//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / SERIES / House of Cards saison 4, Into the (Under)Wood
House of cards affiche

House of Cards saison 4, Into the (Under)Wood

House of cards afficheAlors qu’on l’attendait pour une diffusion sur Canal+, House of Cards de Beau Willimon revient en saison 4 à son producteur d’origine, la plateforme Netflix, qui en profite pour récupérer les droits sur l’ensemble des saisons précédentes. On s’est donc jeté sur cette nouvelle salve d’épisodes. Notre critique. 
    

Synopsis :

Rien ne va plus entre Franck Underwood (Kevin Spacey) et sa femme, Claire (Robin Wright), qui ont décidé de se séparer à la fin de la saison 3. En pleine campagne pour sa réélection, le président des Etats-Unis va devoir affronter de plein fouet ses difficultés personnelles. Dans le même temps, les arcanes du pouvoir sont une nouvelle fois tortueux et il va être difficile de rester intègre pour affronter les nouveaux complots qui se jouent…

Une saison ancrée dans l’actualité

 

Pour cette saison sous la houlette du showrunner historique Beau Willimon, qui écrit ses derniers épisodes avant de quitter la série, la volonté est clairement de coller à l’actualité médiatique. Franck Underwood est en effet en pleine primaire. Il se heurte ainsi à son bilan, plus que mitigé, et va devoir se battre fermement pour sa réélection. Parallèle avec la campagne d’Hillary Clinton et de Donald Trump, la situation est l’occasion pour donner une envergure historique à House of Cards en mentionnant les plus grands présidents des Etats-Unis : Jefferson, Nixon, Kennedy ou encore Reagan. A côté de du phénomène politique, House of Cards n’en oublie pas d’évoquer le fléau de l’islamisme, auquel Franck Underwood devra apporter des solutions. 

House of Cards est ainsi sur les traces de séries comme Madame Secretary ou encore The Good Wife en commençant à mettre en fonction l’actualité immédiate. Ce choix d’écriture instantannée est un réel succès pour la série Netflix qui modernise son image et retient davantage l’attention de ses spectateurs. 

Une saison centrée sur le personnel

 

Malgré ses enjeux sociaux, House of Cards recentre son action sur les situations personnelles des protagonistes. Chose étonnante, Franck Underwood n’est plus forcément le personnage principal de tous les épisodes, au profit de Claire qui a décidé de monter en puissance lors de cette saison. Un vent de féminisation souffle sur House of Cards. Ce courant se vérifie également derrière la caméra puisque Robin Wright est à la réalisation de 4 épisodes de la saison, dont l’un présente un climax brillant qui bouleversera l’ensemble de la série. 

La série se renouvelle en apportant de nouveaux personnages frais et charismatiques, comme la directrice de campagne de Claire qui se bat avec classe mais acharnant. Cependant, Franck Underwood n’en a pas fini avec ses fantômes du passé qui vont ressurgir cette saison pour notre plus grand bonheur : Tom Hammerschmidt (Boris McGiver) en journaliste qui n’a plus rien à perdre ; Zoe Barne, l’enquêtrice et amante du président…

Après une saison 3 un brin décevante, House of Cards saison 4 est un melting pot d’intrigues diverses, tout autant jouissives les unes que les autres. Au-delà des codes de la politique que la série continue de détricoter, l’accent sur les difficultés personnelles des personnages fait du bien. Vous n’allez plus pouvoir vous arrêter…

En savoir plus :

  • House of Cards saison 4 (10×30′) est disponible en intégralité sur Netflix depuis le 4 mars 2016
  • L’intégralité de la série est à retrouver sur Netflix

Check Also

Twin Peaks saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Twin Peaks » saison 3 : Aussi bien que la première fois ?

Ce mardi jeudi 25 mai 2017, double évènement autour de Twin Peaks saison 3 de …

LE BUREAU DES LEGENDES Saison 3 affiche

[CRITIQUE] « Le Bureau des Légendes » saison 3 : La confirmation d’une vraie série ?

Le Bureau des Légendes saison 3 d’Eric Rochant est diffusé à partir de ce lundi …

Laisser un commentaire