//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / SPECTACLES / Je t’ai rencontré par hasard (2016) de Pietragalla et Derouault
Je t'ai rencontrépar hasard aux Folies Bergère

Je t’ai rencontré par hasard (2016) de Pietragalla et Derouault

Je t’ai rencontré par hasard, le dernier spectacle issu du Théâtre du corps par Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, est actuellement à Paris avant une longue tournée dans toute la France. Notre critique.

La Solitude

Je t'ai rencontré par hasard
© Pascal Elliott

Couple à la vie et à la scène, le duo Pietragalla/Derouault nous propose dans leur dernière création une vision de la vie de couple. Pour Je t’ai rencontré par hasard, c’est l’instinct de solitude qui a fait se rencontrer ces deux êtres. Dansant séparement de part et d’autre de la scène, les deux protagonistes évoluent au début du spectacle sur un fil comme pour montrer l’isolement de l’être humain qui le pousse parfois à aimer. Simple et épuré, les mouvements sont amples et minutieux. La rigueur Pietragalla transparait dès les premières secondes.

La Rencontre

Puis vient cette rencontre inattendue pour eux, mais attendue par tous : le moment où l’on voit enfin le couple dansé ensemble. On abandonne les grandes prouesses physiques de Danses avec les stars, parfois avec regret, pour n’aborder la relation amoureuse que sur l’angle de la pudeur. Chacun est au soin avec sa/son partenaire. Ils se touchent avec délicatesses, passions et envies. Le décor, complètement épuré, permet de se concentrer sur l’individu.

Le Quotidien

Je t'ai rencontré par hasard photo Pascal Elliott
© Pascal Elliott

Puis après cette rencontre, le quotidien s’installe. Parfois, il est jouissif comme lorsque les deux amants se réveillent et se cherchent autour de leurs tasses de café. Il est aussi monotone lorsqu’il s’agit de faire certaines tâches ménagères, traitées non sans ironie dans le spectacle. Enfin, il peut être terrible, monotone et froid à la façon d’un Horla de Maupassant lorsqu’arrive la dispute.

Je t’ai rencontré par hasard, c’est aussi le classicisme au service du modernisme lorsque les auteurs s’inspirent de Phèdre de Racine ou de La Vie en Rose d’Edith Piaf, faisant des deux danseurs des artistes transgenres.

Un récit que tous les couples comprendront.

Je t’ai rencontré par hasard : Yannaël Quenel

Star incontesté de la première partie de Je t’ai rencontré par hasard,  le pianiste Yannaël Quenel fait partir son auditoire dans un autre monde avec ses doigts de virtuose. Révélation classique de l’Adami 2011, le musicien travaille au côté du Théâtre du Corps Pietraggalla-Derouault depuis 2014. Il a également collaboré sur le dernier album de Vincent Delerm. Devant son simple piano, il installe un instant de grâce et captive un public qui sera acquis à sa cause.

En savoir plus :

  • Je t’ai rencontré par hasard, en tournée dans toute la France en 2016.
Antoine Corte

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire