//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / LITTERATURE / Je suis un zèbre (2015), parcours du combattant d’une ado surdouée
Tiana_Je suis un zebre_couverture

Je suis un zèbre (2015), parcours du combattant d’une ado surdouée

Tiana_Je suis un zèbre_couvertureJe suis un zèbre est l’ouvrage autobiographique de Tiana, jeune fille de 19 ans. Si jeune et déjà tant à raconter ? Oui, car Tiana est un zèbre, surnom donné aux surdoués, ces enfants et ces adultes si souvent, trop souvent, incompris, ignorés. Un livre percutant, émouvant et plein d’espoir, qui nous explique ce qui dépasse les proches, le système scolaire et bien souvent les médecins.
      

Synopsis :

Premier témoignage d’une enfant surdouée. Tiana, la jeune auteure de  Je suis un zèbre nous raconte comment depuis toute petite elle se sent en décalage, différente, la tête pleine de questions qu’on ne se pose généralement pas à son âge.

             
« Une autre façon de penser, de ressentir »

 

Tiana n’a pas de « […] grosses lunettes […], toujours le nez dans un bouquin […] », n’est pas la chouchou des profs avec un carnet scolaire rempli des meilleures notes et des commentaires les plus élogieux.

Cliché, cette description d’une surdouée n’est-ce-pas ?

Et c’est pourtant cette image, bien déformée, que nous avons souvent des personnes à  « haut potentiel ».

Je suis un zèbre_photo TIANA_©Pierre Charriau
© Pierre Charriau

Car nous ne savons généralement pas ou très peu ce que signifie « être surdoué ». Nous pensons même couramment que ça doit être plutôt confortable tout ce savoir et cette grande capacité mentale.

Et pourtant…

C’est une réelle souffrance bien souvent.

Dans Je suis un zèbre avec un style rapide, précis, Tiana nous raconte son parcours d’enfant, d’adolescente différente et incomprise. Nous pouvons même parler d’un parcours de combattante.

Contrairement aux idées reçues, un surdoué n’a pas la science infuse. Tiana ne sait pas tout sur tout. Mais, d’une curiosité insatiable, elle pense, raisonne autrement.

« Une autre manière de comprendre l’univers qui l’entoure. »

Cette curiosité la conduit à se poser des questions sur tout, tout le temps. Une idée en amenant une autre et une autre et encore vers une autre… une intelligence en arborescence, une canopée infinie… c’est bel un arbre qui se déploie mais cela peut être ô combien épuisant… surtout quand son réseau de racines est fragile.

« Décalage, rejet, isolement forcé »

 

Être surdoué, c’est aussi se sentir en décalage permanent avec les autres. Enfants et adolescents surdoués n’ont pas les mêmes centres d’intérêt que leurs camarades. Tiana a été rejetée et maltraitée car différente. 

Je suis un zèbre nous dépeint sa terrible souffrance d’être rudoyée par les adolescents du collège, brimée par celles-là même qu’elle croyait être ses amies. Bien souvent, elle préfère la compagnie des adultes, elle se sent davantage en adéquation avec leurs sujets de préoccupations et de conversations. Mais quand nous sommes ado, ce que nous voulons, c’est être accepté, reconnu… et nous souhaitons alors juste être comme les autres, pour être aimé et faire partie des bandes.

Et face aux actes de ses camarades, son incompréhension :

  • Pourquoi aiment-ils cela et pas moi ?
  • Pourquoi parlent-ils en permanence de choses qui ne m’intéressent pas ?
  • Pourquoi les sujets qui me passionnent les font rire ? Est-ce moi qui suis étrange ?
  • Pourquoi ne suis-je pas normale ? »

Alors pour être acceptée, pour être intégrée, elle se forge un masque conforme à ce qu’on attend d’elle. Elle joue le jeu, donne le change. Mais elle n’est pas elle-même.

Imaginez sa souffrance d’avoir les ailes coupées ! 

Ainsi, en prise également avec sa terrible peur de la mort, Tiana fait des crises qui la poussent à se scarifier, laissant  impuissants ses proches, sa mère, si soucieuse du bien-être de sa fille. C’est hélas quand cette souffrance physique est à son comble que cette adolescente s’apaise, se sent vivante et que son cerveau en arborescence trouve un peu de repos.

Sa souffrance psychologique est douloureuse aussi pour sa famille qui ne trouve pas de solution pour l’aider. Les médecins démunis l’internent en hôpital psychiatrique pendant 4 ans. Aucune autre réponse ne leur vient. Et pourtant, un autre diagnostique existe et va venir changer sa vie allégeant enfin toutes ces années terribles : Tiana est surdouée.

2 à 5% des enfants seraient précoces,

1/3 d’entre eux  seraient en échec scolaire

 

Tiana possède comme tous les surdoués une sensibilité exacerbée. Même si elle leur permet d’avoir une créativité débordante, cette extrême sensibilité devient handicapante. Elle les bloque car ils ne font, ne travaillent que s’ils aiment la matière, le prof, le mode d’enseignement… ils sont alors motivés et déplacent des montagnes.

On estime que 2 à 5% des enfants seraient précoces, un tiers d’entre eux pourtant seraient en phobie scolaire et donc en échec. Voilà où les conduit cette non-reconnaissance de la part de l’entourage scolaire ou médical.

Heureusement, les bonnes questions commencent à être posées pour aider ces enfants et ces adultes et des structures apparaissent. C’est le cas de Zébra, association unique en France, créée par Jeanne Siaud-Facchin, psychologue clinicienne, auteure d’ouvrages sur les surdoués et également fondatrice des centres Cogitoz spécialisés dans les troubles de l’apprentissage.

L’association Zébra propose une prise en charge des enfants surdoués en échec scolaire en leur proposant un cadre différent, en leur permettant de se retrouver, de voir qu’ils ne sont pas les seuls avec ce mode de fonctionnement.

Cette association a été salutaire pour Tiana. Elle y a enfin pu échanger, être, sans masque, sans mentir et mieux appréhender son fonctionnement différent, certes compliqué, mais ô combien riche ! Elle y retourne de temps en temps quand elle en ressent le besoin.

Tiana aujourd’hui peut enfin regarder l’avenir et se (re)construire enfin, « en harmonie avec ce que je suis ». 

Je suis un zèbre est un livre plein de douleur mais surtout d’espoir. Un important cri d’alarme également. Car l’histoire de Tiana n’est pas isolée.

Combien de surdoués ne sont pas détectés ? Combien d’enfants, d’ados et même d’adultes vivent un mal-être profond, ne comprenant pas leur différence?

Car nombreux aussi sont les adultes qui pensent venir d’une autre planète, sans savoir qu’en fait, ils sont surdoués… Alors rompons leur isolement et apprenons à regarder autrement.

Le témoignage de Tiana est un pas supplémentaire, espérons-le, vers la reconnaissance et la compréhension des personnes surdouées. Depuis la publication de son livre, elle enregistre émissions de télévision, interviews et participe à des conférences pour, espère-t-elle, « aider d’autres familles ». 

 

 

En savoir plus :

Check Also

Harry Potter audible image couvertures tomes 1 à 6

[CRITIQUE] « Harry Potter » : Les six premiers tomes en version audio sur Audible

Alors que le vingtième anniversaire de la parution du premier livre de la série Harry …

Le Magicien sur la passerelle Ming-yi Wu couverture livre

♥ [CRITIQUE] « Le Magicien sur la passerelle » : Un entre-deux envoûtant entre roman et nouvelle

La maison d’édition L’Asiathèque vous propose une enquête sur les traces d’un mystérieux illusionniste dans …

Laisser un commentaire