//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / « Le Voyage de Fanny » (2016) de Lola Doillon
Le Voyage de Fanny affiche

« Le Voyage de Fanny » (2016) de Lola Doillon

Le Voyage de Fanny est-il un énième film sur la Seconde Guerre Mondiale et la Shoah ? Oui mais l’originalité de la réalisatrice Lola Doillon est de raconter cette part de l’Histoire française à hauteur d’enfants, comme a pu le faire avant elle, toutes proportions gardées, Louis Malle avec son magnifique et tragique Au revoir les enfants (1987).
    

Synopsis :

Du  haut  de  ses  12  ans,    Fanny  (Léonie Souchaud) a  la  tête  dure !    Mais  c’est  surtout  une  jeune  fille courageuse  qui,  cachée  dans  un  foyer  loin  de  ses  parents,  s’occupe  de  ses  deux petites  sœurs.   Devant  fuir  précipitamment,  Fanny  prend  alors  la  tête  d’un  groupe  de  huit  enfants  et s’engage  dans  un  dangereux  périple  à  travers  la  France  occupée  pour  rejoindre  la frontière  Suisse…

 

« Montrer la responsabilité
qu’on fait porter à des enfants
en temps de guerre »
— Lola Doillon

 

Inspiré du livre autobiographique de Fanny Ben-Ami, Le Voyage de Fanny est donc l’histoire d’une petite fille qui, livrée à elle-même en 1943, va devoir grandir vite et se débrouiller seule avec ses deux petites sœurs. Entre les adultes lâches, délateurs ou arrêtés, elle va se retrouver malgré elle à la tête d’un groupe d’enfants juifs en fuite pour la Suisse.

« Si tu as peur, tu fais semblant pour les autres », lui glisse Madame Forman, le personnage interprété par Cécile de France qui dirigeait une maison de l ’OSE (Œuvre de Secours aux Enfants), dernier havre de paix avant la fuite pour la Suisse. Avec l’aide d’un autre garçon,  Victor (Ryan Brodie), Fanny va tâcher de franchir la frontière avec toute sa petite bande en cachant son nom, en mentant sur sa destination finale, en trouvant un passeur et en veillant à ce que l’innocence des plus-petits ne risque pas de les trahir ou de les dénoncer.

« Faire un film familial »
— Lola Doillon

 

Après un premier long métrage sur l’adolescence (Et toi, t’es sur qui ?), Lola  Doillon filme l’enfance dans Le Voyage de Fanny. Des plus petits aux plus grands, elle a concocté un casting hétéroclite pour ce film : « On a vu 10 000 enfants pour le casting entre la France et la Belgique pour former un groupe cohérent ». La force de ce film est bien entendu le côté mignon et touchant de chacun des enfants. Si la plupart de ceux-ci ont vécu leur première expérience de tournage comme la rebelle Léonie Souchaud dans le rôle de Fanny ou Juliane Lepoureau dans celui de sa petite sœur, d’autres avaient déjà un ou plusieurs films derrière eux comme le petit garçon à lunettes interprété par Ryan Brodie (Le Grimoire d’Arkandias, Brownian Movement).

Cette attention axée sur le point de vue de l’enfant a conduit Lola Doillon à privilégier un récit qui peut sembler très optimiste quand on sait ce qui s’est passé sous l’Occupation — et dont rend compte une série comme Un Village français, par exemple —. Si son regard est sans concession sur les comportements de certains adultes lors de cette période comme lors d’un interrogatoire des enfants par des gendarmes français, ce choix de point de vue donne un côté un peu irréel à certaines situations de l’intrigue.

Malgré tout, grâce à la force de son groupe d’enfants solidaires et déterminés, Le Voyage de Fanny se révèle un joli film touchant pour petits et grands.

 

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 18/05/2016
  • Distribution France : Metropolitan FilmExport
  • Film à partir de 8 ans

Check Also

[CRITIQUE] « Silence » (2017) de Martin Scorsese

Après Le loup de Wall Street (2013) et un petit détour par la télévision pour …

Tu ne tueras point affiche film

[CRITIQUE] « Tu ne tueras point » (2016), au cœur de la bravoure

Dix ans après l’excellent Apocalypto, Mel Gibson revient enfin à la mise en scène avec Tu ne …

Laisser un commentaire