//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / #Cannes2016 : “The Nice Guys” (2016) de Shane Black

#Cannes2016 : “The Nice Guys” (2016) de Shane Black

Présenté Hors-Compétition au Festival de Cannes 2016, The Nice Guys de Shane Black est un buddy movie rythmé avec Russel Crowe et Ryan Gosling en tête d’affiche.

Synopsis :

Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés, Jackson Healy (Russel Crowe) et Holland March (Ryan Gosling), enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

Le buddy movie
à la sauce Shane Black

 

The Nice Guys est le 3ème long métrage de Shane Black en tant que réalisateur après Kiss Kiss Bang Bang (2005) et Iron Man 3 (2013). Auteur des scénarios de L’Arme fatale (1987), Le Dernier samaritain (1991) et Last Action hero (1992), celui-ci s’était fait une spécialité des buddy movies dans les années 90.  Dans le prolongement de Kiss Kiss Bang Bang et le duo Val Kilmer/Robert Downey Jr. qui avait signé son grand retour au cinéma et à ce type de films, The Nice Guys est une comédie policière rythmée avec un nouveau duo : Russel Crowe et Ryan Gosling.

Aussi bien la bande originale du film soul et disco (Al Green, The Temptations, Kool & the Gang, Earth, Wind & Fire…) que les costumes, les coiffures, les voitures et les décors nous plongent dans les années 70 à Los Angeles et ses alentours où Jackson Healy et Holland March vont former un improbable duo de détectives qui va mettre au jour un dangereux complot mêlant le milieu pornographique et l’industrie automobile.

Des situations surprenantes et drôles

 

Russel Crowe est Jackson Healy, un gros bras qui règle les problèmes à coups de poings. Tandis que Ryan Gosling est Holland March, un détective qui mène des enquêtes et récolte des indices. Jackson Healy passe les gens à tabac pendant que Holland March se contente de mener des enquêtes pour de petits vieux qui n’ont plus toute leur tête. Et c’est en se rencontrant “fortuitement” — Jackson Healy casse le bras de Holland March — qu’ils vont être malgré eux obligés de travailler ensemble.

Le talent de scénariste de Shane Black n’est jamais aussi fort que face à ce genre de protagonistes que tout oppose. Il fournit à ses personnages et ses acteurs des répliques et des situations surprenantes et drôles. Et dans ce duo dépareillé, Ryan Gosling révèle un talent comique et burlesque insoupçonné mais entraperçu dans le récent documentaire My Life Directed by Nicolas Winding Refn (2014).

Au côté du solide roc qu’est Russel Crowe, le personnage de Ryan Gosling est maladroit, porté sur l’alcool et moins enclin à encaisser les coups que son “partenaire”. Il offre ainsi une sacré performance d’alcoolique lors d’une grande fête orgiaque où à la recherche d’une jeune fille, il est rapidement saoul et n’hésite pas à se jeter dans l’eau d’un aquarium pour questionner des “sirènes” à moitié nue.

The Nice Guys,
un très bon duo d’acteurs

 

Entre les deux détectives, Shane Black va placer la petite Holly, interprétée par Angourie Rice, la fille de Holland March qui va se révéler très vite une petite détective en herbe très débrouillarde.

Et face aux détectives, The Nice Guys va révéler toute une galerie de personnages de méchants dont Joe Boy, interprété par Matt Bomer (Chuck, Space Station 76), est la figure de proue. Bad guy à la gueule d’ange, il est sans pitié et la lutte sera acharnée entre le duo de détectives et lui.

Enfin, notons la présence au casting de Kim Basinger en ministre de la Justice dont la fille en cavale, Amelia (Margaret Qualley), est le centre de toutes les attentions.

Film d’action et comédie, The Nice Guys offre donc un récit rythmé et un très, très bon duo d’acteurs Russel Crowe/Ryan Gosling.

Bref, un bon moment à passer !

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 15/05/2016
  • Distribution France : EuropaCorp Distribution

 

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Check Also

LE_REDOUTABLE Affiche film

[CRITIQUE] “Le Redoutable” (2017), Michel Hazanavicius redouble de lourdeur

Le Redoutable de Michel Hanazavicius, le biopic sur Jean-Luc Godard, a été présenté en compétition officielle du …

Le redoutable critique film Louis Garrel

[CRITIQUE] “Le Redoutable” (2017), ce que le cinéma doit être

Quelques temps après l’ambitieux et cinématographique The Search, Michel Hazanavicius revient avec son nouvel opus, Le Redoutable …

Laisser un commentaire