilio M.

Check Also

Héroïnes image-3

[CRITIQUE & INTERVIEW] “Héroïnes” (2017) d’Audrey Estrougo : Une mini-série féminine, engagée et citoyenne

Avec la mini-série Héroïnes pour Arte, l’auteure-réalisatrice Audrey Estrougo prend le sujet social de la …

Le gang des antillais image

Découvrez la bande annonce du film “Le Gang des antillais”, en salles le 30 novembre 2016

Après le récent téléfilm Rose et le Soldat, diffusé sur France 2 le 20 avril …

Laisser un commentaire