//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / « Le Livre de la Jungle » (2016), le nouveau film live des studios Disney
Le Livre de la Jungle_Centre_MOWGLIBALOO

« Le Livre de la Jungle » (2016), le nouveau film live des studios Disney

Après Maléfique (2014) et Cendrillon (2015), les studios Disney revisitent en prises de vues réelles l’un des grands classiques des dessins animés :  Le Livre de la jungle (The Jungle Book) de John Favreau. Notre critique.

Synopsis :

Réalisé par Jon Favreau, d’après les œuvres universellement célébrées de Rudyard Kipling et le grand classique de l’animation Disney, Le Livre de la jungle est une toute nouvelle aventure en prises de vues réelles dont le héros est Mowgli, interprété par Neel Sethi qui fait ici ses débuts sur le grand écran. Élevé par une famille de loups, le « petit d’homme » n’est désormais plus le bienvenu dans la jungle : le redoutable tigre Shere Khan (Idris Elba dans la version originale), qui porte encore les cicatrices de sa confrontation avec les hommes, s’est juré d’éliminer celui qu’il voit comme une menace.

 

Immersion immédiate au cœur de l’histoire
et effets spéciaux époustouflants

 

Le Livre de la Jungle-020_mj_0060_comp_v0935_right.87223
© 2016 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

 

Confié au réalisateur d’Iron Man, John Favreau, cette nouvelle aventure en 3D au réalisme époustouflant de Le Livre de la jungle remet au goût du jour l’histoire de Mowgli, entouré de la panthère Bagheera, de l’ours Baloo, et du redoutable tigre Shere Khan !

Remake du dessin animé culte de Wolfgang Reitherman sorti en 1967 par les studios Disney, cette nouvelle adaptation se dote de prises de vues réelles et d’images de synthèse de haut vol pour recréer à l’écran avec un réalisme déconcertant l’univers originel de Kipling.

Seul personnage réel de ce film, Mowgli interprété avec détermination et douceur évolue dans une jungle dense et luxurieuse aux côtés d’animaux, plus vrais que nature. Si quelques secondes sont nécessaires pour s’habituer à entendre parler loups, tigres et autres animaux, le réalisme de leur aspect visuel surpasse en un rien de temps cette particularité de langage.

Sur une mise en scène rythmée et soignée, le cadre explore ces somptueuses étendues sauvages et la caméra s’élève aux détours de courses poursuites virevoltantes. L’immersion est immédiate. L’action mène le pas entre émotions, suspense, humour et quelques frissons, guidée par ce héros prêt à tout, à la fois téméraire et attachant. Bondissant de branche en branche, rusant d’inventivité et d’espièglerie, ce « petit homme » apparaît déterminé face à un Shere Khan, terrifiant et un roi Louie, plus inquiétant.

 

Une aventure plus sombre et plus philosophique

 

Le Livre de la Jungle-025_bs_2250_comp_v0542_right.1101
© 2016 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

 

John Favreau signe avec Le Livre de la jungle une adaptation plus sombre, certes plus philosophique mais moins centrée sur l’humour qui donne à l’ensemble plus de profondeur. L’aventure se veut moderne, plus équilibrée où le dépassement de soi, la protection de la nature, le respect, l’environnement, la solidarité, la combativité résonnent.

Autre particularité, seules quelques chansons sont conservées avec les titres phares et entêtants  « Il en Faut peu Pour Être Heureux »  et « Être un homme », dont il faudra se contenter pour les plus nostalgiques. 

Au casting voix de la version française, il s’adapte tout particulièrement aux différents personnages. Le gentleman Lambert Wilson prête sa voix enjouée à l’ours débonnaire Baloo, le charismatique Eddy Mitchell apporte son unique timbre de voix au swinguant roi Louie, l’enchanteresse Leïla Bekhti sa voix envoûtante au redoutable python Kaa et la pétillante Cécile de France à la louve Raksha.

En somme, une mise en scène efficace, une histoire captivante, des effets visuels d’un réalisme particulièrement réussi, cette nouvelle adaptation du Livre de la jungle a de quoi raviver l’âme d’enfant des plus grands et d’éveiller celles des plus jeunes !

 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 13 avril 2016
  • Distribution France : The Walt Disney Company France
  • Film à partir de 8 ans

Check Also

Le magasin des suicides

[CRITIQUE] « Le Magasin des Suicides » (2017) de Jean Teulé

« Nous vous souhaitons un mauvais spectacle et bien sûr ne vous adressons pas le bonjour …

[CRITIQUE] « Baby Driver » (2017) : Edgar Wright à 200 à l’heure !

On savait qu’Edgar Wright en avait sous le capot. Mais avec son nouveau film Baby Driver, …

Laisser un commentaire