//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / Rencontre avec Boualem Sansal au Théâtre de l’Alliance française
Rencontre-litteraire-Fondation-Alliance-Française_Boualem-Sansal_image1
© Isabelle Noérie

Rencontre avec Boualem Sansal au Théâtre de l’Alliance française

Rencontre-litteraire-Fondation-Alliance-Française_Boualem-Sansal_image1
© Isabelle Noérie
Bulles de culture a eu la chance d’assister à la rencontre littéraire organisée par la Fondation Alliance Française et l’Alliance française Paris Ile de France, le 12 janvier 2016, avec l’écrivain algérien Boualem Sansal, autour du roman 2084. La fin du monde, publié chez Gallimard. Retour sur cette riche soirée culturelle et ce livre troublant.
    

Synopsis :

2084. La fin du monde. Comme dans un jeu de miroirs avec le récit célébrissime de George Orwell, 1984, Boualem Sansal imagine un nouveau monde totalitaire, l’Abistan, soumis à un Dieu unique, dans lequel est savamment entretenue une amnésie collective, pour mieux asseoir une domination idéologique et religieuse de quelques-uns sur tous les autres. Boualem Sansal édifie dans 2084. La fin d’un monde, un véritable empire de l’asservissement. Un système bureaucratique aux mille facettes contrôle la population, personne n’est libre de penser… Chacun, officiellement, vit bienheureux dans la foi. Ati, le personnage principal, bouscule à son propre niveau les certitudes de cette société réglée à outrance. Il  enquête, explore et découvre finalement, les limites du radicalisme qui, jusque là, habillait toute son existence.

 

Une œuvre saisissante

 

Rencontre-litteraire-Fondation-Alliance-Française_Boualem-Sansal_image2
© Isabelle Noérie

Un mot sur le livre, tout d’abord. 

2084. La fin du monde a reçu le Grand prix du roman de l’Académie française et a été couronné « Meilleur livre en 2015 » par le Magazine Lire. Une nouvelle consécration donc, pour un auteur habitué aux récompenses littéraires, depuis son premier roman Le serment des barbares, Prix du premier roman et Prix Tropiques en 1999. Une parution remarquée aussi, puisque le sujet est d’autant plus brûlant que l’actualité est dramatique.

On se souvient du « Big Brother is watching you » d’Orwell. Boualem Sansal reprend ses codes dans l’Abistan aux innombrables provinces que décrit l’auteur et dans lequel règne Abi le prophète. L’extrémisme, le radicalisme y révèlent tout ce qu’ils ont de plus asphyxiant, délétère et fétide. 

La dénonciation à laquelle se livre Boualem Sansal est servie par un style extraordinaire. L’aventure d’Ati est une incroyable épopée. Si la violence de cet univers totalitaire est présente à chaque page, la plume de Boualem Sansal emporte le lecteur avec lui, le berce. On chemine avec Ati, entraîné dans le tourbillon du roman.

Bref, un grand et beau roman. Nul besoin d’essayer de convaincre davantage.

Une rencontre enrichissante

 

Rencontre-litteraire-Fondation-Alliance-Française_Boualem-Sansal_ANTOINE-BOUSSIN.jpg
© Isabelle Noérie

 

Le 12 janvier 2015, Boualem Sansal est donc invité par l’Alliance française pour évoquer ce roman-phare de la rentrée littéraire. Dans un dialogue avec Antoine Boussin, Boualem Sansal a livré des anecdotes sur ses précédents romans et sur la parution de 2084, qui s’est faite finalement selon lui dans le calme. Le sujet, brûlant, pouvait entraîner assez logiquement certaines crispations.

Boualem Sansal est revenu également sur les heures difficiles qu’il a vécues dans le contexte de l’Algérie d’alors, puis sur les groupes de travail auxquels il participait, sur la torture notamment. 

Boualem Sansal n’a de cesse de brocarder les dérives du radicalisme et d’attirer l’attention sur les dangers de l’islamisme en particulier.

L’événement s’est soldé par une séance de dédicaces.

Une rencontre précieuse organisée par l’Alliance Française. 

 

En savoir plus :

Check Also

Harry Potter audible image couvertures tomes 1 à 6

[CRITIQUE] « Harry Potter » : Les six premiers tomes en version audio sur Audible

Alors que le vingtième anniversaire de la parution du premier livre de la série Harry …

Le Magicien sur la passerelle Ming-yi Wu couverture livre

♥ [CRITIQUE] « Le Magicien sur la passerelle » : Un entre-deux envoûtant entre roman et nouvelle

La maison d’édition L’Asiathèque vous propose une enquête sur les traces d’un mystérieux illusionniste dans …

Laisser un commentaire