//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / House of Time (2015) de Jonathan Helpert
House of time affiche

House of Time (2015) de Jonathan Helpert

House of time affichePour son premier film, le réalisateur Jonathan Helpert choisit un cinéma de style en racontant un histoire sous la forme d’un huis clos. Bulles de Culture vous donne ses impressions sur House of Time (2015). 

Synopsis :

Robert d’Eglantine (Maxime Dambrin), riche savant fou, invite ses amis dans un manoir perdu au milieu de la campagne. A cette occasion, il révèle qu’une faille temporelle va s’ouvrir et qu’il va projeter l’ensemble des occupants du lieu 70 ans en arrière durant l’occupation de la France par l’Allemagne nazi. Problème, pour éviter de modifier le passé et ainsi révéler des informations capitales aux allemands, notamment sur la date et le lieu du débarquement, les invités ne doivent pas sortir du manoir. Si bien que ces derniers commencent à douter de la véracité du retour dans le temps. 

Un huis clos salvateur

House of time photo
© Blue Moon Distribution

Sûrement à cause de moyens réduits, House of Time a dû construire sa dramaturgie autour d’un seul et même lieu. A l’inverse du théâtre, on sait qu’il est dur de tenir en haleine un spectateur au cinéma lorsqu’on ne le fait pas changer de lieu. Et pourtant, Jonathan Helpert arrive à construire des enjeux dramatiques forts autour de ce confinement. La question de la réalité du retour temporel va être traitée comme un véritable jeu de piste où les personnages, comme le public, guettent chaque indice à la manière d’un Monopoly. 

Une uchronie revisitée

House of time photo
© Blue Moon Distribution

Le choix de prendre la période de la seconde guerre mondiale comme point d’assise est particulièrement intéressant. A l’heure où la série A man in the high castle reprend l’uchronie d’un monde où l’Allemagne aurait gagné la guerre, House of Time joue avec les mêmes codes en imaginant l’hypothèse ou les nazis auraient le moyen de connaitre l’heure et la date du débarquement sur les plages de Normandie. Les alliés auraient-ils réussi à gagner la guerre ? Le cas échéant, ne se serait-on pas retrouver dans un monde similaire à A man in the high castle

Un second degré un peu lourdingue

House of time photo
© Blue Moon Distribution

Au delà de ce concept complètement innovant, le réalisateur dirige ses acteurs, notamment Pierre DELADONCHAMPS, Julia PIATON, Laura BOUJENAH, avec beaucoup de second degré. Les dialogues sont d’ailleurs truffés d’apartés qui parasitent le sujet principal et décrédibilisent un peu l’enjeu de House of Time.  On pense notamment à la scène où les personnages eux-mêmes indiquent que leur baiser ne fera pas avance l’histoire… 

Saluons néanmoins l’audace de produire un film de genre comme celui-ci, témoignage que le cinéma français est un vecteur d’idées qui sort parfois des sentiers commerciaux. 

 

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 13/01/2016
  • Distribution France : Blue Moon Distribution

Check Also

Le grand méchant renard et autres contes affiche

[CRITIQUE] « Le Grand méchant renard et autres contes » (2017) de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Après son succès en librairie aux éditions Delcourt, Le grand méchant renard de Benjamin Renner …

K.O. affiche

[CRITIQUE] « K.O. » (2017) : Le mystère selon Fabrice Godert

Après des débuts sur grand écran très remarqués (Simon Werner a disparu nominé pour le …

Laisser un commentaire