enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Folles de Joie » (2016) de Paolo Virzi
Folles de Joie Affiche

[Critique] « Folles de Joie » (2016) de Paolo Virzi

Folles de Joie (La Pazza Gioia) de Paolo Virzi a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2016. Il s’agit du 14e film de ce réalisateur très connu en Italie et notamment auteur des films Chaque Jour que Dieu Fait  (2012) et Les Opportunistes (2013). L’avis et critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Beatrice (Valeria Bruni Tedeschi) est une mythomane bavarde au comportement excessif. Donatella (Micaela Raùazzotti) est une jeune femme tatouée, fragile et introvertie. Ces deux patientes de la Villa Biondi, une institution thérapeutique pour femmes sujettes à des troubles mentaux, se lient d’amitié. Une après-midi, elles décident de s’enfuir bien décidées à trouver un peu de bonheur dans cet asile de fous à ciel ouvert qu’est le monde des gens « sains».

Folles de joie : l’humour comme palliatif aux maux

Folles de joie photo 1
© Bac Films

L’humour est la touche spéciale de Paolo Virzi. Après avoir fait péter les plombs à Valeria Bruni Tedeschi dans sa voiture dans Les Opportunistes, le cinéaste fait une nouvelle fois appel à son actrice fétiche pour interpréter une femme haut en couleur, cachant une blessure psychologique importante. Toute la subtilité du cinéaste est là lorsqu’il aborde avec légèreté des sujets graves. On n’a de cesse de rire dans cette comédie dramatique avec des scènes phares : le dîner au restaurant où les deux protagonistes partent sans payer, ou le moment où Béatrice se fait passer pour le docteur de l’institut.

Un duo d’actrices exceptionnel

Folles de joie photo 1
© Bac Films

Dans Folles de Joie, on est surtout dans un parcours de vie avec l’impression que le film repose sur deux actrices exceptionnelles et charismatiques : Valeria Bruni Tedeschi et Micaela Ramazzotti. La relation qu’elles arrivent à tisser dépeint une situation qui va au-delà de l’amitié. C’est un rapport indéfinissable qui résulte de leur maladie psychotique commune.

De beaux tableaux de l’Italie

Folles de joie photo 1
© Bac Films

Avec Folles de Joie, Paolo Virzi nous emmène en vacances avant l’heure. Il aime tellement ses paysages italiens qu’il en fait des tableaux à chaque plan. L’image est retravaillée en post-production pour en faire ressortir les couleurs vives et redonner un aspect ensoleillé à l’ensemble. Elle accompagne l’ambiance douce et subtile du film. Folles de Joie, où le road trip inédit que l’on n’attendait pas !  

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 08/06/2016
  • Distribution France : Bac Films

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.